Derniers sujets
» k€k€lAnd PaRaDaïZ
24/7/2017, 22:50 par 

» [Musique] J'écoute...
11/6/2017, 11:21 par 

» Je relance de dix (ans) !
13/10/2016, 14:44 par Dagniir

» [Spoilers] Discu TLO Korra
14/11/2014, 21:39 par Kestrel

» [project] Xmas 2012 gift exchange
2/12/2012, 14:55 par Shu Lien

» [Projet] Fusion avec "Avatar, la leggenda di Aang & Korra"
19/11/2012, 13:07 par Lessie

» Gel du forum
18/11/2012, 15:51 par 

» Défis d'écriture... en musique
14/11/2012, 21:59 par AvatarAang

» BONJOUR
14/11/2012, 13:53 par Kestrel

» Topsites Anonymes
6/11/2012, 19:43 par Kestrel


[Exploration]Crapture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Exploration]Crapture

Message par Drake le 6/7/2012, 16:51

A l'intérieur la salle de réception, il n'y a nul mouvement. Les visages sont noyés dans une brume sans couleur, les corps frigides, les langues liées. A sa droite, il y a bien une figure paternelle qu'il reconnaît sans la voir, mais c'est tout. Puis, comme une goutte qui s'échappe de son nuage, quelqu'un se déplace. Personne ne semble le remarquer tant sa démarche est naturelle et fluide. Même lui n'y prête pas attention. Il n'est qu'un convive parmi les autres. Il s'approche, fendant la foule de ses bras puissants, et se place quelques pas plus loin. Il pointe deux doigts sur sa droite, une détonation fracasse l'espace entre eux, un éclair jaillit, puis explose, suivit d'une douleur dans le dos.

Drake prit une longue inspiration en ouvrant les yeux. Hébété par un retour à la réalité assez brutal, il se laissa quelques instants de répit, mais un nouvel élancement le fit grogner. Il tourna lentement la tête, mais le soleil ne lui laissa entrevoir qu'une vague silhouette qui le gratifiait de pénibles coups de bottes.

-Debout, fainéant, lui intima sèchement une voix, Du monde arrive.

Une autre frappe pour accompagner l'ordre, et la personne partit. Drake souffla et s'assit lentement. Il aperçut la cause de son réveil s'éloigner à grands pas énergiques vers une jonque amarrée à un vulgaire ponton de bois, vêtue d'une longue tunique verte et d'un falzar sombre, une femme basanée prénommée Tetra. Cette femme rude originaire de Ba Sing Se voulait enquêter sur l'étrange structure apparue sur l'une des Îles du Ponant, et avait, selon ses dires, passé les derniers mois à la recherche de personnes susceptibles de lui apporter son aide dans ce qu'elle appelait «L'opération qui ferait tâche dans l'Histoire». Drake l'avait rencontrée au détour d'un village perdu des Terres d'Omashu, et s'était laissé convaincre par son discours enflammé, alors qu'il n'avait rien à gagner d'une telle expédition.

Ils avaient ensuite voyagé jusqu'aux Îles, et s'étaient fait rejoindre par deux autres personnes, Lyn, une bretteuse des Plaines du Gershan à la recherche d'aventures, et Hershan, un soldat du feu colossal sans autre motivation que l'appât du gain. Très peu d'autres gens s'étaient montrés désireux de les accompagner, et pourtant, le jour de leur arrivée, il y avait de cela quelques heures, ils avaient retrouvé deux embarcations sommaires attachées à un saule, preuve que d'autres aventuriers s'étaient finalement laissés tenter par les mystères de cette installation jaillie des mers.

Et alors que Tetra leur avait laissé quelques temps pour récupérer du voyage, ce que Drake avait presque autant béni que de se retrouver sur la terre ferme, on venait le déranger pour lui annoncer que du monde arrivait. Encore gourd de fatigue, il roula hors de la pelisse doublée d'hermine qui faisait office de couverture, enfila ses bottes, ajusta ses housseaux de fourrure, son long manteau de cuir sans manches, et passa son carquois sur ses épaules. Puis, il saisit son arc, et avec un bâillement à peine étouffé, se dirigea vers le bateau qui approchait.
Il enfilait son bandana rouge quand Lyn remarqua qu'il s'approchait.

-Encore en train de dormir, hein, gouailla-t-elle avec humeur.

Drake décrocha un sourire tout juste mangé par sa barbe vieille de plusieurs mois. Depuis qu'il l'avait rencontrée, Lyn avait toujours affiché cette attitude mordante, mais il l'appréciait. Elle avait tout juste vingt-quatre printemps, justement mis en valeur par un qipao céruléen brodé d'or à manches courtes, et renforcé de cuir clouté par endroits, et Drake la voyait surtout comme une jeune femme qui voulait à tout prix faire ses preuves dans le monde, quitte à partir dans des endroits reculés comme celui-ci. Ce qu'elle pensait de lui, en revanche, demeurait un mystère, mais il aimait à croire qu'elle le raillait de la sorte uniquement par soucis de défier un aîné pas trop médisant sur ses agissements.

-Je suis économe de mes moyens, se défendit-t-il mollement, Je préfère en profiter tant que c'est encore possible.

-Avec toute l'énergie que tu as dû accumuler depuis le départ, tu dois être véritablement survolté.

Drake grimaça en guise de réponse. L'inverse était bien plus proche de la vérité qu'il ne voulait l'admettre, mais il estimait être suffisamment d'attaque pour ce qui se profilait.
Un grincement de plancher attira son attention, cependant que Tetra montait sur le ponton pour accueillir les nouveaux venus. L'embarcation n'était en réalité qu'un frêle batelet dont la peinture écaillée suffisait à peine à masquer les mousses qui grignotaient le bois, et la voile terne gonflait si lentement qu'on se demandait comment elle pouvait pousser l'ensemble jusqu'à terre. A l'intérieur, il y avait un homme chauve aux yeux pâles et doux qui portait pour tout vêtement une bure délavée et un ensemble de lourdes boucles métalliques autour du cou. Derrière lui, on distinguait un mulet gris portant trois sacs de voyages. L'inconnu se leva, et conduisit sa monture jusqu'à Tetra, où il s'inclina poliment devant elle, entrainant le cliquettement sec de ses maillons de métal.

-Tzu Ven Pain. Je suis un pèlerin à la recherche de la ville sous les eaux.

-Tiens donc, s'étonna la femme devant lui, Et qu'espéreriez-vous y trouver, vieil homme ?

-Il n'y a nulles richesses que la compréhension et le savoir qui m'intéressent, si c'est ce qui vous inquiète. Êtes-vous aussi des âmes à la recherche de la connaissance ?

-Nous comptons effectivement nous rendre à l'intérieur. Nos motivations ne regardent que nous.

-Je comprends, bien sûr. Pardonnez ma brusquerie, mais puis-je vous demander votre protection ? Je ne suis hélas pas capable d'assurer ma propre défense, et je crains que des dangers nous guettent au delà de ces murs inquiétants.

Tetra se pencha en avant, plus soupçonneuse.

-Vous comptiez vraiment partir en expédition sans protection ?, questionna-t-elle sèchement.

-Je comptais surtout sur la bonté des bonnes gens.

-C'est vraiment naïf de votre part. Si nous n'avions pas été là ?

-Alors j'aurais attendu. Les discours sur la ville sous les eaux vont bon train un peu partout sur le continent, et j'aurais trouvé quelqu'un pour m'accompagner.

Sa voix était trainante, mais la conviction qui se dégageait de ses paroles suffit à pousser Tetra à se montrer moins méfiante.

-J'étais bibliothécaire dans ma jeunesse, repartit Tzu, Je pense que quelqu'un comme moi peut trouver sa place dans un groupe qui part à l'inconnu – il désigna de la tête son mulet – [colo=orange] et Grisaille pourra transporter nos affaires. Je n'ai moi-même que peu de bagages, mais suffisamment de nourriture pour quelques semaines. Nous pourrons mettre en commun nos biens.[/color]

De là où il se tenait, Drake ne voyait pas le visage de Tetra, mais le simple fait de la voir redresser les épaules et relever la tête lui indiqua qu'elle voulait se montrer plus autoritaire que jamais.

-Très bien, dit-elle d'une voix forte, Mais laissez moi vous prévenir, je suis en charge de ce groupe. Je donne un ordre, vous l'exécutez. Si tout se passe bien, nous serons de retour dans quelques jours avec plus d'histoires à raconter que l'ensemble des livres du dernier millénaire. Compris ?

Le vieil homme se courba en signe d'approbation.

-Ma vie est entre vos mains.

Tetra opina du chef, visiblement satisfaite, et le conduisit sur la terre ferme, où Drake le reçut d'une poignée de main chaleureuse.

-Drake Cornvald.

-Ah, un Cornvald... Ce qui explique le tatouage. Tzu Ven Pain. Mais vous pouvez m'appeler Tzu.

-Lyn Hueth, se présenta à son tour l'intéressée, Vous m'avez l'air un peu usé pour partir à l'aventure.

-Il n'y aura malheureusement jamais assez d'hivers pour contenter mon insatiable envie de découvrir les mystères du monde, sourit Tzu, et je compte profiter de chacun d'entre eux.

Tetra trancha les salutations en marchant vers le bâtiment qui semblait attendre qu'on s'y engouffre.

-Eh bien commençons dès maintenant, claironna-t-elle, Chargez les provisions sur votre mule, et partons. Il me tarde de faire mouche dans l'Histoire.

Ils s'exécutèrent prestement, empilant besaces et gibecières de nourriture, couvertures et ustensiles, nécessaires de soins et autres essentiels de la survie, à la suite de quoi il allèrent se placer devant l'étrange structure, une ouverture qui béait comme la gueule d'une créature marine, et qui semblait aspirer toute la lumière l'environnant. Sur les côtés, deux lourds blocs de métaux trainaient par terre, l'un d'entre eu éventré à plusieurs endroits et lacéré de multiples entailles larges comme le bras.
Accroupi près de l'un d'eux, Hershan inspectait le matériau de ses yeux roussâtres. Même ainsi, il paraissait d'un monolithe de muscles et de tendons caparaçonné dans un plastron d'acier gris et prêt à écraser le monde sous son poids. Il n'avait plus qu'une couronne de cheveux qu'il laissait reposer sur ses larges épaules, et un agrégat confus de poils sur le visage qui lui donnait un air encore plus sauvage. Comment parvenait-il à se mouvoir correctement lorsqu'il faisait usage de sa maîtrise tenait du prodige tant il semblait lourd et pataud, mais il se releva sans effort et salua le nouveau venu d'un bref signe de la tête.

-Je n'aime pas cet endroit..., grogna-t-il à l'intention de Tetra.

-On se dégonfle, Hersh ?, pouffa Lyn, Moi qui croyais que tu aimais les trucs sombres et humides.

-Il est trop tard pour reculer, déclara fermement leur chef, Si tu voulais partir, c'était avant.

-Si tant est qu'il y a ce que tu nous a promis, je suivrai.

Tetra approuva, fit passer une torche à chacun, puis ils s'engouffrèrent dans les ténèbres un par un. Drake fut le dernier à entrer, et Tzu qui avait remarqué sa réticence l'attendit patiemment.

-Vous êtes anxieux ?, lui demanda-t-il.

-L'idée de ne plus voir le soleil pendant plusieurs jours n'est pas pour me plaire, pour tout dire.

-Pour un fils du feu, c'est tout à fait normal.

Drake se garda bien de dire qu'il n'avait pas de maîtrise, et eut un sourire de courtoisie. Il resserra sa prise sur son arc pour se rassurer, et entra à son tour.


lol

Drake
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 25
Messages : 146
Je suis : le côté obscur
Localisation : Poit'-Poit'
Dans le RP
PAA : Mes Fesses
Métier : Flemmard
Situation : disparu

UE : 100
UEM : 50

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/je-suis-de-retour-t193.htm http://www.youtube.com/watch?v=oHg5SJYRHA0

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Exploration]Crapture

Message par Drake le 6/7/2012, 16:51

Passées les premières inspirations, il n'y eut plus que le tintement régulier des casseroles cognant contre les poêles et le cliquettement du collier de Tzu pour accompagner le groupe le long de leur descente. Car le terrain avait amorcé une pente douce, jusqu'à passer sous le niveau de l'eau comme en témoignait les ploc réguliers que provoquaient les gouttes tombant sur le métal, et il avait fallu à Drake un regard en arrière pour se rendre compte de la distance qu'ils avaient parcourue. L'entrée n'était plus guère visible, et ils étaient noyés dans l'obscurité que déchirait péniblement l'éclat de leurs torches. Leurs ombres dansaient lamentablement à côtés d'eux et les suivaient comme des fantômes venus d'un autre monde, ce qui donnait un caractère particulièrement oppressant à leur avancée.

Hershan envoyait de temps à autre une gerbe de feu en ligne droite pour s'assurer qu'il n'y avait pas de changement brutal de terrain, révélant un corridor sans fin avant que la flamme ne s'évanouisse, engloutie par les ténèbres des lieux.
La structure sans angles semblait faite d'un matériau cuivré, crouté de rouille et boulonné par endroit, et au centre, il y avait une sorte de rail qui suivait leur progression et qui bifurquait parfois sauvagement dans le mur, sans qu'une entrée visible y soit pratiquée. L'ensemble donnait l'impression d'une construction très ancienne tant la corrosion se disputait la place avec les plaques de métal, et pourtant, l'ingénierie qu'il avait fallu déployer pour bâtir un tel endroit dépassait de loin les connaissances actuelles en matière d'architecture. Le spectacle était terrifiant de précision, et l'humidité qui embaumait l'air et étouffait les torches amplifiait la sensation que l'ossature métallique elle-même voulait tenir éloignés les importuns hors de ses murs.

Par endroit, on apercevait distraitement des vallons creusés par des griffes puissantes, et Drake s'y arrêta plus d'une fois pour tenter d'en déterminer la cause. La plupart des entailles avaient la largeur de sa main et la longueur de son bras, et leur profondeur pouvait parfois contenir son majeur tendu, ce qui attestait de la brutalité de la chose qui avait provoqué de telles marques. Dans un repli de l'étrange matériau, il trouva un éclat blanc si petit qu'il eut du mal à le saisir entre ses doigts, et il l'examina longuement avant de reprendre la marche.

-Vous avez remarqué quelque chose ?, s'enquit Tzu tandis qu'il le rejoignait.

-On dirait que des créatures ont tenté de s'échapper de ce lieu, avança prudemment Drake.

Il tendit au vieil homme sa trouvaille, et celui-ci la rapprocha si près de son visage que Drake ne la distinguait plus.

-Mmh, oui. On dirait un bout de griffe. Le matériau ressemble à de l'ivoire, mais plus irisé. Vous pensez qu'elle appartient à quelque chose qui vivait ici ?

-Je ne peux pas l'affirmer avec certitude. Mais d'expérience, je sais qu'un animal ne se blesse pour s'enfuir que s'il est dominé par une peur panique ou une véritable frénésie sanguinaire. C'est commun chez les télides, mais je ne pense pas que nous en trouverons par ici. Ce n'est pas leur habitat.

Tzu observa encore un moment le fragment blanc avant de le remettre à Drake, qui le fourra dans une petite sacoche pour l'inspecter plus tard.

-Vous semblez vous y connaître, remarqua le vieil homme, Vous êtes spécialiste ?

-Chasseur, en fait. J'ai juste appris à comprendre comment réagissent mes proies pour mieux les pister et me préparer en cas de rencontre.

-Un chasseur de la maison Cornvald. Intéressant. Je suppose que cela explique votre accoutrement atypique des maisons nobles.

-Ou alors un manque flagrant de bon goût, lança Lyn par dessus son épaule.

Drake ne put s'empêcher de rire doucement.

-Je cherche surtout à être le plus à l'aise possible pour tirer à l'arc. Peu importe si mes vêtements ne font pas dans les tendances de la saison.

-Ah, oui. Et j'imagine que le bandeau t'aide à mieux viser.

-Il empêche mes cheveux de masquer ma visibilité.

-Si tu le dis...

Tzu profita du silence pour se pencher discrètement à l'oreille de Drake.

-Lyn semble prendre ce voyage un peu à la légère, vous ne pensez pas ?

-Elle est juste un peu candide, répondit Drake, dans un souffle, C'est dans ses âges.

-Je t'ai entendu, Drake.

-On s'arrête.

La voix claire de Tetra attira l'attention de tous, et ils s'immobilisèrent. Hershan était penché en avant et ne semblait pas décidé à aller plus loin. Drake alla vers lui et comprit ce qui posait problème. Le chemin tombait dans une sorte d'immense puits vertical complètement impraticable à pied. Des câbles tressés pendaient inutilement devant eux, et les rails suivaient aussi la voie avant de se perdre dans une noirceur d'encre.

-Tu ne pourrais pas voir jusqu'où ça descend avec une flamme ?, demanda-t-il au soldat à côté de lui.

-Pourquoi faire ? Nous ne descendrons pas de toute façon.

-Tu peux au moins essayer.

Hershan s'exécuta à contrecœur, et lança une boule de feu qui irradia l'obscurité avant de disparaître.

-De toute évidence, c'est profond.

-C'est bien ce que je disais. On ne passe pas par là.

Drake soupira et s'éloigna. Le soldat ne l'appréciait pas depuis qu'il avait appris qu'il faisait parti d'une maison noble, convaincu que tous n'étaient que des parasites vivant sur le dos des honnêtes citoyens de la nation comme lui, et Drake répudiait son caractère vénal chaque fois qu'il parlait de l'expédition. Il n'en avait que pour l'argent et les trésors, et s'il n'avait pas été aussi bon soldat, du moins à ce qu'il prétendait, Tetra ne l'aurait surement pas pris avec elle. Mais elle avait besoin de gros bras, et Hershan pouvait au moins prétendre remplir ce rôle sans trop de difficulté.

-Il va falloir trouver un autre moyen pour continuer, dit-il à voix haute, A moins de faire demi-tour.

-Surement pas, gronda Tetra, Je refuse de croire qu'il n'a qu'une seule entrée pour un lieu comme celui là. Si d'autres ont pu entrer, nous aussi.

-Sauf s'ils sont tombés dans ce trou, avança Lyn en haussant des épaules.

Tzu pointa les étranges rails au sol de sa torche.

-Il semblerait que le chemin ne soit praticable que par un moyen de transport inconnu qui utilise ceci. Peut-être existe-t-il des voies parallèles, ou bien des sorties de secours.

-Alors trouvez-les. Plus tôt nous serons entrés, plus tôt nous serons sortis.

Drake acquiesça et s'éloigna du groupe pour sonder les murs. Hormis les lignes droites qui se croisaient avec une exactitude géométrique impressionnante, il ne discernait pas de motif indiquant la présence d'un passage ouvert. Il laissa courir sa main le long du mur qui avait une texture froide et par endroit gluante, sans succès. Alors il se concentra sur un marqueur qui pouvait signaler une sortie ou quelque chose s'en rapprochant. Assurément, il devait bien y avoir un moyen rapide de détecter leur présence en cas de besoin, si tant est qu'il y eut un jour un besoin d'évacuation, mais hormis une couche grège qui semblait peler par endroit, il n'y avait rien.

-Je pense avoir trouvé quelque chose, annonça Tzu après quelques minutes.

Drake se détourna et rejoignit le vieil homme. Devant lui, il y avait une rainure dessinant une large arcane de dix pieds de haut, et une fente luisante qui délimitait deux battants parfaitement identiques. Au centre, un enchevêtrement complexe d'engrenages, de ressorts, et de tiges, se disputaient la place au sein d'une étoile à dix branches creusée à même le métal.

-Un mécanisme ?, souffla Drake, Pour une porte ?

-Possible, lui répondit Tzu, Je n'ai jamais vu quelque chose comme ça. Il va me falloir du temps pour découvrir comment l'ouvrir.

Lyn, qui les atteignit, ne put s'empêcher de plisser ses yeux pers quand elle vit ce qui semblait être une porte.

-On m'a toujours dit que si quelque chose est fermé à clé, c'est qu'on ne veut pas que l'on trouve ce qu'il y a à l'intérieur.

-Il faut essayer, insista Drake, De toutes les façons, c'est soit ça, soit on rebrousse chemin. Et Tetra semble plutôt partisane de la première option, si tu veux mon avis.

-Très bien. Mais ne faites pas les surpris si nous devons nous battre contre un monstre des profondeurs.

Elle se détourna pour informer leur chef de la situation, et Tzu de dire.

-Je n'ai aucune expertise en crochetage, mais j'espère découvrir un moyen de déclencher le mécanisme d'ouverture de cette porte, ou quoi que ce soit. Vous devriez chercher un autre moyen d'entrer, si je n'y arrive pas.

-Vous réussirez, lui assura Drake.

Ce qui ne l'empêcha pas de continuer à sonder les murs quelques instants plus tard.

Spoiler:
May the Force be with you, Drake


lol

Drake
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 25
Messages : 146
Je suis : le côté obscur
Localisation : Poit'-Poit'
Dans le RP
PAA : Mes Fesses
Métier : Flemmard
Situation : disparu

UE : 100
UEM : 50

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/je-suis-de-retour-t193.htm http://www.youtube.com/watch?v=oHg5SJYRHA0

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Exploration]Crapture

Message par Cerbère le 6/7/2012, 16:51

Le membre 'Drake' a effectué l'action suivante : Jouer

'Chi Do' :


Ce compte est géré par les coordinateurs du forum. Ne pas envoyer de MP.
Adressez vos demandes aux administrateurs/modérateurs en fonction.
avatar
Cerbère
Yang Tao Chi
Yang Tao Chi

IRL
Masculin Age : 29
Messages : 280
Dans le RP
Situation : voyage

UE : 200
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Exploration]Crapture

Message par Drake le 8/9/2012, 15:45

Parmis les blocs de métaux uniformes qui le coupaient du monde, Drake ne voyait ni anfractuosité, ni indications écrites qui pouvaient indiquer la présence d'un passage. Son envie de continuer les recherches se tarissant, il se contenta de déambuler en faisant mine de découvrir quelque chose par endroit et de jeter quelques regards furtifs vers Tzu qui s'affairait sur l'étrange mécanisme. Le vieil homme avait sortit un vieux calepin poussiéreux et gribouillait quelques lignes de temps à autre, avant de replonger dans un mutisme aussi profond que le puits qui les empêchait d'aller plus loin, mais ne semblait pas avoir encore percé les mystères de l'installation. Grisaille, à ses côtés, avait cessé ses braiments de protestations, et posée sur son ventre, elle lorgnait son maître de ses yeux marrons liquides, guettant la remise en marche.

Tetra, elle, commençait à montrer des signes d'impatience de plus en plus marqués. Au début, tout juste s'était-elle contentée de fulminer en silence, les bras croisés, tentant de percer la chape d'encre qui les entourait d'un ample balayage du regard, mais l'empressement rongeant ses nerfs, son masque de calme se fissurait le temps d'un soupir d'agacement ou d' un aller retour nerveux pour s'enquérir de l'avancée de Tzu, toujours mis à mal par la porte. Drake avait préféré s'éloigner de la tempête qui menaçait d'exploser à tout moment, et préféra laisser à Lyn le loisir de titiller leur chef suffisamment pour que l'orage n'éclate. Mais Tetra se maîtrisait tant bien que mal, même si personne ne pouvait dire jusqu'à quand elle pouvait tenir dans cet état de tension qui semblait se cristalliser dans l'arcade sombre les empêchant de «faire tâche dans l'Histoire».

Le reste n'était que silence oppressant et ténèbres aveuglantes dans cette carcasse métallique venue d'un autre monde, à peine ponctué d'un fébrile frottement de chaînes ou de ploc réguliers qui se perdaient dans le néant.
Drake trainait du pied, le regard dans le vide, quand Lyn se plaça à ses côtés.

-Tu pourrais au moins faire semblant, lui dit-elle en lui toquant la cuisse du genou.

-Pardon ?

-Je disais que quitte à ne rien faire, autant le faire comme Hershan. Lui au moins, il n'est pas hypocrite.

Drake tourna son regard vers le soldat qui, jouant avec une flammèche du bout des doigts, se tortillait d'une jambe à l'autre sans chercher à scruter les murs.

-Il doit sans doute espérer que nous avons déjà trouvé l'entrée pour s'y ruer, considéra-t-il, Ça ne m'étonnerait pas du personnage.

-Et il n'est pas le seul à mon avis.

-Tu m'espionnes maintenant ?

-Nombriliste.

Le chasseur haussa des épaules avec humeur, et passa une main sur la structure froide et gluante lui faisant face. Il restait fasciné par la résistance du matériau à la pression que lui infligeaient les tonnes d'eau de l'océan sous lequel il se trouvait, malgré une atmosphère iodé et humide, et quelques croûtes de rouille, et il se demandait quel genre de civilisation avait bâti un tel endroit et plus que tout, dans quel but. Un mystère qui serait peut-être élucidé au terme de cette expédition.

-J'imagine que ça doit te changer des lits douillets de là où tu viens, reprit Lyn qui avait suivit son mouvements des yeux.

-A mon grand dam, j'ai plus souvent passé mes nuits par terre que sur un matelas. Je commence à avoir l'habitude.

-Et ça ne te manque pas ?

-Ça dépend.

Lyn leva les mains à hauteur du visage, les lèvres à demi-étirées par une fausse moue désenchantée.

-Très bien. Garde tes petits secrets. Ça ne m'intéresse pas.

-D'où la question, sourit à son tour Drake.

Pour toute réponse, il n'eut droit qu'à une tape du poing sur le bras. Puis, il laissa Lyn pour aller voir Tzu durant l'un des brefs instants où Tetra n'était pas sur son dos. Le vieil homme, le dos vouté, tentait de tordre une tige métallique entre ses doigts fins pour lui donner une forme à peu près droite.

-Comment ça se présente ?, lui demanda Drake en s'accroupissant à son côté.

-Le mécanisme ressemble à s'y méprendre au Coffre aux Larmes du Pôle Nord. Très ancien, mais étonnement sophistiqué. J'aurais besoin de votre aide pour tenter de déclencher l'ouverture de la porte.

-Sans doute, mais je n'ai que des connaissances très basiques en crochetage.

-Cela suffira, lui assura Tzu, Vous n'aurez qu'à suivre mes instructions.

Drake se laissa convaincre et attrapa une des tiges. Longue comme sa main, le fer qui la composait était inégal, mais semblait assez fin pour s'infiltrer dans l'ouverture des battants.

-Bien, commençons. Vous voyez ce ressort blanc dans la branche la plus à gauche ? Placez-y votre crochet.

Le chasseur mit un certain temps avant de s'exécuter. L'étoile creuse de la porte était sombre et profonde en plus d'être étroite, et tenter de discerner un si petit objet se révéla ardu, mais il réussit tant bien que mal à distinguer ce qu'il cherchait avant d'y placer son crochet. Tzu s'activa sur la branche diamétralement opposée à la sienne, et lui demanda de tirer sur le ressort à son signal. Rien ne se produisit toutefois, et ils continuèrent à progresser à tâtons, parfois en croisant leurs bras dans des positions grotesques à cause de l'exiguïté de l'étoile.

Le bibliothécaire arrêtait parfois leur avancée pour feuilleter dans son livret jauni et sale, avant de reprendre avec plus d'entrain. Des clics résonnaient parfois dans la structure, mais rien ne bougeait. Sur un passage particulièrement ardu, où ils devaient simultanément tourner une vis encastrée dans un recoin presque à bout de portée et presser sur un écrou qu'ils ne voyaient pas, ils durent se reprendre à pas moins de trois reprises pour enclencher un début de processus. Dans un grincement de corrosion, l'étoile amorça un très subtil tour, déplaçant toutes les branches d'un cinquième de leur position originale.

Mais à peine Drake et Tzu avaient-ils esquissé un mouvement de retrait de leurs mains pour trouver une meilleure position que leur progression fut réduite à néant par un retour à la normale.

-Il faudrait trouver un moyen de bloquer l'étoile, dit Drake en grimaçant, Nous ne pourrons pas la maintenir en place en plus de devoir continuer à la faire tourner.

-Avec la clé, tout serait tellement plus simple...

-A qui le dîtes-vous.

Plus loin, Tetra ne bougeait plus. Elle observait plus patiemment leur avancée, comme si elle se doutait que l'ouverture était proche.

-Dans tous les cas, soupira Tzu, nous avons trouvé le moyen d'initier le mécanisme. Il ne nous reste plus qu'à aller jusqu'au bout.

Et en dépit des gémissements plaintifs du métal frottant contre le métal et de la poussière s'amoncelant sur leurs mains, ils renouvelèrent leurs tentatives jusqu'à avoir provoqué quatre tours de l'étoile, non sans mal et torsion de doigt parfois à la limite d'un coincement pur et simple dans les ressorts et autres boulons. Le temps n'avait désormais plus d'autres marqueurs que les nouvelles torches qui venaient d'être allumées, et Drake s'autorisa un moment pour souffler.
Puis, il saisit une tige de fer de sa main valide, et l'encastra à l'extrémité d'une branche pour bloquer l'étoile. Il relâcha doucement sa prise, et fut soulager de voir l'ensemble tenir bon.

Alors que Tzu restait immobile, il passa sous son bras droit pour accompagner son mouvement circulaire qui devait initier une nouvelle rotation. Mais celle-ci fut différente des autres. Elle glissa sans bruit, comme huilée, et l'étoile pivota complètement. Drake coula un regard interrogateur à Tzu, qui sourit, et l'encouragea à l'aider à compléter le mouvement circulaire. Trois tours complets plus tard, un crissement aiguë transperça l'air, suivit par un roulement graveleux et un claquement sec. Les deux battants de la porte tremblèrent, s'inclinèrent et les deux hommes eurent tout juste le temps de se retirer avant de les voir s'ouvrir brutalement, comme aspirés par le mur. Un appel d'air violent manqua de les faire trébucher, mais ils tinrent bon. De surprise, Grisaille piailla et s'éloigna sauvagement, claquant les ustensiles contre les murs, avant que son maître de lui pose une main réconfortante sur le museau.

Devant, il n'y avait plus qu'un long couloir baigné dans une lueur sanglante, avec une unique étincelle blanche en guise de point d'horizon. De larges tuyaux couverts d'un mucus poisseux délimitait ce long boyaux sans angle empestant l'algue et l'embrun, et rien ne semblait arrêter sa course folle vers l'éclat brillant.

Hershan fut le premier arrivé dans un concert de tremblements provoqués par sa stature imposante et son armure de métal, talonné par Tetra, plus alerte que jamais.

-Vous en avez mis du temps, tous les deux, grogna le soldat.

-Inutile de te montrer suffisant, répliqua Drake, les bras croisés, Ça n'a pas été facile, voilà tout.

Pour couper court à tout débat, ce fut Tetra qui enchaina.

-Nous pouvons y aller ?

-J'imagine que oui puisque la porte est ouverte, répondit Lyn qui les rejoignait.

-Alors en route.

Spoiler:
Fuck yeah !


lol

Drake
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 25
Messages : 146
Je suis : le côté obscur
Localisation : Poit'-Poit'
Dans le RP
PAA : Mes Fesses
Métier : Flemmard
Situation : disparu

UE : 100
UEM : 50

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/je-suis-de-retour-t193.htm http://www.youtube.com/watch?v=oHg5SJYRHA0

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Exploration]Crapture

Message par Drake le 8/9/2012, 15:46

-Tu vois ça ?

Drake pointa du doigt une ligne brillante qui courrait sur le mur à sa gauche, serpentait entre les tuyaux, et disparaissait dans une embrasure à peine plus grosse que le doigt. Un mucus spumeux s'en échappait et trainait vers le sol, comme les racines tordues d'un arbre cherchant vainement de quoi se nourrir plus bas, et brillait faiblement dans la pénombre.

-Tu as la berlue, Drake. Il n'y a rien.

Lyn avait parcourut des yeux la paroi métallique sans sembler en distinguer quoi que ce soit, mais Drake était sûr de lui. Il y avait un liquide visqueux qui filtrait du mur à un rythme régulier. D'abord, il l'avait pris pour de l'eau trouble qui reflétait la lueur des torches, mais quand il aperçut un peu plus loin, grignotant à peine l'ombre l'entourant, un mince filet d'argent, il avait dû revoir son jugement. Ce n'était pas de l'eau, mais quelque chose d'autre. Avec une de ses flèches, il avait tâté le fluide, pour n'en retirer qu'un trait huileux et collant et avait décidé d'en tirer quelques mots avec les autres. Tetra et Hershan ne s'étaient pas le moins du monde montrés intéressés, trop occupés à ouvrir la marche et à guetter le moindre danger, mais Tzu avait daigné lui accorder un peu plus d'attention. Malheureusement, selon ses propres mots, sa vision n'étant plus celle de son jeune âge, il n'avait rien vu non plus.

Ce n'était pas la première fois que cela arrivait à Drake. Il lui semblait toujours discerner un fantôme de couleur que les autres de voyaient pas, comme un spectre dansant qui lui fournissait une vue plus acérée la nuit que la normale, et plus profonde lorsque soumise aux rayons du jour. Plus jeune, il avait supposé que tout le monde était ainsi, avant d'en discuter avec sa jeune sœur, et de s'apercevoir que tel n'était pas le cas. Cette particularité toutefois, n'avait d'intérêt que lors de la chasse, là où il se sentait le plus vivant et où le moindre de ses sens devait présenter le meilleur de ses capacités. Ailleurs, c'était aussi utile qu'un sixième doigt de pied.

Mais là, il était sûr que si personne ne voyait cette toile phosphorescente, c'était tout simplement parce que personne ne se donnait la peine de la chercher. Alors il se résolut à attendre. Peut-être découvrirait-il la source de ce liquide étrange plus avant, et d'en déterminer la nature avec plus d'exactitude.

Dans ce couloir exigüe, Grisaille montrait des signes de malaise de plus en plus fréquents. Elle remuait la queue rapidement, soufflait à un rythme saccadé, et faisait des écarts parfois si brutaux qu'elle manquait de faire trébucher l'ensemble des bâts. Tzu la rassérénait comme il le pouvait, mais seule une sortie rapide du passage éviterait à tous la mauvaise surprise de voir s'enfuir leur monture avec leurs provisions.

Bientôt, l'air se teinta d'un rouge moins soutenu, diffus, et la pointe nacrée s'amplifia pour laisser deviner la fin de leur avancée dans ce hall sinistre.
Ils se trouvaient désormais dans une immense pièce circulaire au centre de laquelle trônait un arbre aux proportions dantesques et à l'aspect délabré. L'écorce grise se déchirait à plusieurs endroits, laissant à l'air un bois luisant rongé par le temps et l'usure, et d'immenses branches griffaient le plafond de leurs formes acérées, comme si dans un dernier sursaut d'espoir elles avaient tenté de s'enfuir, à la recherche d'une lumière aujourd'hui disparue. Nulle feuille n'habillait ce sinistre végétal, et aucun mouvement ne l'animait. Il semblait figé dans le plâtre pour l'éternité, relique de ce qu'il était jadis.

Le sol était jalonné de tuyaux qui suintaient une pâte nauséabonde à fort relent aigre et piquant, agressant les yeux et les narines. Le tout formait un circuit en étoile dont le tronc de l'arbre constituait l'épicentre. Une conduite plus grosse que les autres s'enfuyait au travers une porte béante, et dégageait l'odeur la plus insupportable de putréfaction avancée. Deux autres entrées perçaient le mur, l'une tout au fond de la pièce, l'autre plus à droite.

-Pouah, lâcha Lyn en se couvrant le nez, Ils ne connaissent pas le système d'égouts ici ?

Sa voix amplifiée d'un écho métallique provoqua l'ouverture d'une trappe devant eux, d'où jaillit par soubresauts pénibles un buste en bronze décapité. Deux rais de lumières se concentrèrent sur cette drôle de statue, et un texte s'alluma d'un rose vif.

«Welcome to Capture ! Where all your dreams come true !»

Plus bas, à la fin, dans une encre vermeille sombre et égouttée par endroit, on pouvait lire.

«LIAR»

Personne ne prit la peine de demander la signification d'un tel message, car la langue dans laquelle il était rédigé leur demeurait inconnue. Même Tzu resta coi devant l'enchevêtrement phosphorescent qui appelait sa curiosité à en percer les mystères.

Drake s'en détourna rapidement, et préféra inspecter les environs. Au sol, entre les conduites, il trouva des morceaux éparses de terre mêlée à l'étrange liquide, et parfois quelques unes entièrement recouvertes de cette matière glaiseuse. Parmi les miettes à peu près sèches, il reconnut les teintes jaunies d'un sol mis à nu par le temps, et en conclut que l'endroit avait dû être autrefois recouvert d'un sol herbeux semblable aux jardins d'Hélios. Il suivit les canalisations jusqu'à l'arbre sans âge, et en tâta l'écorce. Froide comme de la glace, elle était aussi étrangement lisse et sans aspérité aucune. Même le bois était dénué de chaleur. Ce n'était qu'une pâle imitation d'un géant de la forêt, forgé dans un métal aussi mort que ce qui l'entourait. Il n'avait rien de naturel, et Drake en frissonna d'appréhension.

Alors qu'il se détournait de l'arbre, un braiment sauvage retentit, suivit d'une trombe de flamme qui s'étala sur les murs de métal sans leur causer la moindre marque. Drake saisit son arc prestement et se précipita vers le lieu de l'agitation.
Hershan, les poings dressés, faisait face à une forme mouvante aux couleurs indistinctes qui longeait les murs avec une agilité inhumaine. Elle dansait, se riait des assauts furieux de son opposant, constellé de sillons lumineux vivides, mais hésitait encore à s'approcher. Derrière le soldat, Grisaille se cabra et s'enfuit à toute jambe, emportant dans son élan Tzu qui tomba à terre. Trop occupée qu'elle était à essuyer le torrent de feu, la bête ne vit pas un bloc de terre compact qui la frappa sur le flanc, l'envoyant rouler plus loin. Tetra préparait tout juste une seconde attaque à partir de sa ceinture de roches, que Drake la devança d'un trait bien senti, et fit mouche dans ce qui s'apparentait à une tête. La créature remua fébrilement et se redressa mais un dernier assaut d'Hershan la réduisit au silence. Plaquée au sol par la brutalité de l'attaque, sa carcasse fumante n'émettait que de brefs craquements et une vapeur blanchâtre.

Tous restèrent stoïques pendant ce qui sembla une éternité, avant que Lyn ne vienne planter son sabre dans le torse de la bête pour s'assurer de sa mort.

-On dirait que j'avais raison concernant cette porte.

-Que s'est-il passé ?, demanda Tetra à Hershan, D'où vient cette chose ?

-Sais pas, lui répondit le soldat avec une moue, Ça nous est tombée dessus comme une fiente de pigeon. J'ai tout juste eut le temps de m'en apercevoir que ce vieux bourricot a filé à toute patte sans demander son reste. Alors j'ai répliqué.

Drake se porta au secours de Tzu, qui peinait à se remettre debout.

-Tout va bien ?

-Je n'ai rien de cassé, je crois, mais je n'en jurerai pas. Où est Grisaille ?

-Elle se remet de ses émotions un peu plus loin. Ce voyage va finir par la tuer, de stress, sinon de blessures.

Le vieil homme sourit péniblement alors que ses jambes le relevaient enfin.
Tetra reformait sa ceinture de terre en déclarant à tous.

-Peu importe ce qu'était cette chose, il n'y a pas de raisons d'en avoir peur. Elle peut être tuée.

-Sans vouloir faire la rabat-joie, nous aussi, pouffa Lyn en rengainant son sabre, Je n'ai vraiment pas envie d'en recroiser, si vous voulez mon avis.

-Qu'ils viennent, gronda Hershan, Ils brûleront tous.

Drake ne partageait pas cet enthousiasme qu'il sentait forcé. Ce genre de créature, à la force et à la vitesse bien supérieure à celle d'un humain ordinaire, dont la sienne, provoquait en lui un malaise qu'il n'aurait jamais pensé éprouver un jour. Une chape d'impuissance et d'inquiétude qui lui engluait les jambes.
Tandis qu'il s'approchait pour étudier le corps huileux de leur assaillant, il nota des entrelacs blancs vifs qui s'étalaient sur ses restes brûlés. L'un d'entre eux, étrangement intact, dessinait même un message obscur qu'il était bien en peine de déchiffrer.

-A litt... little test, mâcha-t-il a voix basse, More ar... comming ?

Du bout de l'oreille, Drake crut discerner un rire insolite, teinté de folie perverse, et un grincement lourd. Un geste réflexe lui fit encocher une flèche, et il s'escrima à maintenir une respiration lente et mesurée.

Spoiler:
Oi, MJ ! Viendrais-tu me faire un petit moonwalk qui défrise sa maman ? S'il te-vous-plaît, ofc.


lol

Drake
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 25
Messages : 146
Je suis : le côté obscur
Localisation : Poit'-Poit'
Dans le RP
PAA : Mes Fesses
Métier : Flemmard
Situation : disparu

UE : 100
UEM : 50

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/je-suis-de-retour-t193.htm http://www.youtube.com/watch?v=oHg5SJYRHA0

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Exploration]Crapture

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum