Derniers sujets
» k€k€lAnd PaRaDaïZ
19/6/2017, 15:28 par Ryūji

» [Musique] J'écoute...
11/6/2017, 11:21 par 

» Je relance de dix (ans) !
13/10/2016, 14:44 par Dagniir

» [Spoilers] Discu TLO Korra
14/11/2014, 21:39 par Kestrel

» [project] Xmas 2012 gift exchange
2/12/2012, 14:55 par Shu Lien

» [Projet] Fusion avec "Avatar, la leggenda di Aang & Korra"
19/11/2012, 13:07 par Lessie

» Gel du forum
18/11/2012, 15:51 par 

» Défis d'écriture... en musique
14/11/2012, 21:59 par AvatarAang

» BONJOUR
14/11/2012, 13:53 par Kestrel

» Topsites Anonymes
6/11/2012, 19:43 par Kestrel


[Chapitre 3 - part 1] La mort de l'Homonculus?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Chapitre 3 - part 1] La mort de l'Homonculus?

Message par  le 5/7/2011, 13:06

Ce RP doit être lu conjointement au RP "La Prime".[/url]
[j'ai mis quelques posts de côté, qui racontent des histoires parallèles de personnages différents: Tilian, Mahud, et certains posts de Nasso ou Lotto. Il faudra lire pour avoir toute l'histoire complète ^^. Pour une meilleure compréhension de mon texte, j'ai décidé à partir de maintenant de spécifier entre crochet à chaque début de post quelques indications pour dire à quel personnage et lieu je me situe. Quand j'écris, pour moi c'est très clair, mais je sais que pour vous ça l'est nettement moins. Des fois vous devez vous dire: "Mais où il est là?? O_o C'est qui ce gars???"
Donc à partir de maintenant, je donnerais le nom du perso sur qui je RP, le lieu, le temps relatif et si la situation l'exige, la situation ^^]




Résumé du Chapitre précédent:
Tout a changé dans la Cité morte de Rajjartha. La levée du Sceau a réveillé en Yuke l'Homonculus, faisant de lui son Aspect. Lotto, Mahud et Nasso n'en ont pas encore conscience, assez bouleversés par les événements récents, et préoccupés par leurs propres problèmes. Alors que Yuke explique à Nasso la terrible menace que représente Rajjartha à l'intérieur de son corps, Lotto réfléchit au meilleur moyen de lui soutirer les informations dont il a besoin. Dès que la vigilance de Nasso vis-à-vis de l'Aspect Seigneur du Feu est suffisante, ils décident de partir en direction du Pôle Sud.
Pour répondre aux questions de Nasso et Lotto, Yuke utilise directement les souvenirs qui sont en lui, de par son état de Chroniqueur. Ils sont transportés des millénaires dans le passé, et voient se dérouler sous leurs yeux la cérémonie pendant laquelle un Chroniqueur appelle l'Homonculus pour permettre aux hommes d'échapper au joug des Forces. Les hommes demandent qu'il leur soit accordé assez de puissance pour pouvoir mettre à bas ces dieux qui les maintiennent prisonniers. L'Homonculus répond, et exhausse leur souhait, en échange d'une malédiction: pour devenir forts, ils doivent accepter en eux une part des Puissances en eux, les soumettant à leur influence à jamais. C'est ainsi que les hommes furent frappés des 4 maîtrises. L'enfant qui avait servit au Chroniqueur pour appeler l'Homonculus devint le premier Avatar, symbole du Pacte entre les hommes et l'Homonculus. Pour maintenir ce Pacte, l'Homonculus a marqué le corps du Chroniqueur, pour pouvoir se maintenir dans ce monde et perdurer le Pacte.
Voyant le corps de Yuke parcouru de symboles multiples dont les 13 Sceaux Maudits, et étant donné que Yuke se dit Chroniqueur, Nasso comprend immédiatement que Yuke n'est autre que le réceptacle de l'Homonculus. Cette créature lui inspire tellement de répugnance et de crainte qu'il l'attaque d'un seul coup. Mais l'être s'enfuit, et transforme le Familier de Yuke en Samsaara, l'Aspect Seigneur du Vent. Il laisse un ultime message à Nasso, en Rajjarthien, langue antique des Aspects, juste avant de s'en aller: "Le premier lieu où nous nous sommes rencontrés, Avatar... N'oublie pas."
La situation étant catastrophique, Nasso et Lotto décident de rentrer au plus vite au Pôle Sud, porteurs de nouvelles catastrophiques pour Zamalia.
Pendant ce temps, l'Homonculus se rend au Temple de l'Air Austral, dans lequel il s'introduit avec fracas, comme s'il cherchait quelque chose. Les Nomades, effrayés par L'Aspect Seigneur des Vents, le majestueux Samsaara, prennent la fuite en catastrophe.
De son côté, Amaya, alertée par l'immense déflagration de Chi qu'a provoqué l'Eveil de l'Homonculus se téléporte immédiatement sur place. Et là... Elle tombe nez à nez avec Yuke, qui l'attendait. Sous les yeux catastrophés d'Amaya, son corps disparait, absorbé par l'Homonculus. Il lui annonce qu'il va disparaître, se fondre dans ce nouvel être surpuissant. Rien ne semble possible pour l'empêcher. L'Homonculus sort un bref instant de lui et défie l'humaine d'utiliser l'Alchimie, la seule chose qui serait à même de le contenir. Yuke disparait, demandant à Amaya de fuir avant qu'il ne soit trop tard. Puis... Le noir.
L'Homonculus quitte le sol du Temple de l'Air Austral, complètement détruit, son attention appelée ailleurs. Sa prochaine destination: la Mer du Serpent!
Attirant le serpent sauvage qui dort dans la Passe du Serpent à lui, il utilise le 2e Sceau: celui du Temps, provoquant la mue du Serpent. Et ce qui renait de cette transformation n'est autre que... Sensei, l'Aspect Seigneur de l'Eau!!!
Les deux Aspects semblent se connaître, et aussi ne pas s'apprécier. Le ton moqueur de l'Homonculus, qui appelle ironiquement Sensei "Père" semble indiquer que la créature ne craint pas du tout celui qu'on nomme l'Eau Sage. Le combat qui s'ensuit lui donne raison, malgré la puissance démesurée du Serpent, qui transforme tout une partie de la mer en glace, les roches et aussi l'eau de l'air. L'Homonculus en sort victorieux, blessant grièvement Sensei. Son corps a changé: il est désormais aussi transparent que de l'eau. Son affrontement avec l'Aspect Seigneur est sensé l'avoir affaibli, c'est pourquoi des Maîtres de l'Eau au service de TriAqua l'attaquent alors qu'il vient à peine de sortir du combat. Malgré cela, il les terrasse avec une aisance effrayante, et décide d'aller à la rencontre du cerveau de cette attaque. Il s'élance vers la cité du Serpent, trônant au milieu de la Mer intérieure.
Tous les efforts de TriAqua pour l'arrêter sont vains; l'Homonculus détruits le rempart et tue la majorité des hommes. C'est alors que Dame Artémis, celle qui a tout organisé, fait son entrée en scène. Grâce à une arme étrange, une lance brillante, elle stope instantanément l'Homonculus. A la vue de la lance et du masque blanc griffé d'un trident noir de sa propriétaire, il semble méfiant. Un court échange se produit entre lui et Dame Artémis, qui laisse penser qu'elle a déjà eu à faire à lui par le passé. Mais malgré l'avantage que lui procure la lance étrange, Dame Artémis n'avait pas prévu l'arrivée impromptue de Samsaara, qui déclenche sur la ville une attaque diluvienne.
Le Déluge creuse un cratère énorme, dont toute l'eau est expulsée derrière ses limites. Mais la ville est intacte! Elle a été protégée par un miracle: un mur anti-Chi!!!L'Homonculus redescend et avertit Artémis qu'il laisse aux siens jusqu'à l'équinoxe pour se rendre au Centre du Monde. Mais ils sont interrompus par l'arrivée de deux intrus: Amaya et Daiki. Devinant que c'est l’œuvre de Dame Artémis, son ennemi la terrasse en un seul coup, mais ne la tue pas. Il lui rappelle l'échéance de l'équinoxe, avant l'arrivée des intrus.
Daiki, en s'interposant, s'expose à ses foudres. Heureusement, Amaya intervient et semble toucher Yuke à l'intérieur de l'Homonculus, puisqu'il s'arrête un instant, permettant à Daiki de déclencher une séries d'attaques de terre.
L'Homonculus s'en va, les laissant à leur sort. Il vole vers le temple de l'Air Boréal, motivé par sa quête.
Dès qu'il y parvient, les Nomades ont déjà fui. Amaya les a fait évacuer. Comme les Temples de l'Air Austral,Occidental, l'Homonculus apporte désolation sur son passage. L'île du Temple Oriental se fait ravager en quelques secondes, comme vidée de sa vie. Au dessus d'elle, un vortex noir s'éleve, probablement signe de malheur. N'ayant pas trouvé ce qui l'intéresse, l'Homonculus décolle avec Samsaara pour le prochain et dernier Temple encore debout: l'Oriental. Mais alors qu'il survole la mer, un flash éclate dans le ciel. Quand la lumière disparait, Samsaara tombe en chute libre, et se désagrège, comme s'il mourrait. Le corps de l'Homonculus tombe dans la mer, qui s'ouvre pour l'engloutir et l'emmener dans les profondeurs sombres sous-marines.
Il se retrouve dans une grotte qui semble avoir été construite uniquement pour lui. L'Homonculus est pris au piège dans un cercle de transmutation. De très anciennes connaissances l'ont retrouvé: les Axes.
Et visiblement, ils ne lui veulent pas que du bien...


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 30
Messages : 3511
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 3 - part 1] La mort de l'Homonculus?

Message par  le 5/7/2011, 13:10

[Caverne sous la mer. Homonculus capturé par le quatuor aux masques blancs griffés des marques noire en trident: les Axes(ou Axis)]

Un cri déchirant retentit dans la caverne. Un cri de rage, de douleur et de tristesse infinie. La caverne était illuminée par un conduit large de 5 mètres de diamètre au dessus. La faible lumière des étoiles qui peinait à traverser les 50 m de fond de mer au dessus du conduit se réverbéraient sur la roche humide et miroitait de plus en plus intensément jusqu'au fond du puis. La roche était composées de sédiment de Calcaeracée, un gastéropode dont la coquille nacrée avait la particularité de réverbérer la lumière des étoiles.
Le conduit débouchait ensuite sur une grand-salle où se déroulait un rituel. Sa lumière illuminait un corps, étendu au milieu d'un cercle empli d'une multitudes de symboles. Le cri mourut dans la gorge de cet être, et se mua en une respiration haletante. Sous la lueur des Calcaeracées, sa peau aurait du étinceler, mais au dessus du corps s'élevait d'innombrables fils d'or et d'argent, faisant danser sur lui des reflets inquiétants. En dessous du corps pâle se mouvait une substance noire, mi-liquide, mi-brume, de laquelle sortait des sortes de mains qui semblaient attraper le corps, mais sans grand résultat.

Assises autour du cercle, quatre ombres semblaient prier dans une langue inconnue, les têtes cachées dans des capuchons sombre. Soudain, lentement, une voix de femme s'éleva, claire au dessus de la voute.

Aussitôt, les fils d'or et d'argent se déployèrent dans les airs, comme appelés vers le haut. Le corps du jeune homme s'éleva dans les airs, mais fut instantanément rattrapé par les mains noires qui le tiraient vers le sol. La voix s'éleva encore. Les fils brillants revinrent en arrière et enveloppèrent le corps, chassant la substance.
L'une des Axes releva la tête, et la lueur dans ses yeux quand il vit se phénomène se raviva. La chose noire s'éleva dans les airs, et s'étendit jusqu'à empêcher la lumière de tomber sur l'étrange masse de fils. Celui qui avait levé la tête murmura avec son accent étrange:

- Tu es libre, maintenant... Nous l'avons séparé de toi...

Il se redressa, imité par ses trois acolytes. Seule celle qui chantait resta assise à prier. Sa mélopée raisonnait clairement dans la salle de pierre, maintenant le rituel en état stationnaire. Les trois autres sse regroupèrent puis sortirent de la salle, les regards fixés sur le spectacle. Ils contournèrent une corniche et se retrouvèrent dans une autre salle de la grotte sous-marine, plus petite.

- Todo es cumplido.
- Si. Reacciona como previsto.
- Entonces, todo se terminara pronto...
- Nous n'aurons alors plus besoin des hommes, fit le second. "Ils" seront notre armes.
- Oui, le plus dur est passé. Maintenant que nous avons extrait l'essence de l'Homonculus de ce corps, le flux de Chi et de Toa Chi va préserver le corps de l'hôte quelques temps. Cette fois ci, comme il était le dernier hôte, le flux de Chi est encore plus important que la dernière fois. Nous avons failli perdre le précédent, cette fois-ci je vais changer le rituel.
- ¿ Verdaderamente?
- Oui. Ixchel maintiendra la transmutation. Toi, Itzamnà, tu t'occuperas du corps, et toi Ah Puch, tu t'assureras que l'essence entre dans le réceptacle. Moi, j'empêcherai qu'il revienne vers le corps de l'humain.

Les deux autres Axis acquiescèrent. Cette démarche était infaillible.

- Quand l'humain sera mort, Ah Puch, tu l'emmeneras aux siens. La nouvelle de sa mort va les paralyser d'effroi, et nous donneras le temps de refermer notre piège.
- Vamonos.

Les trois revinrent vers la salle où leur complice chantait toujours. Ils se repositionnèrent autour du cercle mais, cette fois ci, se mirent debout. Ixchel cessa son chant, et se releva. Celui qui semblait maître de la cérémonie prononça:

- Ahora!

Le dénommé Itzamnà plongea sa main devant lui. Dès qu'elle traversa le mur invisible du cercle de transmutation, celle-ci se désagrégea en une poussière blanche. Son autre main se crispa. Puis soudain, la poussière blanche prit la forme d'une main énorme, qui s'empara du cocon de fils dans lequel était enfermé le corps. Aussi, Ixchel fut victime d'une secousse immense.

- Ah Puch!

Le troisième plongea ses deux mains dans le cercle, qui se matérialisèrent aussitôt, et saisirent la substance noire. La force qui la tenait au corps était telle qu'Ah Puch commenca à se faire happer dans le cercle. Ses bras commencèrent à se désagréger.

- Xac! hurla Ah Puch.

Le chef de cérémonie leva sa main, et fit un large geste, comme s'il voulait couper l'air. Aussitôt, le lien invisible entre le corps et l'essence se rompit, propulsant les quatre Axes en arrière. Le corps sortit du cercle, en poussant un cri de douleur terrifiant, tandis que l'essence explosa dans le cercle, provoquant un crissement atroce qui fit trembler toute la caverne.
Ils étaient séparés!!!

***************************

Spoiler:
J'espère que ca vous plait. Je fais ce supplément pour expliquer deux trois petites choses qui sont importantes pour moi.
Tout d'abord, j'aimerai que vous sachiez que les nom des Axes n'ont pas été choisis au hasard. Ce sont des noms de dieux Mayas: Itzamnà représente le dieu du ciel, Ixchel, la déesse mère, est supposée être sa compagne... Ah Puch, quand à lui représente le dieu de la mort. Et enfin Xac, le dieu de la pluie.

Ensuite, pour ceux qui n'arrivent pas bien à imaginer ce que je raconte, penchez vous sur cette vidéo : tirée de Fullmetal Alchemist, elle montre une partie de comment je vois l'Homonculus. Vous aurez de toute façon de plus amples détails bientôt, mais c'est juste pour que vous puissiez comparer votre vision à la mienne. Ça peut être intéressant ^^ Ne prenez pas cette vidéo pour argent comptant, ce ne sont que certains aspects qui m'intéressent(l'histoire des mains, et les espèces de créatures noires...). Je m'inspire de pleins de trucs de Fullmetal alchemist, tout simplement parque c'est l'histoire des Homonculus ^^ Donc, logique... La vidéo n'est pas gaie, âmes sensibles s'abstenir Wink
PS: le chant de Ixchel s'intitule "O Vis Aeternitatis" que je traduirais par "Ô Force de l'Eternité". Il a été composé par Hildegard von Bingen, et fait partie d'un recueil de chants religieux nommé "Chants de l'Extase".


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 30
Messages : 3511
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 3 - part 1] La mort de l'Homonculus?

Message par  le 5/7/2011, 13:11

[cave sombre, dans un quartier de Nimong. Même moment que le début du post précédent.]

La femme immobilisa son chariot perpendiculairement à l'étagère en soufflant bruyamment. Le voile traditionnel de Nimong qui entourait sa tête ne laissait apparaître que deux fentes très fines. Sa djellaba sombre bruissait gracieusement au rythme de ses pas.
Ce cinquième convoi l'avait achevée. Heureusement qu'il s'agissait du dernier. Elle considéra un instant l'étagère, puis saisit plusieurs flacons sur son chariot et commença à les organiser sur cette derrière. En bas, elle plaçait les filtrats primaires qui allaient servir pour confectionner les lotions. Ensuite sur le niveau supérieur, elle disposa les lotions pures, puis au troisième niveaux les quelques potions en cours de développement. Ces liquides la fascinaient. Ils avaient tous des teintes différentes, des senteurs inconnues et riches. Apercevant une lotion de falchidées, elle ouvrit le flacon et le déposa sur le meuble.
Un parfum sublime envahit la pièce sombre, chassant l'atmosphère sinistre du lieu. Elle en déversa une goutte dans une couvercle creux et alluma une bougie, qu'elle plaça en dessous, puis déposa au centre de la table. La lotion se mit à bouillir, révélant des nuances cachées.
La femme sourit et remit le flacon à sa place.
De sous le chariot, elle prit une pile de livre et se dirigea vers la bibliothèque, quand soudain la porte s'ouvrit en trombe, laissant une ombre entrer en coup de vent et refermer la porte.

- Maître! Vous m'avez fait peur!

L'homme entra dans la lumière de la bougie, avec une démarche féline. La faible lueur irradia sa silhouette dansant sur les murs. Malgré le turban qui recouvrait sa tête, la femme remarqua tout de suite la tension qui l'animait.

- Que se passe-t-il?
- Des mercenaires. De TriAqua.

Les sourcils de la femme froncèrent, sous l'effet de l'indignation.

- Comment osent-ils?!? Je vais...
- Non, Mi'hen, [/b]l'arrêta l'homme. [b]Le congrès est proche. Si nous révélons que des mercenaires de TriAqua sont à ma recherche deux jours avant le congrès, tous nos plans tombent à l'eau.

La femme serra les poings, mais ne pouvait qu'approuver son supérieur.

- Que dois-je faire, Maître?
- Rien pour l'instant.
- Mais pourquoi maintenant?
- Nous commençons à les intéresser. Je suppose qu'il y a eu des fuites...
- Maître...
- Je sais. Mais j'ai mon affaire à régler en priorité. Des nouvelles de Maître Amaya?
- Oui. Daiki l'a rejointe. Mais je crains que quelqu'un n'ait découvert quelque chose.
- Mmm... Ça ne peut être qu' "elle". Il faut que je me rende sur place. C'est trop grave.
- Mais!... Avec les mercenaires...
- Justement. Ils vont me suivre. Cela évitera les incidents diplomatiques avec le Souscripteur de l'Arsenal. Préviens Nato que je suis parti. Il saura brouiller le congrès si je ne suis pas là à temps.
- Bien, Maître.
- Maintenant, il me faut un équipement pour...

L'homme vacilla, et se retint à la table. Mi'hen se précipita pour le soutenir.

- Maître!

Un souffle soudain éteignit la bougie, et le parfum qui imprégnait l'air se dissipa aussitôt. La femme regarda la pièce, inquiète.

- Par tous les Avatars!

Elle revint sur lui, surprise. Elle n'avait jamais vu son supérieur dans un tel état.

- NON!

Il se précipita sur l'étagère et saisit une des fioles qui contenait un liquide rouge, opaque.

- Maître, que se passe-t-il?

Il fit volte face.

- Je ne peux plus partir à la Cité du Serpent. Vas-y à ma place...
- Q... Quoi?!?
- Je ne peux pas t'expliquer. Dis à Maître Amaya que je souhaite une entrevue avec elle, c'est de la plus haute importance!
- Mais...

L'homme lui remit en main propre la fiole rouge, et expliqua:

- Quand tu la verras, dis-lui de boire ceci.
- Qu'est-ce que c'est?

Il se pencha et murmura la réponse dans son oreille.
La femme écarquilla les yeux.

- Comment avez vous??...
- Peu importe. Apporte leur notre aide, comme convenu.

Elle hocha la tête.

- Maintenant, va.

Elle le regarda une dernière fois, puis s'en fut par la porte.Après le long couloir, elle émergea à la lumière du jour. Elle leva la fiole rouge devant elle.

- Alors, c'est ça, le TriMorphosium original... Tous les secrets que TriAqua recherche depuis une éternité... dans ce seul flacon...

Elle se retourna vers l'entrée dérobée de la cave, en contrebas des escaliers.

- Comment avez vous pu croire que nous vous laisserions agir à votre guise, "Grand Frère"?

La femme passa une main devant son visage, et releva le voile de sa djellaba, révélant un masque blanc, marqué de trois griffes noires...



avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 30
Messages : 3511
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 3 - part 1] La mort de l'Homonculus?

Message par  le 5/7/2011, 13:13

[Cité du Serpent, récemment décidée comme allant devenir le 5e Temple de l'Air, le Temple Central. Peu après la "réunion"(voir RP commun: "Le Consortium").]


Sensei dressa son corps immense dans le ciel qui s'obscurcissait, plissant ses yeux bleus en regardant loin vers le nord-ouest. Le vent se leva de direction, soulevant des murmures au parfum d'orage. Sur l'une des plus hautes bâtisses de la ville du Serpent, la silhouette gracieuse d'Amaya se redressa, seule face au souffle froid qui amenait comme un avertissement des froides contrées du nord.
Le vent lécha son corps, faisant claquer ses vêtements et soulevant sa chevelure ténébreuse en volutes. L'inquiétude qui emplissait Amaya depuis plusieurs heures se profilait. Ce vent n'annonçait rien de bon. Chez les nomades, le vent du nord est était de mauvaise augure, signe de malheur. La poitrine d'Amaya se resserra. Il n'y avait pas que ça. Elle sentait les tremblements du vent, entendait presque ses secrets sifflants.
La Cité du Serpent était plongée dans une pénombre inquiétante et inhabituelle depuis maintenant quelques heures. Amaya regarda Aspagenase glisser sous l'eau, entourant de ses anneaux immenses la Cité comme s'il protégeait un nid. Amaya fut soulagée de sentir la protection tacite de l'animal fabuleux, mais le fait qu'il se resserre ainsi confirmait ses craintes. Quelque chose de mauvais approchait.
Soudain, un bruit léger derrière elle la ramena à elle. Daiki. Elle reconnaissait sa respiration facilement. Il avait une inspiration ample et lente, comme jamais elle n'en avait connue. Et son Chi la faisait frissonner. Peut-être à cause de son ascendance pour la Maîtrise de la Terre.

- Il y a quelque chose là-bas... dit-il d'un ton assez méfiant pour qu'Amaya devine son froncement de sourcils.
- Oui... Je l'ai senti aussi.
- ... L'Aspect semble l'avoir ressenti lui aussi.
- C'est Artémis qui t'envoie?
- ...
- Elle sait ce qui se passe?
- Je crois... Dame Artémis souhaite que tu vienne sur le Rempart Céleste.
- Le Rempart Céleste?
- Les bords du cratère creusé par le Déluge de Samsaara.

Le regard d'Amaya dériva sur le gigantesque cercle au delà du mur antichi bordé par de véritables murailles de terres arrachées au fond de la mer et élevées à plus de 30m de haut au dessus du niveau de la mer au delà.
Vue du ciel, la cité du Serpent devait ressembler à un immense œil tourné vers le ciel. L’œil de la Planète. Elle sourit à cette idée. Oui, la Cité du Serpent allait devenir l’œil de la Planète.

- Très bien... Allons-y.

Amaya saisit délicatement son allié par le poignet, et s'élança librement en avant, virevoltant dans les airs, les rétablissant comme des feuilles sur les toits, bondissant et dansant dans la pénombre inquiétante de la Cité silencieuse.
Les réfugiés des Temples de l'Air Austral et Boréal dormaient sous eux, esprits éreintés par la peur et le long voyage qui leur avait valu l'asile dans cette étrange cité. L'angoisse qui astreignait leurs pensées et leurs rêves n'avait pas brisé la paix inhérente à ce lieu plein de secrets.
Amaya et Daiki franchirent le Mur de Chi d'un bond, et planèrent quelques instants avant de continuer leur course sur la terre lisse qui jadis se tourvait dans les profondeurs marines. Leurs deux ombres se mouvaient comme deux points minuscules sur la plaine dévastée, se rapprochant sans cesse du Rempart Céleste, austère et menaçant.
Lorsqu'ils arrivèrent à son pied, ce fut le tour de Daiki de saisir la main d'Amaya, et soudain, leurs deux corps furent propulsés vers le sommet, gravissant la montée comme s'il s'agissait d'une descente. Quand enfin ils bondirent de concert sur la cime élancée de la couronne du cratère, le vent sembla les happer vers le haut, furieusement.
Leurs vêtements se gonflèrent et leur chevelure fouettèrent l'air.

Elle les attendait déjà. Artémis se retourna lentement, soulevant son capuchon noir, libérant ses cheveux enchâssés dans un voile de soie. Elle posa son regard sur les arrivants, défiant le vent qui les poussait avec force sans broncher.
Alors que la déesse abaissait ses bras, faisant teinter ses bracelets d'or, une ombre immense se leva derrière elle, lentement, obscurcissant le ciel...
La couronne de pics qui ornait la tête majestueuse d'Aspagenase se déploya au dessus d'Artémis comme une corole royale, déformant le vent qui devint aussi froid que du gel.
Ce spectacle unique... Une déesse tournant le dos à un Aspect Seigneur... Amaya le garderait gravé à jamais dans sa mémoire. C'était d'une beauté si... transcendante... Et d'une puissance si terrifiante!

Les yeux de l'Eau Sage s'ouvrirent lentement, brillants comme deux joyaux sublimes. Le regard de la déesse les transperça comme deux javelots. C'était tellement évident que le corps d'Amaya s'exécuta de lui-même: elle s'inclina devant ces deux êtres, cette réunion impossible qui venait de se produire pour la première fois depuis des âges immémoriaux.
Elle et Daiki se relevèrent lentement, sans voix. Ce fut Artémis qui rémédia à cette situation presque irréelle:

- Amaya, nous avons à te parler.

Son ton était si grave... Amaya en oublia presque de se sortir de sa torpeur.

- Qu... Qu'y a-t-il ?
- Sensei et moi venons de sentir quelque chose. Nous ne savions pas ce que c'était, mais nous venons de comprendre.

Elle paraissait mesurer chacun de ses mots, comme si elle craignait la réaction d'Amaya. Que signifiait tout ce mystère... Amaya commençait à craindre le pire.

- ... Qu'est-ce que c'est?
- Yuke...

Le coeur d'Amaya cessa de battre.

- Il t'appelle...

Tout le monde sembla s'écrouler sous ses pieds. Etait-ce... réel? Elle voulait crier, mais son corps ne lui obéissait plus. La phrase résonna en elle comme un gong, encore et encore.

- C'est son cri qui est dans le vent. Sa souffrance. Et ce vent t'es destiné. Toi seule peut le comprendre...
- Que... que dois-je faire? Comment...?
- Pense à lui. Laisse toi guider par tes souvenirs...

Amaya serra ses paupières pour chasser ses larmes, et ferma ses poings, en murmurant:

- Yuke...

Tout d'abord, ce ne fut que la morsure du vent qui manqua la décourager. Mais elle se raccrocha au souvenir de celui qu'elle devait trouver. Son visage, son visage, son visage...
Elle mordit ses lèvres pour ne pas s'écrouler.
Puis soudain, elle le sentit. Comme un courant. Un fil. Une lumière. Puis plusieurs!
L'ombre sembla disparaître devant elle. Le vrai ciel perdit son obscurité à ses yeux...
Devant elle, l'eau. La mer. Paisible. Elle voyait le chemin... Il était là-bas... Elle en était sûre... Elle devait avancer... Elle le trouverait. Elle l'avait promis.

Des mots résonnèrent dans son esprit. Faibles. Puissants. Magnifiques. Des mots qui voulaient tout dire...

I'll be here...
Why...?
I'll...be waiting... Here...

For what?
I'll be waiting... for you...
so...
If you come here...
You'll find me...
I promise.
Spoiler:

********************
Bon inutile de dire que je pleure... Dans la vidéo, assimilez Rinoa(la fille en bleu) à Amaya... Seifer(le blond à la gunblade) à Yuke, Squall(le brun) à Daiki, Edea(la sorcière) à Artémis. Tout colle presque parfaitement On dirait que c'est fait exprès pour nous T_T
Je dédie ce post à Amaya évidemment, à qui j'espère il plaira autant qu'à moi...
Musiques: 1) Jonction (BO FF8 par Nobuo Uematsu)
2) For the Reunion (BO Final Fantast Advent Children composé par Nobuo Uematsu)


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 30
Messages : 3511
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 3 - part 1] La mort de l'Homonculus?

Message par  le 5/7/2011, 13:15

[Caverne sous-marine, proche du Temple Oriental. 1 heure avant le début du post précédent. >>Suite exacte du deuxième post]


- HHHHHHH!!!

Yuke se convulsa, tordu de douleur.

- Tenez le!
- Por todos los Dios! Qué es?
- Ixchel!

L'un des Axes vint prendre la main de l'Axia et l'entraina en arrière. Tous leurs regards étaient tournés vers le grand cercle au centre de la caverne, au sein duquel une masse énorme masse noire se mouvait, frappant violemment les murs invisibles qui la confinait dans le périmètre du cercle de transmutation.

- Ce n'est pas...
- AAAaaaAAAAARRRRrrrRRHhhHHHHH!!!!

Les Axes se tournèrent vers l'humain, saisit d'une fureur sans égale. Xac et Ah Puch me maintenait au sol, difficilement. Sous leurs yeux ébahis, il réitéra son cri terrible. Mais cette fois-ci, les parois de la caverne tremblèrent, comme si les roches réagissaient à la souffrance de l'humain...

- Comment...?!?
- Xac! Que se passe-t-il? hurla Itzamnà en venant les aider.
- Je ne sais pas! Cette chose...

Ils regardèrent le flux de ténébres à l'intérieur du cercle qui apparemment tentait de rejoindre le corps de l'humain.

- La séparation aurait du tuer l'humain... L'Homonculus est beaucoup trop puissant...
- Alors... Ce n'est pas... l'Homonculus?

Ixchel se retourna vers eux, inquiétée.

- Pero... Es impossible... le cercle est conçu pour l'Homonculus... Rien d'autre ne peut être transmuté...

Brusquement, la matière noire se rétracta, et tomba au sol... Ses bras obscurs s'élancèrent vers le ciel, comme pour atteindre quelque chose. Sous les yeux stupéfaits des Axes, le feu noir dépérissait à vue d’œil, perdant du volume.

- Ah Puch?
- Esta murriendo.
- NON!!

Ixtamnà retint Ixhal auprès de lui.

- C'est trop tard... Tu ne peux rien... Sa vie s'en va...
- NO! Jamàs lo acceptaré! Ca a été si difficile!!
- Je sais... fit Ixtamnà tout bas, avec tristesse. Mais si la vie de l'humain a été préservée... Celle de l'essence ne peut l'être... Tu le sais...

Elle se retourna, courroucée. Puis dirigea son attention sur Ah Puch, près de l'humain.

- Ah Puch! Ton pouvoir! Tu peux affronter la mort! Tu solo puede hacerlo!

Ce dernier baissa le regard.

- Cette chose n'est pas vivante... Je n'ai aucune prise sur elle...

Au centre de la caverne, un souffle sinistre, comme un soupir, se leva. Ils regardèrent tous dans le cercle. Le flux noir avait diminué de moitié, mais on voyait en son sein... une forme floue, vacillante. Ils se regardèrent tous, l'incompréhension apparaissant dans leurs yeux inhumains... Ils revinrent à l'humain qui se débattait toujours.

- Il n'est pas...


Soudain, Yuke cessa de remuer, et se laissait aller vers le sol, lentement. Tout son visage s'était détendu. Son regard portait vers le cercle de transmutation, comme s'il voyait quelque chose. Des larmes se mirent à couler sur ses joues, et une de ses mains se leva vers la matière sombre.
Un faible sourire se dessina sur ses lèvres.

- Père?...

******************
Mouhahaha Suspense!
Musiques: "Hurry Faster" de Nobuo Uematsu dans FF7 original
"La Terre Promise" de Nobuo Uematsu dans FF7: Advent Children


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 30
Messages : 3511
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 3 - part 1] La mort de l'Homonculus?

Message par  le 5/7/2011, 13:18

[id.]

Une atmosphère lugubre avait envahi la caverne. Comme une présence... écrasante, surdimensionnée... Malfaisante.

- Père?...

Dans le cercle, une silhouette humanoïde venait d'apparaître, plongée dans les ténèbres. L'humain étira son bras encore plus vers elle, comme s'il suppliait qu'elle l'attrape...

- Ah Puch... murmura l'Axia, tétanisée...

L'Axe posa sa main sur le front de l'humain, usant de son pouvoir. Soudain, toute la caverne s'effrita, comme aspirée vers le haut, puis plongée dans le noir.

- Ah Puch? fit la voix de Ixtamnà, peu rassurée.
- L'humain est en train de mourir. Nous voyons ce qu'il voit...


Les Axes se turent, et observèrent mieux la scène. Ils étaient invisibles. Comme transparents, indifférents aux yeux de l'humain. Devant eux, une lumière. Aveuglante. Douce et terrifiante. Une... personne?

- J'ai... réussi?

Le corps lumineux tendit la main vers lui, mais son bras franchit un kekkai qui se brisa en mille morceaux, éjectant les 4 Axes en arrière. La caverne réapparut... Le bras de la Silhouette... était sorti du cercle!

- Por todos les Dios...

La silhouette noire avança, brisant à chaque seconde un peu plus du kekkai qui le maintenait dans le cercle.

- C'est... de l'Alchimie!!
- Mais... L'Homonculus ne peut pas...
- Ce n'est pas l'Homonculus

Soudain, le kekkai se rompit entièrement, et le sol ou était inscrit le cercle de transmutation se fendit d'une énorme brêche, avec un fracas épouvantable qui résonna dans toute la caverne. Les Axes, terrifiés, reculèrent.

La silhouette noire s'avança lentement vers l'humain, immobile, qui sembla complètement à sa merci. Ses pas ne faisaient aucun bruit sur le sol, et des fils noirs se mouvaient autour de lui , pénétrant les roches tout autour de lui. Le courage de l'humain face à une telle présence était stupéfiant. Les Axes parvenaient à peine à supporter sa vue, presque insoutenable. Toute la caverne semblait privée d'air, oppressante. Comme un tombeau.

La créature s'approcha de l'humain, dont le corps nu semblait d'une pâleur extrême à côté de la noirceur de cette dernière. Le souffle coupé, les Axes regardèrent cette abomination se baisser lentement vers l'humain, puis posa une de ses mains ténébreuses sur sa joue, comme s'il tentait d'essuyer ses larmes. Soudain, la chose parla. Sa voix inhumaine empli la grotte entière, comme une onde de choc, percutant les parois et les faisant frémir de sa puissance.

- You can hear the cry of the planet, can't you?

L'humain semblait subjugué par cette chose. Comment une telle fascination pouvait-elle exister? Sa simple présence soulevait le coeur des Axes présents.

- Nous n'entendons plus rien que toi, Père... Que... toi...
- Cry with her... Cry to hear... Show her pain...

Les larmes continuaient de couler des yeux de l'humains. Il ne semblait pas être vraiment ici...

- Où... est-elle... Père?? Je ne vois... que toi...
- Cry with her... She will hear it...
- Amaya...


La caverne se mit à trembler. Des voûtes dans la salle du cercle, d'énormes blocs s'effondrèrent en fracassant tout sur leur passage. L'eau de la mer commença à s'infiltrer, produisant un bruit sifflant, comme un plainte.

- Vamonos! cria Xac.

Les 4 Axes jetèrent un regard à l'humain. La silhouette noire avait disparue. Ixtamnà et Ah Puch se saisirent de lui et l'entrainèrent vers la sortie.

- AMAAAAYAAAAAAAAAAA!!!!

Réagissant à son cri, la caverne s'effondra, libérant la mer qui s'engouffra par le plafond, et les faucha sans distinction, pour les expulser vers le haut comme un geyser. Ils émergèrent d'un seul coup à10m au dessus du niveau de la mer, puis furent engloutis à nouveau. La nature reprenait ses droits. Le silence revint sur l'étendue sombre et agitée. Le ciel était noir. Un immense tourbillon s'était formé juste au dessus de l'île de l'Ancien Temple Boréal. Les Vents hurlaient entre les branches des arbres morts et les cimes dentelées, puis frappaient la mer en sifflant, formant des petits maelströms. Puis ils remontaient, et filaient, furieux, en direction du sud... En direction... de la mer du Serpent...

Si il y avait eu quelqu'un à cet endroit là, à ce moment précis, il aurait pu dire...

... Qu'on pouvait entendre la planète pleurer...


**********************************
Bon là maintenant, normalement va falloir suivre le RP d'Amaya(je pense).
Les musiques: 1) la Terre Promise( Nobuo Uematsu, FF7AC)
2) You Can Hear The Cry Of The Planet (N. Uematsu, FF7Original)<+60XP

**********************************
Suite dans le RP d'Amaya, "l'Alchimie..".


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 30
Messages : 3511
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 3 - part 1] La mort de l'Homonculus?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum