Derniers sujets
» k€k€lAnd PaRaDaïZ
19/6/2017, 15:28 par Ryūji

» [Musique] J'écoute...
11/6/2017, 11:21 par 

» Je relance de dix (ans) !
13/10/2016, 14:44 par Dagniir

» [Spoilers] Discu TLO Korra
14/11/2014, 21:39 par Kestrel

» [project] Xmas 2012 gift exchange
2/12/2012, 14:55 par Shu Lien

» [Projet] Fusion avec "Avatar, la leggenda di Aang & Korra"
19/11/2012, 13:07 par Lessie

» Gel du forum
18/11/2012, 15:51 par 

» Défis d'écriture... en musique
14/11/2012, 21:59 par AvatarAang

» BONJOUR
14/11/2012, 13:53 par Kestrel

» Topsites Anonymes
6/11/2012, 19:43 par Kestrel


[Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 11:55

Posté le Mer 19 Nov 2008 - 12:58

Le soleil était déjà bien haut lorsque Kestrel sortit du Temple, plongée dans la lecture d’un parchemin parcouru d’une écriture nette et élégante. Elle leva brièvement le nez pour regarder l’astre brûlant, et conclut qu’il devait approcher de midi. Elle devait trouver Willaz... Il devait probablement être en train de s’entraîner sur ce qu’elle lui avait expliqué l’autre jour... Où devait-il aller pour cela déjà ? Ils se manquaient presque toujours le reste de la journée... Le terrain d’airball ? Non, attendez, il ne savait pas où c’était... Elle décida d’essayer les jardins. C’était l’endroit le plus proche...

Kestrel et Willaz avaient beau n’avoir été au Temple que peu de temps encore, ils avaient tous deux entendu parler des troubles qui secouaient le monde entier. Ce n’était pas bien difficile non plus, c’était sur toutes les lèvres : les Nomades ont été contraints d’entrer dans le conflit... L’attaque ayant eu lieu contre le Temple de l’Air Austral avait en effet eu un impact évident sur la nation, et la majorité des maîtres de l’air étaient partis à la guerre, les Temples s’occupant des réfugiés.

Bien entendu, l’organisation à l’origine de tous leurs ennuis n’était pas non plus inconnue à Kestrel et Willaz. Non seulement avaient-ils eu l’occasion d’en entendre parler avant de rejoindre la nation, mais ils ne s’étaient pas privés de grappiller des informations comme ils le pouvaient, n’aimant pas rester dans l’ombre. Ce ne fut pas facile, tout cela n’étant de toute évidence pas quelque chose dont les gens aimaient parler, et c’était compréhensible...

Quoi qu’il en fût, ce qu’ils avaient rassemblé d’informations chacun de leur côté les avaient rendus certains d’une chose : ils ne pouvaient pas rester là les bras croisés. Une discussion les fit découvrir leur point de vue commun, et ils décidèrent de trouver un moyen de participer à l’effort de guerre.

Au Royaume de la Terre sévissait encore et toujours l’épidémie d’Os de Verre, sans traitement connu et/ou prouvé suffisamment efficace pour l'endiguer, et semblait ainsi loin de se calmer. Les talents de guérisseur de Maître Yuke étaient cependant reconnus, et ses mélanges recherchés. Devant la situation présente, et Kestrel proposa alors d’apporter de ces remèdes sur le continent et de les essayer sur les malades. Elle en fit part à la fois à son tuteur, devant la difficulté d’entrer en contact avec Yuke, et Willaz, qui approuva sans hésitation.

Peu de temps passa avant qu’ils ne reçoivent l’autorisation de partir en mission de ravitaillement pour le Royaume de la Terre, et c’est là que nous retrouvons Kestrel...

En plus de potions déjà toutes faites, soigneusement rangées dans une grande sacoche qu’elle portait en bandoulière, ils devaient également trouver plusieurs plantes rares, soit destinées à la confection de nouveaux remèdes, soit utilisables par le biais d’infusions ou autres.. Kestrel venait d’en être donnée une liste de ces dernières, accompagnées de quelque courtes indications sur leur habitat naturel et leur aspect général. Elle ne put s’empêcher de songer, en y jetant un nouveau coup d’œil, que ça n’allait pas être simple...

- Déjà, on ne trouvera pas tout ça du premier coup, certains ne peuvent pas pousser sur l’archipel... On va bien s’amuser... Heureusement que j’ai quelques connaissances en botanique... Moi qui pensais que ça ne me servirait presque pas, finalement je devrais remercier Grand-mère... Bon, il est où, à la fin ?

Elle jeta des regards à droite à gauche d’un air légèrement agacé, à la recherche de la silhouette familière. Il n’avait pas pu aller bien loin, quand même... Ce fut alors qu’elle le vit, allongé dans l’herbe, les yeux apparemment perdus dans l’infini du ciel. Elle s’approcha.

- Dis donc, c’est pas vraiment l’heure de faire la sieste, plaisanta-t-elle. On va devoir y aller ! Tu m’as dit que tu avais déjà un moyen de quitter l’île, mais on doit d’ab--

Elle s’interrompit en voyant ses yeux, grand-ouverts, jaunes, perçants, mais à la fois distants. Pas humains. Non. On aurait dit... comme... ceux... d’un aigle ?

Sa voix en resta bloquée dans sa gorge tandis que le regard de Willaz redevenait brusquement normal et qu’il tournait des yeux interrogateurs vers elle, comme s’il lui demandait de répéter ce qu’elle venait de dire.


Dernière édition par Kestrel le 5/7/2011, 13:30, édité 1 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 11:58

Posté le Mer 19 Nov 2008 - 15:20
Où Willaz me dit salut, me laisse en plan pendant une heure, revient.
Où je récup une liste des ingrédients.
Où on squatte chez une mamie avant de se mettre (enfin) en route.

(Sera éventuellement édité plus tard avec le post-même.)


Dernière édition par Kestrel le 5/7/2011, 19:47, édité 3 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 11:59

Posté le Jeu 20 Nov 2008 - 00:10
- Tu te traîîîînes...

Ils descendaient un sentier collé à la montagne, Chiku les suivant en décrivant de larges cercles au-dessus d'eux ; au début, ils avaient dû faire attention car le sentier était plutôt escarpé, puis il s’était élargi et ils pouvaient à présent marcher quasi côte à côte. Enfin, c’était sans compter le sac d’ingrédients que portait Willaz et qui semblait le ralentir légèrement...

- C’est pas léger, hein... fit-il remarquer.

- Hep hep ! On ne se plaint pas ! s’exclama-t-elle avec un sourire malicieux.

- ... gnnn... Et si tu me racontais plutôt à quoi ressemble ton chez toi ? demanda-t-il à la place.

- Haha, d’accord ! Et après, tu m’expliques pour tes yeux ?

- Haha, oui ! Juré ! De toute façon j’allais t’en parler, alors... :p

- Booon... Alors je suis née dans le Royaume de la Terre, dans les montagnes situées au Nord-est des plaines d’Omashu... Je te montrerai sur la carte tout à l’heure ! Car moi, je suis sur la carte ! Héhéhé !

Kestrel lui tira la langue et Willaz ne trouva rien d’autre à répliquer que la pareille, avant de l’inviter à poursuivre.

- Bref... Oui. Donc. Les montagnes. Bien qu’elles ne soient pas non plus très élevées, on ne trouve pas beaucoup de verdure... On doit souvent marcher plusieurs kilomètres pour trouver un endroit où laisser paître les bêtes. Je me suis toujours demandée pourquoi il y avait des éleveurs, dans la région... C’est pas vraiment si courant... Elle haussa les épaules, puis continua son récit, enjambant soigneusement une racine. Attention à la racine... Et dooonc... Non, j’ai dit attention à la... bon, c’est pas grave... J’en étais où déjà ?

- Tu disais que tu ne savais pas pourquoi vous éleviez des bêtes, répondit Willaz en reprenant sans peine son équilibre. Fichue racine, marmonna-t-il plus bas pour lui-même.

- J’ai vécu là la grande majorité de mon enfance, à faire beaucoup de bêtises, avec mon frère entre autres ! Oooh, je suis sûre qu’il te plairait ! Il est adorable ! Un peu moins bavard que moi par contre...

- C’est pas bien dur... Very Happy

- Tu dis ?

- Nan, nan, rien ! Comment s’appelle ton frère, d’ailleurs ?

- Taran ! Après mon arrière-grand-père maternel ! Mais je n’arrête pas de m’éparpiller ! Tu n’aides pas beaucoup, aussi... bon, alors...

Et elle poursuivit ainsi en racontant les bêtises qu’elle avait pu faire avec son frère, puis combien elle aimait passer son temps à errer dans la montagne, surtout dans les coins les plus élevés. Alors qu’elle en était à raconter une anecdote impliquant une taupe géante et un dé à coudre, elle s’arrêta soudain sans prévenir. Willaz évita de justesse de lui rentrer dedans, grogna pour la forme, puis regarda par-dessus son épaule, essayant de voir ce qui l’avait arrêté, s’il y avait bien quelque chose.

- Pourquoi tu t’arrêtes ? Je croyais qu’on...

- Dis, l’interrompit-elle, tu peux me passer la liste une seconde ?

- Euuh, si tu veux...

Après quelques pénibles minutes de farfouillage...

- Tiens... alors, tu me dis ce que... ?

- Aaaattends... Elle avait pris un air concentré et inspectait la liste les sourcils froncés, comme si elle cherchait quelque chose en particulier. Voyons... Il me semblait avoir vu... Ah ! Oui ! Regarde !

- Une... fleur de roche ? lut-il. C’est quoi le gribouillis à côté ?

- Ecriture de médecin... Ca doit être le nom scientifique. Mais elle est plus communément appelée fleur de roche. Elle pousse à fleur de rocher – d’où son nom –, creusant la pierre de ses racines assez profondément pour rester accrochée, et se nourrit des sels minéraux présents dans la pierre et de l’eau de pluie. Très résistante, petite, fleurit très rarement et ne porte en général qu’un seul bouton plat, récita-t-elle presque.

Willaz regarda successivement le bout de papier et elle, toujours souriante.

- Tu le connais par cœur ou quoi ?

- Héhé, naaah, j’ai juste retenu parce qu’on en trouve chez moi. Peu, car le type de roche où on les trouve habituellement qu’en certains endroits isolés, et il faut monter haut pour espérer en voir, mais il y en a. Et je pense que tu as dû en voir dans tes montagnes ; de ce que tu m'as dit, ça paraît l'endroit idéal pour en trouver... Sinon, je sais aussi que c’est le bouton que l’on recherche en général en médecine. Le reste est pratiquement inutilisable...

- Eh bien dis donc... Et pourquoi en discuter là, maintenant, tout de suite ?

- Parce qu’on a de la chance ! s’exclama-t-elle en lui laissant voir quelques pousses à l’air fragile, paraissant s’accrocher désespérément à la paroi, à une dizaine de centimètres au-dessus de leur position.

Presque à portée de main.

- En plus, en ne cueillant que le bouton, un autre repoussera ensuite... cette fleur est fascinante ! J’aimerais bien voir à quoi elle ressemble fleurie... Par contre, dans ce cas-là, elle est inutilisable, donc si on en voit...

- Compris ! Tu en sais des choses... Tu ne vas pas me dire que ce n’est qu’en lisant la liste des ingrédients, parce que c’est quasi illisible...

- Hahaha, tu as raison ! A vrai dire, ma grand-mère m’a longtemps embêtée avec l’étude des plantes... disant que ça me servirait... A croire qu’elle avait raison ! Bon, elle avait presque toujours raison de toute façon, mais quand même... ce n’était pas vraiment ce que je préférais étudier avec elle !

Les quelques boutons qu’ils cueillirent finirent vite dans le sac d’ingrédients.


Dernière édition par Kestrel le 5/7/2011, 13:30, édité 1 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 12:04

Posté le Ven 21 Nov 2008 - 11:38
Où Willaz me raconte l'histoire de son clan et pourquoi qu'il a des yeux chelous. 8)
Et me fous une branche dans la figure.

(Sera éventuellement édité plus tard avec le post-même.)


Dernière édition par Kestrel le 5/7/2011, 19:47, édité 2 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 12:19

Posté le Lun 24 Nov 2008 - 15:46
Où nous nous installons pour la nuit et partons chacun pêcher/ramasser/cueillir.
Où Willaz continue d'expliquer, et dit ce qu'il sait de TriAqua.

(Sera éventuellement édité plus tard avec le post-même.)


Dernière édition par Kestrel le 5/7/2011, 19:47, édité 2 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 12:20

Posté le Mar 25 Nov 2008 - 23:13

Kestrel ne dormit pas beaucoup cette nuit-là. Elle se doutait que lui non plus, l’ayant entendu se retourner plusieurs fois durant la nuit. Elle, n’avait pas bougé. Elle était restée immobile dans le noir à écouter les bruits nocturnes, les yeux ouverts et fixes, comme si elle essayait de percer l’écorce du tronc devant elle. Malgré ce qu’ils avaient affirmé, ce n’était pas si facile de faire abstraction pour se concentrer sur leur tâche. Le lendemain matin, elle se doutait qu’elle ne devait pas avoir très bonne mine, n’ayant pratiquement pas fermé l’œil de la nuit. Toute cette histoire extraordinaire la laissait toujours perplexe, curieuse, et incrédule. Notamment à propos de son maître. Elle avait encore du mal à croire que Ghosty ait pu rejoindre la TriAqua de son plein gré... Pourtant, elle pouvait faire confiance à Willaz. Ça, au moins, elle en était certaine.

Elle poussa un soupir en s’éclaboussant le visage d’eau fraîche pour se donner meilleure mine, et accessoirement pour se réveiller. Bien qu’elle n’ait presque pas dormi, elle avait l’impression d’être en plein rêve...

Elle se ficha une gifle mentalement.

C’est pas le moment de se laisser aller, se sermonna-t-elle. Tu as une mission à accomplir, ne l’oublie pas : des informations à récolter, des malades à soigner, et tout d’abord un continent à rejoindre !

Alors qu’elle achevait de se secouer mentalement – et physiquement, décidant de dénouer chacun de ces muscles ou presque –, elle entendit derrière elle Willaz revenir, probablement avec le petit-déjeuner. (Heh, elle allait pas y aller quand même... :p)

- Au menu, ce sera doooonc... Elle se retourna. ...fruits bizarres et noisettes !

- Fruits bizarres ? Elle regarda ses trouvailles de plus près, l’air sceptique. Certains ressemblaient à des calebasses, mais de couleur rouge-orangé et visiblement assez râpeux au toucher. T’es sûr que ça se mange ?

- Non ! Mais bon... Puis je crois en avoir déjà vu sur le marché du village, en fait... Je crois... Chiku a dit que c’était bon, aussi, dooonc...

- Aha... Elle en prit une, l’air toujours méfiant. Oui, forcément, si Chiku l’a dit...

Elle lança un regard à l’aigle, comme pour demander confirmation, tandis que Willaz sortait un couteau et tranchait soigneusement l’extrémité la plus étroite. Elle le regarda boire à la gourde, puisque ça semblait être ce que c’était – ou en tout cas quelque chose de proche. Comme il ne parut pas sur le point de tomber raide mort sous l’effet d’un quelconque poison, elle finit par suivre son exemple. Le jus que contenait le fruit était sucré, tout en étant marqué une pointe d’acidité. Ce n’était pas mauvais. La chair semblait aussi comestible, aussi coupa-t-elle sa gourde en plusieurs morceaux pour en sucer la pulpe.

Alors qu’ils finissaient leurs fruits – essayant plus ou moins de faire la conversation tout en faisant attention de ne pas tâcher leurs vêtements (« raaaah ! ») –, Willaz dit tout d’un coup :

- Aaah, au fait, tu te souviens qu’on doit penser à notre entraînement aussi ? Yuanne m’a dit qu’on devait travailler l’airball et la lame de vent durant notre mission, comme on a dû partir et interrompre nos enseignements.

- Oui, acquiesça-t-elle en se léchant les doigts – ça colle ! Mon tuteur m’en a aussi parlé. Enfin, j’ai plus ou moins déjà maîtrisé l’airball, en ce qui me concerne. Il me reste à travailler l’histoire de la marque de son Chi...

- C’est vrai ? Tu as déjà créé ton airball ? fit-il avec enthousiasme.

- Oui, enfin... Elle prit un air gêné, se frottant la nuque.

- Oooh, il faut que tu me montres ! O:

- Naaaaaan !

- Oh, allez, je suis sûr que c’est super ! Et puis je veux voir comment tu fais, avant d’y bosser un peu moi aussi... J’ai déjà commencé à y réfléchir, mais... oh, allez, moooontre !

- Naaoooon... oh puis bon, d’accord.

Après cet échange plein de vivacité – d’un côté plus que de l’autre –, elle se leva, épousseta la terre des vêtements d’un geste simple et efficace, puis se concentra. Elle visualisa la forme actuelle de son airball dans son esprit, puis esquissa une série de gestes rapides. Une sphère apparue rapidement, puis sembla s’aplatir en un disque, pour ensuite regonfler en partie, laissant un large anneau le ceinturer. La jeune fille sauta alors souplement pour se retrouver assise en tailleur sur son œuvre.

Elle fit un tour ou deux puis en descendit. Elle tira la langue.

- Voilà. T’as vu. Content ?

- Haha ! oui. C’est pas mal comme idée, j’aime bien... Pourquoi un anneau ?

Elle haussa les épaules.

- Je ne sais pas trop... Et puis, comme je t’ai dit, ma technique n’est pas complète. Enfin, j’ai les bases, la personnalisation, tout ça, mais j’ai l’impression qu’il manque quelque chose, et ça me gêne, donc il faut encore que je travaille dessus... C’est pas plus mal, tu me diras ! Tu ne seras pas tout seul à bosser sur ton airball ! D’ailleurs j’ai hâte de voir à quoi ressemblera la tienne !

- Pense bien que moi aussi !! Aujourd’hui, c’est un peu râpé parce qu’on a encore du chemin avant d’atteindre la crique où j’ai laissé mon bateau, mais bon... Le bon point est qu’on va pouvoir profiter de la traversée pour s’entraîner à la maîtrise tout court ! Sinon, pour ce que tu penses qu’il manque, ça doit avoir un rapport avec la marque de ton Chi que tu dois poser sur ta technique...

- Je pense aussi, en fait... Le truc c’est que c’est peut-être un peu trop vague pour moi, je ne sais pas... Il va me falloir encore un peu de temps... Bref ! On a mangé, on a bavardé... Je crois qu’on a assez perdu de temps ! On y vaaaa !!

- Eeeh, mais attends ! Il faut...

- J’ai dit, ON Y VA. On se grouilleuh !

- T_T Dictatrice.

Ce fut d’un bon pas qu’ils repartirent alors, longeant la rivière dans le sens du courant. La pause déjeuner passa plus rapidement ; étant donné qu’ils avaient véritablement laissé passer une bonne partie de la matinée en bavardage/mangeage/montrage de numéro de cirque, ils s’étaient mis d’accord pour ne pas s’éterniser aux prochaines pauses qu'ils feraient. Sinon, ils n’atteindraient pas la côte avant le mois prochain ! Alors ne parlons pas d’atteindre le continent.

En fin (non mais, fin fin) d’après-midi, cependant, ils aperçurent enfin avec plaisir, ainsi qu’un certain soulagement, l’embouchure de la rivière. Et la mer...





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 13:36

Posté le Mer 26 Nov 2008 - 17:55
Où l'on trouve le bâteau de Willaz, cassé. -_-
Où je le plante et le laisse réparer tout seul. v_v
Où il m'explique qu'il doit apprendre une technique qui lui permettrait de se téléporter grâce à la force de l'amour. \o/

(Sera éventuellement édité plus tard avec le post-même.)


Dernière édition par Kestrel le 5/7/2011, 19:48, édité 1 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 13:38

Posté le Dim 30 Nov 2008 - 3:15
Elle méditait.

Cela faisait un moment qu’elle n’en avait pas profité, et elle avait conclu qu’elle en avait besoin si elle voulait arriver à apposer la marque de son Chi correctement. Ainsi, elle avait profité du fait qu’ils s’étaient donné une heure avant de reprendre la route pour trouver un coin tranquille et méditer.

C’était la troisième île sur laquelle ils faisaient halte, suivant ainsi les instructions de Shakamuni. Ils comptaient encore en visiter deux ou trois avant de s’arrêter pour la nuit. L’avantage était qu’elles n’étaient pas trop éloignées les unes des autres... Par contre, s’arrêter et repartir, en comptant le temps qu’il fallait à Willaz pour « s’imprégner le plus possible » de chaque endroit, cela les ralentissait affreusement, à son goût... Elle lui en avait parlé d’ailleurs, lui disant qu’à ce train-là, ils n’étaient pas prêts d’arriver avant le mois prochain... et qui sait ce qui peut arriver en un mois ! L’épidémie pourrait même s’étendre à la Nation du Feu, si ça se trouve...

Même si elle n’y croyait pas trop – selon les dernières nouvelles qu’ils avaient eu concernant l’épidémie en quittant le Temple Austral, cette dernière aurait ralenti son expansion dans les environs du désert de Si Wong ; probablement par manque de personnes à contaminer, quelque soit le mode de transmission –, c’était toujours une raison de se plaindre ! Et il allait apprendre que comme toute fille qui se respecte, elle savait se plaindre !

Mais là n’était pas l’heure des remontrances. Chiku et lui faisaient le tour de l’île – qui devrait être rapide, c’était la plus petite qu’ils aient croisée jusqu’à maintenant –, et elle en profitait pour méditer. Et accessoirement s’occuper de son airball. Willaz et elle avaient trouvé le temps de s’entraîner à deux, et de faire des bêtises, soit dit en passant, mais si elle avait pu tenter de lui expliquer comment faire l’airball, il lui restait son problème de marque de Chi.

Retour à la séance zen et méditation, donc.

Respire. Profondément. Sens l’air qui gonfle tes poumons, l’oxygène qui passe dans ton sang et part alimenter chacune de tes cellules. Laisse-toi glisser. Tu n’es que brise, un souffle unique, mais faisant partie intégrante de l’atmosphère.

Un souffle unique.

Elle le vit, brillant d’une lueur chatoyante, quelque peu irréelle, fantastique, magnifique. Son Chi, qu’elle admirait à travers ses yeux clos, en profonde méditation, parcourait chacun de ses membres, courait dans ses veines jusqu’au bout de ses doigts. Elle le vit gonfler tandis qu’elle prenait une nouvelle inspiration, et se sentit bien, rassurée, et emplie d’une sérénité sans faille. Elle comprenait maintenant la nécessité de l’empreinte du Chi, et elle comprenait aussi pourquoi elle sentait que sa technique était incomplète.

Mue d’une énergie nouvelle, elle se releva et se concentra. Elle répéta les gestes depuis longtemps mémorisés, mais s’efforça d’y mettre plus d’elle. Elle voyait, sentait son Chi affluer le long de ses bras et en incorpora l’airball en formation. Cette dernière se fit plus vive, plus claire, plus vivante. Mais lorsqu’apparut l’anneau familier, elle ne garda pas sa forme habituelle. Elle s’étira, se déchirant en son centre pour laisser un espace vide de toute agitation, tandis qu’elle avalait l’anneau et le faisait sien ; elle se changea en un arceau épais, fort, puissant, qui s’aplatit ensuite légèrement sur lui-même, comme pour s’étaler.

C’est alors qu’elle grimpa dessus.

Un réflexe, une envie soudaine, qui lui avait paru presque familière. Son airball. Oui, se dit-elle lorsqu’elle fut dessus, comme si elle ne faisait qu’une avec son œuvre : cette fois, elle était complète.

Elle en profita pour jouer un peu, s’amuser à augmenter la vitesse, sauter, glisser, virer, tournoyer... Pour finir, elle décida d’expérimenter le potentiel de son airball. Elle savait déjà quoi faire.

Ce fut rapide, un saut lui suffisait. Elle sauta de sa position précédente, puis retomba droite comme un I, passant au travers de l’airball percée. A peine quelques gestes suffirent, c’était presque instinctif : l’airball se défit intégralement, verticalement, environnant la jeune fille tel un écran protecteur. Puis expulsion. L’air se vit projeter en une puissante onde qui malmena les arbres les plus proches. Des oiseaux prirent immédiatement leur envol, effarouchés.

Le calme revenu, Kestrel s’assit – se laissa tomber serait plus juste – sur le sol, s’efforçant de reprendre son souffle et de récupérer après la grande dépense de Chi. Mais elle souriait.

Elle avait réussi !

Même si elle n’allait pas faire ça tous les jours, c’était hyper fatiguant... Willaz était bon pour s’occuper de souffler dans la voile cette fois-ci encore.

- Ok, ça, c’était trop cool.

Elle se retourna et vit l’intéressé sortir de l’ombrage des arbres, Chiku se posant sur un rocher non loin d’eux.

- Mince, je ne savais pas que j’avais un spectateur... Zut, tant pis pour la surprise...

- Je suis arrivé il n’y a pas longtemps en fait, mais j’ai eu le temps de voir ta dernière technique. Tu m’as pratiquement soufflé, dis donc ! Sympa comme accueil, hein... C’était drôlement impressionnant en tout cas !! J’en conclus que t’es arrivée à bout de l’empreinte du Chi ??

- Quoi ? Empreinte du Chi ? Aucun problèèème, voyons, fit-elle en secouant la main d’un air désinvolte. Une formalité... trop facile... ça ne m’a pris que... quoi ? une semaine ?

- Dans ces eaux-là, je crois, oui ! commenta-t-il en éclatant de rire. Mais ça en vaut la chandelle, à mon humble avis ! Va falloir que j’y retravaille aussi, d’ailleurs, je sais que je ne suis pas loin, pourtant...

- Aha !! Je connais, ça !! C’était exactement pareil !! M’enfin bon, si t’arrêtais de passer ton temps à faire le tour de chaque îlot qu’on croise, t’aurais peut-être le temps de bosser, toi aussi... D’ailleurs, t’as fini ? On peut y aller ?

- Roh, ça va, hein. Je t’ai déjà dit que ce n’était pas de ma faute. Et puis on ne perd pas tant de temps que ça. On a déjà fait trois îles en une journée, et on peut sûrement encore en faire deux avant de s’arrêter pour la nuit. Après, je suppose qu’on pourra tracer...

- Ben ce serait pas trop tôt ! Il y a des malades qui attendent, hein !

- Mais c’est pas la peine de t’énerver ! Rah, les filles. Et puis d’abord, je trouve aussi le temps de m’entraîner, figure-toi...

- Ouais... c’est ce que j’ai entendu dire...

Bizarrement, cette petite phrase, dite uniquement pour rire, provoqua chez lui une réaction quelque peu curieuse. Il eut l’air nerveux et fixa intensément Chiku. Elle les regarda tous deux tour à tour, perdue.

- Okaaaay, ça va, là. Je suis là aussi. Hein. Y a un truc que je devrais savoir, ou...

- Naaaan, rien rien ! s’exclama alors tout d’un coup Willaz, se sentant bête. Bon, euh... on y va alors ?

- Ouiiiii !! Oh, au fait, c’est toi qui souffles.

- Heeeh ? Mais c’était déjà moi tout à l’heu...

- Hum.

- ...bon, d’accord.

Et ainsi reprit la traversée, dans la joie et la bonne humeur.

Une île plus tard, c’était ainsi (enfin) au tour de Kestrel d’y aller gaiement. Alors qu’elle s’appliquait à gonfler abondamment les voiles, elle réfléchit à voix haute.

- Dis-moi, au fait, tu as commencé à réfléchir à propos de la maladie ?

- La maladie ? fit-il d’un air absent – ça commence à fatiguer à bord.

- T’es ailleurs, toi... soupira-t-elle. L’épidémie d’Os de verre. Notre mission. L’approvisionnement. Soigner les malades. Endiguer le mal. Ca te dit quelque chose ?

- Aaah, oui, oui, bien sûr, excuse-moi...

- Je sais que je t’ai fait beaucoup souffler aujourd’hui, mais tu m’as l’air un peu trop fatigué, quand même...

- Ben ça fatigue un peu aussi, entendre toutes ses voix, la nuit... Et parfois c’est pas joli joli, même si je ne me souviens pas de tout – et que j’ai soi disant réussi les deux premières étapes de mon apprentissage quand ça s’arrange pas encore vraiment. T_T Il en a de bonnes, Aang.

- Erf... tu as une idée de comment arriver à les maîtriser ? Comme ça, tu pourrais les bloquer, ou choisir de n’entendre que certaines voix, suivant les circonstances... Et par forcément que dans ton sommeil.

- Ben, c’est un peu le but ; je pensais que peut-être toi, tu aurais une idée...

- Une idée ? Elle se détourna brièvement de sa tâche pour le regarder d’un air surpris. Pourquoi j’aurais une idée ?

- Mais j’en sais rien, je te demande juuuuste...

- Aaah... Elle se retourna vers l’horizon. Euh, maintiens-moi ce gouvernail, s’il te plaît, j’aimerais éviter les rochers à tribord... Je vois l’île, on va s’y arrêter pour la nuit, le soleil commence déjà à se coucher... Bon, donc, une idée... Mmh... Peut-être s’endormir sur une idée bien précise ? Comme un... thème ? Pour voir si tu ne peux pas attirer des voix qui y sont reliées... Je ne sais pas...

- Non, c’est bien, je peux toujours essayer. De toute façon, il va bien falloir que je m’y mette, sinon je ne risque pas de pouvoir en tirer profit...

- Oui, on sait jamais, tu pourrais découvrir que quelqu’un prévoit un super plan auquel on ira participer parce qu’on est trop forts et qu’on cherche des trucs à faire... M’enfin, on a déjà une mission, hein. v_v

- Oui mais non, enfin si, enfin bref, zut. XD

- Aaaattention, accostage !

SCHPLAFCH.

- Faut prévenir plutôt.

- Oh, chut.





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 13:46

Posté le Dim 30 Nov 2008 - 14:56
Où on découvre que moissi je peux parler avec Chiku l'aigle.
Où Willaz améliore son contrôle de l'écoute des langages des morts et vivants.
Où Willaz travaille son airball spéciale, et me PLANTE AU MILIEU DE NULLE PART.

(Sera éventuellement édité plus tard avec le post-même.)


Dernière édition par Kestrel le 5/7/2011, 19:48, édité 1 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 13:47

Posté le Lun 1 Déc 2008 - 19:13
PAF.

- Non mais on croit rêver ! C’est quoi, ces manières ! On ne laisse pas une jeune fille toute seule comme ça sur une île déserte pour aller s’amuser dans les airs ! N’importe quoi ! Et toi, arrête de rire ! s’exclama-t-elle à l’adresse de Chiku qu’elle entendait pouffer dans sa tête. Mais qui m’a fichu deux zigotos pareils, franchement !!

Et cela continuait. Comme ça, au milieu de la mer. A faire tanguer le pauvre bateau qui n’avait pourtant rien demandé. Willaz non plus, mais bon, il n’allait pas dire qu’il ne s’attendait pas à une réaction de ce genre en la laissant en plan sur la plage... Il avait un vrai coup de barre, là, d’ailleurs. Si seulement elle pouvait arrêter de le harceler...

Mais de son côté, Kestrel n’en avait pas fini. Elle était furieuse ! Elle lui asséna un autre coup sur la tête avec la liste enroulée qu’elle serrait dans sa main, l’air sévère.

- Et j’espère au moins que tu as vu quelque chose, lança-t-elle alors, parce que sinon, je sens que je vais vraiment me fâcher...

Ah, parce qu’elle était pas fâchée, là ? songea-t-il rapidement avant d’essayer de trouver une réponse potable...

- Ben...

- ...

Hum.

< Si vous repartez tout de suite et d’un bon rythme, vous devriez atteindre le continent avant la nuit >, intervint alors tout d’un coup Chiku.

Kestrel, qui commençait tout juste à s’habituer à l’entendre mentalement, n’eut pas tout de suite le réflexe de répondre de la même manière ; elle leva les yeux vers l’aigle d’un air à la fois surpris et soulagé.

- C’est vrai ? Oooh, fabuleux !! Merci, Chiku !! Toi, au moins, tu sers à quelque chose.

- Heh ! C’est pas sympa ! protesta Willaz en se redressant légèrement – affalé qu’il était au fond du bateau.

- Quoi ? Parce que tu as fait attention à où tu allais pendant ton petit tour ?

- Mais oui ! Enfin...

- C’est bien ce que je pensais... Tss... Allez, repose-toi donc, andouille. Je m’occupe du reste.

Sur ce, elle se retourna vers la voile, s’empara du gouvernail, demanda mentalement confirmation de la direction à prendre à Chiku, puis esquissa quelques gestes rapides. Lorsqu’à la fin de son mouvement elle projeta un de ses bras vers l’avant, un souffle puissant gonfla la voile jusque là sans vie – décidément, il n’y avait pas beaucoup de vent ces derniers jours –, les propulsant soudain vers l’avant. Le bateau fit un bond et retomba sur les flots à grandes éclaboussures, puis la proue fendit les eaux à toute allure, direction la terre ferme.

Ils voguèrent vite et à un rythme soutenu, les vents se levant après une petite heure et leur permettant de continuer leur avancée sans se fatiguer davantage – enfin, surtout Kestrel sur ce point, monsieur étant toujours en phase de récupération... Ce fut à l’apparition de volatiles dans les cieux qu’ils surent que la terre ne devait plus être très loin. En effet, vague et lointaine, elle apparaissait d’ors-et-déjà à leurs yeux. Deux heures plus tard, ils longeaient la côte vers le sud, ayant fini un peu trop au nord et cherchant l’embouchure du fleuve qu’ils avaient décidé d’un commun accord de remonter, ainsi que, accessoirement, un endroit adéquat pour accoster. Pour le moment, ils se trouvaient face à de hautes falaises abruptes qui ne leur permirent pas de s’approcher trop près, finissant sur des rochers meurtriers.

La côte sembla s’adoucir alors qu’ils poursuivaient leur avancée vers le sud. Ils purent apercevoir plus aisément la flore qui, bien que peu abondante sur cette terre jaune, leur procura un ombrage bienvenu lorsqu’ils mirent finalement pied à terre, surtout après tant de temps passé sous un soleil éclatant, à peine dissimulé par une poignée de nuages. Ce dernier, après avoir brillé toute la journée, commençait d’ailleurs à décliner, le ciel prenant des couleurs violettes et rouge orangé à mesure que l’astre descendait pour disparaître derrière l’horizon.

Il n’était pas trop tard pour tenter de trouver un village proche, ainsi décidèrent-ils, après avoir dissimulé le voilier, de marcher un peu, Chiku partant faire un tour pour vérifier qu’ils n’allaient pas se coltiner des heures de marche à pied pour rien.

Après une petite demi-heure à discuter de tout et de rien :

- Ah... Chiku me dit qu’on va trop au nord, il faudrait aller par là, on n’est pas loin d’après lui... Qu’est-ce qu’il y a ?

Kestrel s’était arrêtée au beau milieu de l’ébauche de sentier, signe qu’il y avait tout de même eu un minimum de passage et qu’un village ne devait, en effet, pas être bien loin. Elle sembla tendre l’oreille, et ne répondit pas tout de suite à sa question, lui faisant signe de garder le silence. Quelques minutes passèrent, sans que rien ne fasse entendre. Prudemment, comme si elle s’attendait au contraire, elle se remit en marche et revint à sa hauteur, ce dernier l’ayant distancée de quelques pas.

- J’ai cru entendre quelque chose, mais je ne sais pas quoi... Enfin, plutôt, je n’en suis pas sûre...

- Quelque chose ?

- Oui, confirma-t-elle. De proche. Et de gros...

Il s’apprêtait à répondre lorsqu’un craquement sonore s’éleva non loin d’eux. Tous deux sursautèrent, pris au dépourvu. Une seconde d’hésitation, puis Kestrel s’élança dans la direction d’où provenait le craquement, la curiosité prenant le dessus. Derrière, ça protesta...

- Eh ! Mais attends ! Mais c’est pas vrai, ça...

Il ne mit pas longtemps à la rattraper ; elle s’était arrêtée à l’orée d’une petite clairière – apparemment récente, étant donné l’état des arbres qui devaient se dresser là auparavant – et gardait les yeux fixés sur...

- Un bison volant... souffla-t-elle, les yeux écarquillés.

Willaz ne sut que dire, il était tout aussi étonné qu’elle de trouver un bison en ces lieux, et surtout, tout seul. Bien sûr, il n’était pas rare de voir des Nomades de l’air se balader à dos de bison volant à travers terres et océans, mais là était bien le problème : un bison volant était toujours accompagné d’un Nomade de l’air ; ils étaient inséparables. Et si un bison n’avait pas encore de maître... alors il n’avait rien à faire ici, si loin d’un Temple de l’air.

Kestrel s’en approcha prudemment, ignorant les avertissements de son ami. Elle avança pas à pas, les mains ouvertes, bien en évidence. Le bison ne semblait pas encore avoir atteint l'âge adulte. Bien que de grande taille, il était encore jeune ; probablement un adolescent. Il grognait, l’air méfiant, la peur se lisant sans mal dans ses grands yeux noisette. Quoi qu’il ait pu lui arriver, il ne leur faisait pas confiance. La jeune fille continua cependant d’avancer, murmurant à présent d’une voix calme et apaisante, assez fort pour qu’il l’entende.





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 13:48

Posté le Lun 1 Déc 2008 - 19:36

Le corps du bison se figea, tandis qu’elle s’arrêtait à une courte distance de lui, les mains levées en l’air. Elle fit un nouveau pas ; l’animal ne bougea pas, mais elle sentait la tension qui bandait chacun de ses muscles. En son for intérieur, elle débattit brièvement sur la pertinence de son acte lorsqu’un nouveau craquement se fit entendre, la faisant se retourner brusquement. Ce mouvement brusque ainsi que le bruit soudain achevèrent le bison qui prit soudain son envol dans une forte bourrasque, échappant un gémissement peureux tandis qu’il s’enfuyait et disparaissait hors de vue. Kestrel crut l’entendre effectuer un atterrissage plus ou moins réussi non loin de là, mais elle avait d’autres préoccupations. Un homme venait d’entrer dans la clairière, armé d’une arbalète. Willaz, qui l’avait rejoint entre-temps et se tenait droit à côté d’elle, le héla.

- Nous ne sommes pas armés, vous pouvez baisser votre arme...

- Où est partie la bête ? demanda l’homme d’un ton bourru.

- La bête ? fit Kestrel. Vous voulez dire, le bison ?

- Qu’importe ce qu’est cette chose. Vous me l’avez fait manquer... Elle ne perd rien pour attendre...

Kestrel sentit une bouffée d’indignation monter en elle.

- Vous chassez un bison de l’air ? Mais pour qui vous...

- Nous cherchons le village, la coupa alors Willaz, et elle le regarda d’un air incrédule ; il n’y prêta pas attention. Seriez-vous assez aimable de nous en indiquer le chemin ?

L’homme les regarda tous les deux d’un air soupçonneux – et aussi un peu crétin, ne put s’empêcher de penser Kestrel –, fronçant ses sourcils épais et broussailleux. Il marmonna quelque chose d’inintelligible dans sa barbe qu’il avait fournie, puis finit par leur faire signe de le suivre.

- Pourquoi tu m’as arrêtée ? grinça Kestrel à voix basse, suivant l’homme à contrecœur. Un bison volant, il chassait un bison volant... Mais comment tu...

- Je sais, mais je ne pense pas que l’insulter ait pu arranger les choses. Notre homme n’a pas l’air très vif d’esprit – il baissa d’autant plus la voix sur ces mots, prenant garde à ce qu’il ne l’entende pas –, et il est armé, je te rappelle. Je préfère ne pas causer des ennuis à tout va...

- Pff ! On s’en serait très bien sorti... grogna-t-elle en croisant les bras.

- Probablement, mais dans ce cas-là, on aurait perdu un guide.

- Pour ça aussi, on s’en serait très sorti ! Et Chiku, al—

- On est arrivé, intervint alors la voix grave devant eux, leur faisant lever le nez.

Le village était assez simple, et petit. Une poignée de maisons à peine se distinguait, bordant le fleuve. Leur guide leur indiqua dans un grognement difficile à comprendre une femme sortant d’une des maisons ; ils crurent comprendre qu’ils devaient s’adresser à elle, mais ne purent demander davantage de détails car l’homme s’éloignait déjà, marmonnant dans sa barbe qu’il l’aurait bien un jour, cette bestiole infernale.

Kestrel se mordit l’intérieur de la joue pour ne pas répliquer, l’homme ayant de toute manière déjà fait abstraction de leur rencontre. Elle se retourna plutôt vers la femme qui s’avançait vers eux. Elle souriait d’un air tranquille, soulignant les nombreuses rides qui marquaient son visage. Elle leur souhaita la bienvenue dans leur humble village, et demanda ce que des Nomades de l’air pouvaient bien faire par ici. La manière dont elle posa la question ne plut pas vraiment à Kestrel – ce village ne lui plaisait pas vraiment –, mais elle se tut et laissa Willaz lui répondre, sans en dire trop.

- Je vois, dit la vieille femme en hochant la tête. Bien sûr, l’épidémie d’Os de Verre. Il n’y a pas une seule âme qui ignore son existence. Fort heureusement, les miens restent sains malgré le mal qui sévit, et le resteront, j’espère.

- Sauriez-vous où en est la maladie ? demanda alors Kestrel ; à l’entendre parler, on aurait dit que le continent entier était atteint, sauf eux.

- Oui. Elle a traversé le désert et s’est répandue dans les Terres d’Omashu comme la peste. Aux dernières nouvelles que nous ayons, le dernier cas de contamination se trouverait plus haut en amont du fleuve. Vous n’avez qu’à le suivre, votre chemin est tout tracé... Mais voilà que la nuit tombe, vous devez être fatigués après un si long voyage depuis le Temple Austral... Ma porte vous est ouverte, si vous souhaitez passer la nuit dans notre village.

Willaz allait répondre quand Kestrel le coupa :

- Nous allons y réfléchir, mais nous préférions reprendre la route et faire le plus de chemin possible avant qu’il ne fasse nuit noire... Nous avons encore beaucoup de route à faire.

- Je comprends, dit la femme en s’inclinant.

Lorsqu’elle se fut éloignée, il se retourna vers Kestrel, l’air interrogateur.

- Hum, perso, j’aurais préféré ne pas marcher de nuit, ou même ne pas marcher tout court, mais...

- Je n’aime pas ce village... répondit-elle à voix basse, détournant les yeux. Pour tout avouer, je préfèrerais qu’on s’en éloigne le plus possible. Il me laisse une impression... bizarre.

Il regarda autour d’eux. Il était vrai que lui aussi, il avait une impression étrange. Avant même qu’ils n’entrent dans le village, d’ailleurs. C’était comme des ondes négatives qui encombraient l’air, empestaient presque, si l’on avait pu leur donner un équivalent olfactif.

- Eh bien, allons-y alors. Nous sommes d’accord. Et puis, elle nous a donné les informations que l’on voulait, ce n’est pas comme si nous allions gagner grand-chose à rester...

Kestrel hocha la tête d’un air absent, et ils allèrent informer la vieille femme de leur décision, la remerciant pour les informations précieuses qu’elle leur avait données. Ils quittèrent ensuite le village, essayant de ne pas faire attention aux regards qui lui suivaient intensément à travers les portes et fenêtres. Une fois hors de vue, ils se sentirent soulagés, et se surprirent même à relâcher leur respiration. Ils n’avaient même pas pris conscience de l’avoir retenue...

- En attendant, fit remarquer Willaz après un moment, levant les yeux pour observer Chiku qui tournait au-dessus d’eux, on est toujours bons pour marcher un bout de temps...

- Je repense toujours à ce bison... Je me demande où il a pu aller... Je n’arrive toujours pas à croire que cet homme le chasse, ça me révolte !

- Je suis d’accord avec toi... Mais on n’y peut rien. On ne peut pas retourner en arrière, en ficher une à l’autre abruti, retrouver le bison et tenter de l’apprivoiser ! Même si on avait le temps...

- Je sais, je sais, soupira-t-elle. C’est juste que... Je ne sais pas...

- Quoi ?

- Je ne sais pas, répéta-t-elle. J’ai eu comme l’impression de... le reconnaître... Le bison, je veux dire... Pourtant, je n’en ai pas vraiment croisé, même au Temple Austral. Et pas aussi jeune... Non, je ne sais pas... J’aurais juste aimé... qu’on le revoit, tu sais...

- Bah, tu sais, on ne sait jamais. Et franchement ? Ce serait bien aussi. On y irait plus vite qu’à pied... Moi j’ai toujours mon airball et Chiku, donc ce n’est pas comme j’en avais besoin, mais toi, même avec la ti...

- Ah oui ! Tiens ! Tu fais bien de me le rappeler ! J’avais presque oublié Monsieur le Lâcheur et son airball tellement cool qui me laisse en plan au milieu de nulle part !!

Oups.

- Ah, mais, ce n’est pas ce que... !

Cours, Forrest, cours !





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 15:06

Posté le Mar 2 Déc 2008 - 15:46
Où on retrouve le bison et je l'adopte. =3

(Sera éventuellement édité plus tard avec le post-même.)


Dernière édition par Kestrel le 5/7/2011, 19:48, édité 2 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 15:15

Posté le Mar 2 Déc 2008 - 22:43
Où on atteint un village et on essaye de se mettre au travail (pour de vrai).

Kestrel et Willaz se font passer pour des guérisseurs auprès des villageois pour les besoins de leur enquête sur la maladie d'Os de Verre... chose qui n'est pas tout à fait fausse car Willaz découvre que son amie est en voie de développer des dons de guérison par la maîtrise de l'air. L'auscultation des malades leur permet de déterminer que c'est une perturbation du Chi qui provoque les symptômes. Toutefois la source de cette perturbation reste inconnue.

(Sera éventuellement édité plus tard avec le post-même.)


Dernière édition par Kestrel le 5/7/2011, 19:48, édité 1 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 15:16

Posté le Sam 6 Déc 2008 - 4:54

Le lendemain matin, comme prévu, ils se préparèrent à reprendre la route. Il fallait aller retrouver Chiku et Kian dans la clairière où ils les avaient laissés, s’envoler discrètement, et partir à la recherche de nouveaux patients. Tout un programme qui ne s’annonçait pas des plus joyeux... mais Kestrel gardait toujours bon espoir de trouver quelque chose pour soigner cette maladie. Elle avait juste besoin d’élargir son étude, comme il était prévu. Et d’après Gauss, avec qui ils échangèrent quelques mots avant de quitter le village, plus ils remonteraient le fleuve, plus ils trouveraient de personnes atteintes par l’épidémie, ainsi qu’ils avaient cru déjà le comprendre à leur arrivée sur le continent. Elle avait un peu peur de ce qu’ils pourraient trouver en s’enfonçant plus dans les terres, où le mal sévissait davantage. D’après ce qu’elle avait déjà pu entrevoir, les malades de ce village ne semblaient en être qu’aux premiers stades de la maladie... A quoi ressemblerait la suite ?

Mais il était temps de partir, ils avaient de la route à faire. Gauss, qui semblait plus fatigué que la veille, insista pour leur donner des vivres, souhaitant les aider autant qu’il le pouvait dans leur effort contre la maladie. Ils le remercièrent chaleureusement, et quittèrent le village.

- Il n’avait pas l’air bien, fit remarquer Willaz après un long moment de silence, alors qu’ils rejoignaient la clairière.

- Il l’a contractée aussi, répondit simplement Kestrel.

- Lui aussi ?

- Oui.

- Mais... com--

- De ce que j’ai pu voir ici, ça a l’air de se transmettre plus facilement entre les membres d’une même famille... Après, je ne sais pas. Elle soupira. Il me faut plus de temps...

Ils retrouvèrent vite Chiku et Kian. Tous deux les attendaient patiemment, prêts à partir sur-le-champ ; ils ne prirent ainsi pas beaucoup de temps à décoller et reprendre la route. Ils prirent soin d’éviter de survoler le village de Gauss et longèrent le fleuve dont ils ignoraient toujours le nom, ainsi qu’ils en discutèrent brièvement avant de retourner chacun dans leurs pensées.

Les villages passèrent, démontrant un accroissement certain du nombre de malades, ainsi qu’on leur avait indiqué. Les symptômes se firent également plus avancés, parfois même graves. De douleurs et fatigue, ils passèrent à des fractures, des déformations osseuses, entraînant parfois de graves complications au niveau de la moelle épinière. Plus ils montèrent, plus ils rencontrèrent également de Fils de l’Eau guérisseurs, de plus en plus nombreux pour tenter d’endiguer le mal. Sa source restait cependant toujours un mystère, ce qui leur compliquait à tous la tâche.

Ils purent toutefois échanger un certain nombre d’informations avec ces maîtres des éléments, abandonnant la couverture qu’ils avaient gardée dans certains villages plus suspicieux que les autres. Leur ignorance de la situation du monde fut rapidement comblée ; la Nation du Feu et le Royaume de la Terre étaient engagés dans des hostilités toujours grandissantes tandis que l’organisation TriAqua semblait s’être révélée un peu partout dans le monde. Devant le conflit, les approvisionnements de minéraux volcaniques dont avaient besoin les médecins du continent n’avaient bien entendu toujours pas repris, et n’étaient pas près de le faire. Devant une épidémie expansive, menaçant de s’étendre au-delà des frontières, les guérisseurs des Tribus de l’Eau s’étaient multipliés à travers le Royaume de la Terre. Leurs soins paraissaient plus efficaces que ceux des médecins de Ba Sing Se, mais toujours insuffisants. La cause du mal et son moyen de contamination restaient inconnus, entravant les recherches d’un traitement efficace.

Quatre jours après leur arrivée sur le continent, ils en avaient appris plus qu’ils n’avaient pu imaginer. Ils ne pouvaient malgré tout s’empêcher de penser que quelque chose d’autre devait les attendre encore. En ce qui les concernait, ils n’avaient toujours aucune nouvelle des Nomades partis en mission avant eux. Kestrel avait bien tenté le coup en posant la question à une Fille de l’Eau qu’elle avait brièvement assistée, mais il n’y avait rien à apprendre. Même Maître Yuke semblait s’être envolé, parti à la recherche de l’Avatar depuis des jours. Ils ne savaient plus vraiment qu’en penser, espérant juste que rien de trop grave n’éclate au grand jour.

Voilà ce à quoi Kestrel songeait en auscultant un enfant d’une dizaine d’années à peine. Son bras souffrant d’une fracture multiple était soigneusement bandé et muni d’une attelle, et ses dents présentaient une absence de coloration inquiétante, témoin de leur fragilité. Elle avait de la peine pour cet enfant si jeune et contraint de traverser des souffrances qu’il leur était à ce jour obscures. Elle fit néanmoins de son mieux pour ne rien laisser paraître et lui sourit d’un air rassurant, lui annonçant qu’elle en avait terminé avec lui et qu’il pouvait rejoindre sa mère. Le visage de l’enfant s’éclaira d’un sourire ravi et transparent, et elle le prévint d’une voix autoritaire mais douce, juste avant qu’il ne sorte, qu’il ne devait pas courir et éviter de se cogner bêtement. Il hocha la tête et fit bonne figure en s’en allant au pas, plutôt qu’à grandes enjambées, ainsi qu’il en avait eu l’intention.

Elle poussa un léger soupir et rassembla rapidement les notes qu’elle prenait concernant l’épidémie ; elles n’étaient qu’un grand fouillis de mots et flèches à peine lisible pour qui n’était pas familier avec son écriture, mais représentaient assez bien l’état actuel de ses pensées. Ses affaires trouvèrent vite leur place dans son sac et elle prit direction de la porte. Elle sortit à l’air frais et respira un bon coup ; rester toute la journée enfermée à ausculter des malades et à tenter de réduire leur souffrance plus ou moins grande (en essayant bien entendu les remèdes qu’ils avaient apportés avec eux) était véritablement exténuant, même si elle n’était pas seule dans sa tâche – une Fille de l’Eau dénommée Lillian avait travaillé avec elle la majeure partie de la journée, mais avait dû partir plus tôt, la laissant à son dernier patient. De plus, tous ses muscles étaient noués, et elle s’étira avec une grande satisfaction. Un petit entraînement ne lui ferait pas de mal pour se dégourdir un peu...

Kestrel s’apprêtait à partir rejoindre Willaz au camp qu’ils avaient établi non loin de la ville – cette dernière rassemblait la majorité des malades des environs, ceux-ci arrivant de villages trop petits pour bénéficier de leurs propres médecins, et il n’y avait ainsi plus de place nulle part –, lorsqu’elle aperçut Lillian, justement, courant vers elle, un parchemin serré dans sa main. Surprise, elle l’attendit. Elle sut immédiatement que quelque chose n’allait pas.

- Qu’y a-t-il ? s’enquit-elle.

- Un message d’un de mes amis à Ba Sing Se, répondit Lillian après avoir repris son souffle. Apparemment, des cas auraient été reportés à la Nation du Feu. Elle a franchi les mers.

Kestrel prit une expression semblable à celle de sa camarade : effondrée. Ce qu’ils craignaient tous avait eu lieu. Le choc de la nouvelle passé, elle s’empressa de demander plus de détails, mais Lillian ne savait rien de plus. Le conflit opposant les deux nations entravaient les communications et elles avaient déjà de la chance que cette information ait pu arriver jusqu’à elles. Elles échangèrent encore deux ou trois mots, se confiant leurs inquiétudes concernant la maladie et ressassant les mêmes interrogations, avant de se séparer et de partir chacune de leur côté. Kestrel sortit de la ville et suivit un sentier étroit jusqu’à une clairière où se trouvaient Willaz et leurs compagnons respectifs. Elle fut accueillie chaleureusement par Kian qu’elle caressa affectueusement avant de rejoindre Willaz au coin du feu. Ils discutèrent, échangeant leurs expériences, bonnes ou mauvaises, de la journée.

- Ça me fait d’ailleurs penser, dit-elle alors, qu’on est aussi censé travailler la lame de vent, non ?

- Si, si, acquiesça-t-il. Je dois t’avouer qu’avec tout ce qu’on a fait ces derniers jours, j’avais pratiquement zappé...

- Moi aussi. Il va falloir qu’on trouve le temps de s’en occuper, pourtant... Je pensais peut-être que faire une séance d’entraînement t’intéresserait ? Je ne sais pas pour toi, mais j’aurais bien besoin de me dépenser un peu...

- Haha, si ! Mais avant, j--

Ce fut alors que la terre trembla. Une secousse, soudaine, puissante. Ils se retrouvèrent plaqués au sol, s’écartant brusquement du feu d’où volaient des braises ardentes. Kian, qui avait commencé à s’agiter quelques secondes avant le tremblement, s’affola. Avant qu’il n’ait eu le temps de quitter la terre en tourment, la secousse cessa aussi vite qu’elle était survenue, et Kestrel se releva rapidement pour aller calmer le bison apeuré. Chiku, qui se trouvait dans les airs au moment du tremblement, vint se poser sur le bras de Willaz qui s’était relevé. Les deux jeunes gens se regardèrent d’un air à la fois confus et troublé.

*************
Hahaha. Non, l'heure est un leurre.
Yuke: ne cherche pas d'excuse tu es une nolife! mouhahaha!





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 15:22

Posté le Sam 6 Déc 2008 - 15:09
Où, dans un petit flashback, Willaz réussit sa première téléportation et fait un tour chez lui.

(Sera éventuellement édité plus tard avec le post-même.)


Dernière édition par Kestrel le 5/7/2011, 19:48, édité 1 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Kestrel le 5/7/2011, 15:47

Posté le Dim 7 Déc 2008 - 18:24
Où Willaz fait un tour dans le vide-qui-lie avec Chiku, et que je suis par la pensée.
Où l'on assiste à la levée du Sceau et à la libération de l'Aspect Seigneur Rajjartha.
Où Mess, ou plutôt l'Aspect Seigneur Samsaara, repère Willaz et Chiku.
Où Chiku éjecte Willaz du Monde Spirituel, et celui-ci finit le chapitre sur une sieste.

- FIN DU CHAPITRE UN -

(Sera éventuellement édité plus tard avec le post-même.)





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 1] Départ en mission de ravitaillement

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum