Derniers sujets
» k€k€lAnd PaRaDaïZ
24/7/2017, 22:50 par 

» [Musique] J'écoute...
11/6/2017, 11:21 par 

» Je relance de dix (ans) !
13/10/2016, 14:44 par Dagniir

» [Spoilers] Discu TLO Korra
14/11/2014, 21:39 par Kestrel

» [project] Xmas 2012 gift exchange
2/12/2012, 14:55 par Shu Lien

» [Projet] Fusion avec "Avatar, la leggenda di Aang & Korra"
19/11/2012, 13:07 par Lessie

» Gel du forum
18/11/2012, 15:51 par 

» Défis d'écriture... en musique
14/11/2012, 21:59 par AvatarAang

» BONJOUR
14/11/2012, 13:53 par Kestrel

» Topsites Anonymes
6/11/2012, 19:43 par Kestrel


[Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 11:48

Résumé du Chapitre précédent:
Parti au à la Métropole Australe(capitale des Enfants de l'Eau, au Pôle Sud), en compagnie d'Amaya, mon élève, je souhaite récolter des informations sur une créature ancienne, nommée Homonculus (ou Homoncule, en dialecte actuel). Alors que je rencontre Dame Zamalia, la Chef Suprême de l'Eau, un malentendu pousse Sa Majesté à promettre un mariage avec moi pour respecter le protocole. La situation des Tribus de l'Eau est critique: harcelés par une organisation terroriste nommée TriAqua qui enlève des jeunes maîtres, les Enfants de l'Eau ne peuvent pas intervenir dans la guerre fratricide qui oppose la Nation du Feu au Royaume de la Terre. Mais alors que j'essaie de trouver des solutions à la crise, et d'accéder à la section secrète de la bibliothèque Royale, une explosion gigantesque nous surprends, détruisant toute une partie du palais. C'est la bibliothécaire qui vient d'être victime d'un phénomène étrange et inexpliqué. Zamalia se retrouve prisonnière de celle qu'elle tente de sauver. Il nous faut utiliser une combinaison ultime de nos maîtrise pour empêcher la ville de sombrer sous un Tsunami légendaire.
C'est alors que moi et Zamalia recevons un signal spirituel de détresse émis par Nasso. Ce signal indique la situation critique dans laquelle il se trouve. Dame Zamalia ne pouvant abandonner sa Nation, je me vois obligé de partir immédiatement au secours de l'Avatar, dans les Monts Brûlants. Je confie à Amaya, jeune Amirale, le devoir de retourner au Temple de l'Air Austral, craignant un assaut surprise de l'organisation TriAqua.
Soupçonnant un traquenard visant à m'exposer, je promets à Zamalia de revenir en compagnie de Nasso directement après l'avoir sauvé. Je sais qu'Amaya retrouvera Ghosty, un de mes Amiraux de confiance, au Temple de l'Air. Par hasard, je tombe sur un Maître de l'Eau qui m'intrigue, et l'enrôle avec moi pour partir dans ma mission: Mahud. Je ne lui laisse pas le choix
Une fois rendu aux Monts Brûlants, nous parvenons à passer le rempart infranchissable de fumées toxiques et d'émanations carbonisantes, et arrivons sur une cité morte, qui vouait un culte à Rajjartha, un être divin. Je parviens rapidement à localiser Nasso, qui affronte seul de nombreux Maîtres du Feu de TriAqua.
En voulant l'aider, nous détruisons une grosse partie de la ville, et réveillons un être sorti des temps anciens, emprisonné sous le Temple central depuis des millénaire.
Cet être fabuleux, ce dragon de légende, s'avère être Rajjartha, le Feu Sacré. Nasso l'affronte, mais rapidement Rajjartha lui propose un Pacte, garantissant l'entraide entre l'Avatar et l'Aspect Seigneur du Feu.
Cependant, il s'agit d'un piège: Nasso ignore que le Pacte ne peut être rempli qu'entre deux entités de puissance comparable, et que par ce moyen Rajjartha essaie en fait de contrôler l'Avatar. Mes souvenirs revenant rapidement grâce à la proximité du Sceau Maudit de la Dualité qui contient les Pouvoirs de Rajjartha, je refuse d'établir le Pacte, m'attirant les foudres vengeresses de celui qu'on nomme le Feu Sacré.
Heureusement, la Gardienne du Sceau me protège de lui, et me permet d'utiliser son Sceau pour neutraliser Rajjartha. Cependant, comparé à lui, je suis insignifiant, et mes forces commencent à lâcher dès les premières secondes. Pour contrôler Rajjartha encore quelques temps, il n'existe qu'un moyen; apposer le Sceau sur un Seigneur du Feu.
Il n'existe qu'un seul homme capable de supporter et d'assumer une telle responsabilité: l'Avatar Nasso. Avec son acord, j'efface donc le Sceau de la Dualité qui contrôle Rajjartha et le grave sur la poitrine de Nasso, siège de sa force, de sa vie et de sa maîtrise... Rajjartha semble succomber, mais nous tombons tous deux dans un état critique.
Heureusement, nous sommes secourus in extremis par Lotto, qui nous évacue de la cité morte qui va être ensevelie sous une éruption déclenchée par la force de la cérémonie.
Après des soins difficiles et beaucoup de repos, nous nous réveillons. En moi, tout a changé... J'ai recouvré la mémoire, et enfin Mess, mon Familier, a pu se détaché de mon corps. Enfin je renais de mes cendres. Je me rappelle de ma mort à présent, et de tout ce que je dois savoir pour l'instant.
Je ne suis plus le même...


**************************************
Mon réveil fut atroce. J'avais froid, j'étais ensuqué et mon corps entier me lacérait, comme si mon Chi tentait de s'échapper par tous mes pores.
Mon regard brouillé distinguait deux forme au dessus de moi, toutes les deux vêtues de bleu. Soudain, je me rendit compte qu'une partie de mon corps avait disparu. J'avais perdu cette présence protectrice qui m'accompagnait depuis si longtemps. Tout d'un coup, une panique sans nom m'étreignit. Je me relevais d'un bond!

- MESS! MEESS!!!

Mes cris alertèrent Les deux fils de l'Eau qui se tournèrent vers moi d'un seul coup, et réveilla Nasso ainsi que le bison sur lequel nous nous trouvions. Tout mon corps tremblait, j'étais perdu sans la sensation de sa présence.
Un des deux fils de l'Eau, dont le visage m'était familier, me saisit par les épaules fermement et fit d'une voix sèche:

- Calmez-vous, Maître Yuke! Vous ne devez pas vous démener de la sorte dans votre état.
- Ou est Mess?!!

Mon expression était devenu menaçante. Mais soudain, tout mon corps se relâcha, comme délivré de sa panique. Une présence familière, douce et envoutante, s'approchait... Un félin au pelage doré, chatoyant sauta sur mes genoux et dirigea vers moi ses yeux fauves. A son contact, toute inquiétude disparut, et étrangement, son pelage ondulant se mit à briller d'une manière étrange à la lueur de la lune et du feu.

- Qu'est-ce que...
- Je...je vous l'avait dit, Comman...commandant Lotto... Ce... cet espèce de chat app...app...appartient à Maître Yu...Yuke...

Ils regardaient le scintillement anormal du pelage lisse de l'animal, et Lotto -je le reconnaissais maintenant, un des gradés de Zamalia - fit remarquer:

- Cette chose n'est pas un être naturel... Ce n'est pas un chat... Sans lui vous seriez tous morts dans le Cirque Pétrifié. Cette chose comprend ce qu'on lui dit et est capable de nous faire comprendre des choses.

Tous les regards se tournèrent vers Mess. Nasso se redressa difficilement et prononça avec une grimace;

- Mess... C'est ton Familier, dont tu m'avais parlé?
- ... Oui. Il est lié à moi depuis que je suis mort la dernière fois...

O_O

- De quoi tu...?
- Je viens de retrouver la mémoire. J'ai de très grave choses à vous faire part... Le monde vient de s'engouffrer dans une spirale terrible.

Tous les visages devinrent si sombres en m'entendant, qu'un silence de mort s'installa. Ils avaient compris en me voyant prononcer ces mots que je ne plaisantait pas, et que je savais ce que je disais.
Les quatres Nations étaient représentées ici, et pour la première fois, nous étions sur le point de faire face à un avenir plus que terrifiant.
Mais pour l'instant, j'avais d'autres choses à m'assurer.

- Mais avant tout ça, Nasso, j'ai besoin de tout savoir sur ce que je t'ai demandé la dernière fois. Tu as récolté toutes les infos qu'il nous fallait?

Le Seigneur du Feu acquiesça d'un signe de tête.

- Oui, j'ai tout... la dedans...

Il tapota sur sa tempe, et se cala plus confortablement sur la selle du bison. Nous allions pouvoir repartir tandis qu'il me mettrait au courant de ces infos...


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:10

*post non RP, retranscription d'un RP d'un interactant*
*aucune UE n'est perçue pour le transfert des Chroniques*

Dans le post suivant, Nasso fait part à Yuke des informations qu'il a pu récolter sur l'Homonculus dans les bibliothèques du Feu, mais hélas cela s'avère assez nébuleux, hormis le fait que l'Homonculus a agi sur le monde spirituel à de nombreuses reprises.

Ensuite, ils se concertent sur la manière de reprendre le contrôle de la Nation du Feu, laquelle croit obéir à Nasso et ses généraux, mais ils ont été remplacés par des sosies presque parfaits.

Ensuite, ils se reposent, pour laisser le temps à Nasso de reprendre des forces, mais celui-ci semble souffrir de plus en plus de la puissance de Rajjartha scellée en lui, qui commence à déborder de lui en une violente crise.


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:11

Le violence du Chi que je venait de ressentir était telle qu'un frisson me parcourut l'échine. Tous les regards étaient posté sur Nasso.

- Qu'est ce que c'était que CA? s'inquiéta Lotto.
- ...
- Fsshhhhhh!!!!

Les regards se tournèrent vers moi. Mes mains retenaient Mess, qui hérissait son pelage doré en regardant au dessus de Nasso. A vrai dire, mes mains étaient plus crispées sur lui que je ne le retenais.
Probablement invisible pour Lotto et Mahud, la forme fantomatique de Rajjartha nous dominait, enroulant son corps gracieux autour de l'Avatar, comme un serpent tient sa proie au piège. Je revins à Nasso, qui me lança un sourire, mais celui-ci ne me trompa pas une seul seconde: même s'il ne le voyait pas, il sentait la puissance immense qui l'enserrait dans un étau. Mais comme la puissance passait aussi en lui, il se sentait comme transporté par les sensations de grandeur.
Toute l'attention de l'esprit de Rajjartha semblait fixée sur Nasso, comme s'il essayait d'entrer en lui par la pensée. Je me levai, Mess sur mon bras gauche, et m'adressait directement à l'Avatar d'une voix grave, mais toujours en regardant au dessus de lui.

- Nasso, n'oublie jamais que Rajjartha n'a pas été vaincu. La cérémonie à la cité morte permet de contenir ses pouvoirs, mais l'effet du Sceau est proportionnel à ta seule volonté. Si à un seul moment tu relâche ta vigilance et cède à la puissance du Feu Sacré, tu te consumera en lui comme le furent tes ancêtres...

J'abaissais mon regard sur lui, qui me regardait, sans mot dire. Rien qu'en regardant à travers ses yeux, je voyais la puissance ancienne se déchainer pour se libérer. Sur mon bras, Mess devenait de plus en plus nerveux, et plantait ses griffes dans ma chair, m'indiquant exactement ce que je craignais.

- Lotto, Mahud, veuillez nous excuser.

Sous leurs yeux stupéfaits, je me dirigeai vers Nasso et l'entrainai à l'abris les arbres qui bordaient notre clairière. Mess avait sursauté quand j'avais pris son bras et s'était éloigné d'au moins 5 metres. Il nous suivait à cette distance. Nasso retira son bras de mon emprise d'un geste brusque.

- Qu'est-ce qu'il te prend? me fit-il.
- Je veux m'assurer que tu as bien compris ce à quoi nous avons affaire...
- ...
- Rajjartha est l'Aspect du Feu Sacré. Cela signifie qu'il est la manifestation vivante de la forme ultime du Feu. Tu n'as pas l'air de comprendre qu'à lui seul, Rajjartha représente la fin du monde, le Jugement Dernier, la Destruction. Sous sa véritable forme, il peut, d'un seul coup de queue, briser un continent! D'un seul souffle, il peut assécher une mer!!! D'un seul regard, il peut faire fondre un pôle...

Sous ces mots, la conscience de Nasso sembla s'agiter. Le fait de dire la chose la rendait plus concrète, plus... présente.

- Les gens croient que le Sceau empêche Rajjartha de se mouver. Mais ce n'est pas du tout le cas. Le Sceau est beaucoup plus puissant: il empêche la véritable forme de Rajjartha de voir le jour! Rajjartha est comme le coeur d'une planète: enfermé dans la coque de la surface terrestre, sa chaleur insoutenable gronde et remue en son sein. Le Feu Sacré insuffle l'énergie dont a besoin a vie, mais lorsqu'il est libéré, plus rien ne peut le contrôler; la surface de la Terre se craque sous sa force, le ciel se couvre de noir et la mort pleut sur la terre...

A ses mots, mes yeux se couvraient de larmes. Plus que de parler à Nasso, un souvenir depuis longtemps occulté jaillissait de ma bouche, me faisant revenir à l'esprit de sombres instants. Ma douleur semblait visible, puisque le visage de Nasso s'était voilé, comme si lui aussi percevait la même chose... Comme si mes souvenirs d'un autre âge sortaient de moi et affleuraient aux sens de Nasso. Est-ce qu'il pouvait voir ce que je voyais? Je n'en savais rien. C'est pourquoi je continuai à le mettre en garde par des mots:

- Le Sceau de la Dualité empêche cela. Il maintient l'équilibre entre ces deux facultés du Feu Sacré, comme les plaques terrestres empêche le cœur d'une planète de jaillir à sa surface. Rajjartha est l'Aspect du Feu Sacré: il est comme le volcan. Il ne montre que la partie superficielle, faible, de l'immensité de ce qu'il représente...

Je fis un petit silence, secouant la tête et refoulant mes souvenirs. J'en profitait pour essuyer mes larmes d'un geste nerveux.

- Toi, Nasso, tu es un catalyseur pour Rajjartha. Si Rajjartha entre en contact avec l'état d'Avatar, le choc pourrait provoquer l'irréparable. Mais malheureusement, tu es la seule personne dont le niveau spirituel est suffisant pour atteindre l'autre monde et qui maîtrise le Feu comprendre cette énergie et la manipuler. Tu es la seule personne que je connaisse capable d'une telle prouesse. La seule arme efficace contre Rajjartha est ta capacité spirituelle à le contenir. Cette capacité n'a rien à voir avec la force ou avec la puissance. Cette capacité fait appel à ton imagination, à ta concentration. Tu dois construire en toi des obstacles dans lesquels Rajjartha s'empêtrera, un labyrinthe de pensées, de souvenirs et d'inventions pour le contenir. Peux tu faire cela?

Il ne répondit pas. Mais la présence de Rajjartha s'était complètement résorbée. Ces révélations semblaient l'avoir touché. J'espérai qu'il avait compris. De toute façon, je serais là quand il aurait besoin de moi. Maintenant il le savais. C'était ce qui comptait le plus. Je me retournai, et commençai à m'éloigner vers notre campement provisoire, mais il m'arrêta.

- Yuke... Ce que j'ai vu tout à l'heure... C'étaient... tes souvenirs?
- ... Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être. J'ai un certain nombre de choses à vous dire, maintenant. Sur... mon passé.


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:13

Lorsque nous revînmes au campement, Lotto et MAhud nous attendaient de pied ferme, l'air intrigué. En voyant le visage abattu de Nasso, Mahud fit une drôle de tête et se tourna vers moi. Il avait remarqué que l'humeur de l'Avatar était passée en quelques minutes de "très bonne" à "maussade". Quant à Lotto, il ne broncha même pas et se contenta après un rapide coup d’œil vers NAsso de me fixer d'un regard calculateur.
Son corps était comme crispé, un peu différent de tout à l'heure. Je trouvais étrange que Zamalia m'ait envoyé son jeune Commandant sans me délivrer de message particulier, d'autant que Lotto était censé aider Cancrass pour les tâches royales. Il ne m'avait toujours pas montré son ordre de mission, ni délivré de message ou de requête, un comportement pourtant commun pour les Fils de l'Eau, habitués au protocole. Qu'il ait su nous trouver n'avait rien d'étonnant pour un Maître de l'Eau de son envergure, en sentant le déferlement de Chi de Feu de Rajjartha et de Nasso. Mais il y avait trop de questions qui planaient au dessus de lui dans ma tête.
J'arrivais devant eux, et fit d'une voix grave:

- Nous devons y aller... Zamalia nous attends...

Les surprenants tous, je montai sur le bison comme eux, m'accrochant à la petite échelle tressée dans les poils du bison. Tous trois me regardèrent avec des yeux ronds monter sans utiliser ma maîtrise. Mess m'attendait sur la nuque du bison, étincelant sous la lumière du soleil levant. Je le rejoignis, tandis que tous les autres montaient sur la selle sans mot dire, mais toujours sans me quitter des yeux. Une fois qu'ils furent tous installés, toujours debout, je prononçai:

- Yip yip!

Le bisons bondit et dans un souffle d'air, nous décollâmes dans le ciel bleu encore parsemé d'étoiles. Au loin, le nuage des Monts Brûlants était devenu rouge et noir, parfois remué d'explosion, et on ne voyait plus les flancs des montagnes. La lave qui s'écoulaient de tous les volcans se déversaient dans l'océan, provoquant un véritable mur de fumée/vapeur.
Je re vins à l'arrière pour m'installer sur la selle avec les autres, après avoir indiqué la direction au bison. Il y eut d'abord un long silence, puis ce fut Nasso qui le brisa;

- Alors, que voulais-tu nous dire?
- ...

Je pris une longue inspiration, et commençai;

- ... Dans le Cirque Pétrifié, lorsque Rajjartha est sorti du Temple, des souvenirs ont commencé à m'envahir. Des souvenirs de choses que je n'avais pas vécues. Et jusqu'à la cérémonie, je ne comprenais pas à qui étaient ces souvenirs, ni pourquoi ils émergeaient en cet instant. Mais maintenant, je sais. Ces souvenirs étaient les miens. Et c'était la présence de Rajjartha qui les faisaient affleurer à mon esprit.

Ils étaient tous accrochés à mes lèvres. JE poursuivis

- Je suis un Chroniqueur. Depuis aussi longtemps que l'on puisse remonter, les miens parcourent les mondes en récoltant l'Histoire de ceux-ci. Mon rôle est de me souvenir de tout ce qui se passe dans ce monde. Je crois que cela fonctionne un peu comme l'Avatar, qui se réincarne à chaque fois, puisque je me souviens de vies antérieures, mais cela n'est pas aussi clair puisque ce n'est pas mon être qui se réincarne, mais plutôt ma fonction, mon rôle qui échoit de corps en corps.
- Ca... ca veut di...di...dire que tu te...teeee souviens de tout ce qui s'...s'...ss'est passé depuis...
- Oui. Je sais pas si le mot souvenir est le mot juste, puisque ce ne sont pas vraiment mes souvenirs, mais j'ai accès à la presque toute l'Histoire de cette planète...
- Presque? demanda Lotto.
- Oui. Il y a certaines choses... qui je n'arrive pas encore à voir...

Nasso ne paraissait pas convaincu. Il demanda:

- Que sais-tu du rapport entre les Sceaux et les Aspects?

Je détournais les yeux à cette question et contemplait l'océan sombre qui défilait sous nous. J'appréhendais cette question depuis le début. Mais je savais aussi qu'il me fallait y répondre. Sous la force des souvenirs, la lumière du jour commença à décroître.

- Qu'est-ce que...

Lotto se leva d'un bond, tandis que Mahud et Nasso s'apprêtèrent à utiliser leur maîtrise. La lumière s'estompa complètement, et ils se retrouvèrent au dessus d'un endroit qu'ils reconnurent tous au premier coup d'oeil.

- La cité... de Rajjartha...


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:15

Le souvenir était si présent en moi qu'il venait de se transmettre aux sens de mes compagnons. Ils pouvaient voir ce que je pouvais voir. Nous étions devenus comme transparent, survolant une ville gigantesque baignée de rouge. Le Temple n'existait pas encore, ni la cheminée n'existait pas, ni le Sceau. A la place, on voyait un grand trou béant au cœur de la cité, entouré de centaines de personnes qui priaient à genou.
Mais bientôt, nous fûmes comme aspiré vers deux personnes en toge qui parlaient depuis une tour qui surplombaient l'abîme rougeoyant. La jeune femme s'inclina devant l'autre, qui regardaient les priants en contrebas, et déclara:

- Father... He is here. All is in order for the ceremony. We are expecting none but you.
- Farewell. Finally, this day's beginning. I was dreaming of it for my birth. We will control the entire world with this power... And men will become Gods!!!

Mahud et Lotto ne comprenaient pas le Rajjarthien. Mais rien qu'aux expressions qu'ils voyaient, ils parvenaient à comprendre l'état quasi fanatique du vieil 'homme, qui semblait être le maître de l'autre. Tous trois me regardaient sans poser de questions, ressentant eux-même la douleur que ces souvenirs me coûtaient. Le temps sembla s'accélérer, jusqu'à ce que l'ont retrouvent les deux moines en compagnie de 6 autres, répartis en groupes de deux, un homme, une femme.
Chacun des groupes portaient des toges de moines, appartenant visiblement aux quatre Nations. Pour les Moines de l'Air, cela semblait anodin, mais voir les moines des autres Nations, qui avaient disparus depuis si longtemps qu'on ne savait même plus qu'ils avaient existés, cela restait stupéfiant.
Car ses huit hommes et femmes se tenaient en cercles devant un socle de pierre gravés de multiples inscriptions, sur lequel était assis un être étrange, tenant dans ses bras une petite fille!
La silhouette aux allures de jeune homme avait une peau d'un noir absolu, et ses contours semblaient flous. Dans ses bras, la petite fille inerte avait la peau d'une blancheur immaculée.
Le moine du Feu s'inclina devant l'Oracle et fit avec respect:

- Nous avons honorés nos promesses, Chroniqueur. A votre tour de combler notre requête.
- Qu'il en soit ainsi. Qu'aujourd'hui prennent fin l'ère des Dieux. Par ces mots en langue humaine, je m'oppose au joug des Puissances de ce Monde! Que désormais ils n'aient plus jamais à parler le Rajjarthien, le Senseinois, le Gean ou la Samsaari. Aujourd'hui, nous libérons les hommes des Forces qui les maintiennent prisonniers. Plus jamais ils n'auront à craindre le Feu Sacré, ou à périr sous les tremblements de Gea. Dès ce jour, qu'ils deviennent maîtres de leur Destin et de leur Monde...

L'Oracle leva la tête vers le haut, donnant l'impression qu'il s'adressait à quelque chose le surplombant. Comme pour le soutenir, une litanie s'était levé. Chaque moine venait de joindre ses mains, et commençait à taper sourdement du pied sur le sol de pierre.

- Inclinez vous devant celui qui sauve et punit! Priez le Dieu qui vous vient en aide... Craignez le jusqu'à la Fin des Temps et Au delà... Car lui seul comprend votre souffrance, et lui seul peut vous délivrer... Lui qui est aussi une Force...

La litanie s'était élevée de plus en plus, alors que le rythme des battements des pieds s'accélérait progressivement.

- Ils s'inclinent devant toi, Homonculus! Ils implorent encore une fois ta venue, car chacune de tes venues est une bénédiction pour les hommes! Donne leur une arme contre ceux qui les offensent. Donne à tes Enfants ce qu'ils désirent...

Maintenant, la litanie était claire. On comprenait ce qu'ils répétaient depuis le début.

- Homonculusss... Homonculusss... Hoomonculuss...

Soudain, toutes les torches de la salle cessèrent de crépiter, et la lueur des flammes décrut, plongeant la salle dans une quasi obsurité. Le silence s'était fait. Tous les moines levaient les yeux sur le Chroniqueur et l'enfant qui gisait dans ses bras, et prononcèrent une dernière fois:

- Homonculus!

La respiration de l'Enfant accélérait. Il était éveillé depuis le début, paralysé par la terreur. On entendait les bruits étouffés qu'il produisait en sanglotant. D'un seul coup, une lueur venue de nulle part éclaira le socle, comme un faisceau blanc. Le moine du feu murmura:

- Par tous les Dieux! Il l'a appelé...

Brusquement, le corps de l'enfant s'éleva dans les airs, comme attrapé par quelque chose. Suspendu à un mètre au dessus du Chroniqueur, auréolé de lumière, on aurait dit une apparition. Ses yeux baignés de larmes s'ouvrirent, révélant deux yeux terrifiés. Il voyait la véritable apparence du
A partir de cet instant, mes souvenirs s'arrêtèrent d'un seul coup, comme si leur intensité avait été coupées par quelque chose d'encore plus terrifiant.
Nous retrouvâmes la selle du bison, en plein ciel, secouée de tremblements violents. Le bison était dans une panique incroyable. La présence du souvenirs l'avait terrorisé... Je dus m'y reprendre à trois fois pour lui donner l'ordre de se calmer. Les autres n'attendirent même pas que je les rejoignent sur la nacelle et m'interpellèrent:

- Qu'est-ce que...que c'était que s...s...ça?
- C'était... lui? fit Lotto, tout pâle.
- Je... Je suis désolé. C'était trop douloureux.

Nasso était plus concentré et pointa ce qui le préoccupait:

- Qu'est-il arrivé à l'enfant?
- ... Je ne sais pas vraiment, mais si je me base sur ce qu'il s'est passé dans le monde après cela, il est devenu... le premier Avatar.

Ils écarquillèrent les yeux.

- Les quatre maîtrises et l'Avatar ne sont pas des dons du ciel. Il s'agit du prix de l'enfermement des Puissances sous la forme des Aspects. Les Humains ont conclu un pacte avec les Puissances, mêlant à jamais leurs destinées. On peut dire que les maîtrises sont une malédiction. Elles obligent les hommes à être dépendants des Forces et contraints à leur obéir, en échange de l'équilibre. Pour que jamais ce Pacte ne soit rompu, l'Homonculus a gravé cette marque dans la mémoire du monde pour que jamais elle ne disparaisse.

Nasso fronçait les sourcils.

- La mémoire du Monde? Qu'est-ce que tu veux dire?

Je retirait mon gilet, me mettant torse nu, et me concentrait pour montrer mon autre apparence. Ma silhouette noire apparue, et ce faisant, révéla ce qui était invisible auparavant.

- Par tous les...

Courant sur tout mon corps, un immense dessin flamboyant se précisait. A chaque chakra, un des Treize Sceaux fondamentaux apparaissait, mais il s'en dessinait aussi sur les mains, et au niveau de toutes les articulations de mon corps. Mais les inscriptions ne contenaient pas que des Sceaux. Hélas, leur signification restaient encore difficilement interprétables.

- C'est... le Pacte? souffla Nasso. Mais alors... Tu es...

Il venait de comprendre. Je lui fis un sourire, le regardant droit dans les yeux.

- Yes, Avatar. You finally get it.

Nasso n'hésita pas une seconde: il me jeta une énorme boule de feu, qui me propulsa dans le vide, faisant sursauter les deux maîtres de l'Eau.

- NASSO! Qu'est -ce que vous... commença Mahud.

Mais soudain, je réapparus à leur niveau, flottant comme sur le vide, coupant le souffle à ce dernier. En voyant ce qui me maintenant dans les airs, Mahud étouffa une exclamation de surprise.

- Mess? murmura Lotto, ébahi.
- Ne vous fiez pas aux apparences! s'exclama Nasso. Ce n'est pas un animal!
- Hein?
- C'est Samsaara, l'Aspect Seigneur des Vents!!

Il comprenait vite. Mais maintenant, c'était trop tard. Sous leurs yeux ébahis, Mess reprenait sa véritable apparence. Son corps se disloquaient en longs fils d'argent et d'or se mouvant en tourbillons incessants, qui prirent la forme d'un oiseau gigantesque chatoyant au soleil.

- The first place we met, Avatar... Do not forget!

Samsaara fit une embardée dans la direction opposée, disparaissant dans le soleil aveuglant, propulsant le bison sans qu'ils ne puissent rien faire. Tout trois accrochés à la rembarde, ils continuaient de regarder dans la direction du soleil, ne croyant pas ce qu'ils venaient de vivre.

- Bon dieu! Il s'est passé quoi là? hallucina Lotto à voix haute.

Nasso serra les poings, réalisant à peine l'incroyable revirement qu'ils venaient de vivre. Il grinça à travers ses dents qu'il n'arrivait plus à desserrer:

- Yuke... est l'Aspect de l'Homonculus... Sa manifestation vivante!

Le monde bascula quand ces mots sortirent de sa bouche. La réalité venait de leur sauter à la gorge.
Rien ne serait plus comme avant désormais.


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:19

Dans le village qui bordait le Temple de l'Air Austral, le temps était anormalement chaud. Dans le Temple, il n'y avait presque personne. Juste le responsable des oiseaux messagers, et deux ou trois apprentis en train de s'entrainer. La crise mondiale avait éparpillé les Maîtres de part le monde. De plus, le Temple avait subit une attaque de TriAqua, récemment. Beaucoup de familles étaient parties vers les autres Temples, pour plus de sécurité ou simplement pour oublier l'horreur des pertes du combat.
L'air lourd avait quelque chose d'oppressant, et les ruelles d'ordinaire animées du village étaient presque désertes, hormis quelques personnes, trop vieilles ou trop attachées à l'endroit pour partir.
Un vieil homme assis sur un banc s'essuya le front, et en faisant cela, un rayon lumineux vint l'éblouir.

- Qu'est-ce que...

Situé à un bon kilomètre de là, le poste de garde du Temple venait d'envoyer un signal d'alerte par miroir!!! Ils devaient être vraiment pressés pour envoyer le faisceau dans cette partie du village sans prendre le temps de viser le responsables des messages sur la tour du Temple. Le vieux réagit au quart de tour...

- Maza! Maza!

Une jeune fille apparut dans l'encadrure de la porte, les cheveux ébourrifés.

- Oui, grand pa?
- Cours au Temple pour avertir le responsable!

Devant la mine interloquée de sa petite fille, le vieux se leva d'un bond et hurla:

- COURS!!!

La petite fille partit comme une flèche sans plus attendre, mais il était trop tard. Le vieillard vit le faisceau du miracle décoller vers le ciel, éclairant la chose la plus incroyable que l'homme ait vue depuis sa naissance. Un oiseau gigantesque, presque aussi grand que le Temple lui même, passa devant le soleil, occultant sa lumière et plongeant le village dans une pénombre à la fois agréable et stupéfiante. La petite fille leva la tête en courant, et ralentit, la bouche ouverte.
Après un bref silence mortifié, les volets s'ouvrirent, libérant des têtes incrédules.
Mais l'oiseau, fonçant sur le Temple, ne ralentit pas sa course. Il saisit dans ses serres immense le toit de celui ci, et défonça littéralement le haut de la construction, et l'envoya tournoyer dans le vide qui menait tout droit à la mer en contrebas. La craquement sinistre fut suivit de centaines de cris affolés.
La petite fille, sans comprendre ce qui se passait, se fit happer par l'arrière...
Son grand père, qui ne marchait plus que dans les grandes occasions depuis plus de 20 ans, s'était mis à courir!!

- Grandpa!! Qu'est-ce que c'est?
- Je te dirais plus tard!! Il faut se cach...

L'oiseau titanesque atterrit devant le Temple, et le souffle de ses ailes immenses projeta sur le village une onde de choc d'une violence inouie. Les deux se retrouvèrent projetés contre un mur. Quand la petite fille se releva, elle vit le filet de sang qui coulait sur la tempe de son grand père.

- Grandpa???
- Rentre te cacher avec 'pa et 'man, Maza... Grand pa va retenir l'oiseau.

Il lui fit un bisou sur le front.

- Je serais toujours à tes côté, Maza... Maintenant vas-y!

Sans vraiment comprendre, elle s'en fut vers sa maison.
En haut, sur les marches du Temple, le responsable avait senti l'immense craquement. Il Accourrait pour ouvrir les portes du Temple pour voir ce qu'il se passait quand...

BO-KOOMKKRAASSSH!!!

Les portes de 40 centimètres d'épaisseur volèrent en éclat , et un tourbillon d'une puissance ahurissante investit les lieux. La pointe de celui-ci se ficha pile dans le centre du gong d'entrainement, qui au lieu de résonner, émit un crissement semblable à un cri d'épouvante, avant de se trouer en plein centre. Le tourbillon l'arracha avec tout son socle de bois pour l'envoyer s'encastrer dans le mur opposé.
Le responsable avait été épargné pour le tourbillon qui lui avait frôlé la joue. Il était sous le choc. les yeux écarquillés, il contemplait l'arrivant qui venait de pulvériser d'un seul coup une des portes les plus solides qui soient.
Dressé dans l'encadrure de la porte défoncée, une silhouette noire, émanant une fumée tout aussi ténébreuse, se tenait immobile, les bras le long du corps. Derrière lui, une immense créature dorée et argentée rutilait sous le soleil, ses yeux complètement blanc semblant transpercer toute la matière. Le responsable ouvrit la bouche, mais aucun son n'en sortit. La silhouette humanoïde parla dans une langue étrange, sur un ton très calme:

- Wait for me. I won't be long...

Le responsable ne bougea pas, complètement sous le choc. Soudain, la créature à forme humaine ouvrit ses yeux. Ils étaient aussi ardents que des braises! Le jeune homme n'avait jamais vu ça. Aussitôt, l'homme sentit une présence terrifiante l'entourer de toute part, et l'oppresser comme un étau. La créature noire entra dans le Temple et sans jeter un seul autre regard au responsable, passa à côté de lui, frôlant son épaule.
Une fois que l’intrus le dépassa, les muscles du responsable le lâchèrent; il tomba à genou, le souffle coupé.
Laissant l'homme vidé de ses forces derrière lui, l'Aspect de l'Homonculus descendit dans les fondations du Temple, empruntant le tunnel condamné au plus profond de ses bases. Il ne tarda pas à arriver devant l'entrée jadis scellée du passage maudit.

- Liberation of the Seals! Duality: free, Time:free, Space:free, Variation:freen, Preservation:free, Headway:free, Return:free, Knowledge;free, Secret:free, Material:free, Virtual:free, End:free, Paradox:free!

La fresque représentant le monde entouré des 13 Sceaux s'illumina, et les portes de pierres se brisèrent, propulsées par une force invisible. La Salle Sacrée était ouverte!

- First passage; open... Now, the Aspects. And then... She'll arrive.

En haut, le soleil disparut soudain. D'énormes nuages noirs et inhabituels s'ammoncelèrent en un tourbillon gigantesque dans le ciel. Des dizaines de bisons s'envolaient de l'est de la ville, portant Les Nomades et leur affaires.
Tout le monde fuyait ce lieu qui semblait redevenir la terre des Anciens Dieux...
Les mères mirent leur mains sur les yeux des enfants en voyant le tourbillon sinistre s'élever au dessus de l'île, tandis que les pères les serraient dans leurs bras, leur murmurant que tout irait bien...
Mais entre eux, les hommes s'échangeaient des regards silencieux. Le monde changeait, et plus rien n'était sous contrôle, désormais. Aucun endroit n'était sûr.

- Où on va aller, ppa?
- Je ne sais pas, Maza... Je ne sais pas... Mais ne t'en fais pas, tant que je serais là, tu ne risque rien...

Maza regarda son grand pere, inconscient, un bandeau de premier soin sur la tête. Ce n'était pas pour elle qu'elle avait peur... Mais pour tous les Nomades... Pour tous les habitants du Sekai.

- Ppa? Qu'est-ce que c'est? Pourquoi il vient nous prendre notre chez nous?
- C'est un Aspect Seigneur, Maza. Un Ancien Dieu qui gouvernait le Monde d'avant les hommes. Quelqu'un l'a réveillé.
- Pourquoi?
- Je ne sais pas Maza... Mais cette personne est très forte et très méchante.
- Maître Yuke nous sauvera, dis? Yuke-sama est le plus fort et le plus gentil de tous les Nomades.
- Bien sûr, Maza... Yuke-sama nous sauvera. il fera repartir les Anciens Dieux...

La petite fille parut rassurée. Elle se tourna vers le tourbillon noir duquel ils s'éloignaient en longue procession de bisons. Elle ne vit pas la lueur d'inquiétude dans les yeux de ses parents.


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:22

Parenthèse importante:
Bon alors je n'ai pas pu résister... Mais ce post est très important pour moi, et aussi pour une personne que j'apprécie tout particulièrement... Je lui dédie d'ailleurs ^^
Et j'ajoute cette cinématique de Final Fantasy 10, qui m'a inspiré ce post... Que j'ai écris en écoutant la musique présente sur cette vidéo...
Si vous voulez comprendre correctement ce que j'essaie de décrire, je vous conseille de regarder... Je trouve cette séquence magnifique, et elle évoque pour moi beaucoup de souvenirs... Donc, Maya chan, j'espère que tu apprécieras(didou ceci n'est pas une déclaration de flamme, mon personnage n'est pas amoureux de celui de Maya comme l'est Tidus de Yuna :)p, c'est juste l'émotion qui compte ici pour moi).
PS: Je prie le ciel que vous ressentiez tous ce que j'ai ressenti en écrivant^^ Ce qui arrive à Tidus(le benêt blond ^^) est la même chose qui m'arrive à moi é_è


**************************************

Amaya se laissa choir lentement sur le sol, montant les mains à sa bouche. Incapable de dire un mot, ses yeux parlèrent pour elle: ils s'emplirent de larmes silencieuses, libératrices. Le tourbillon obscur au dessus de nous projetait des jeux d'ombre inconnus sur le cirque où s'étendait encore récemment le magistral Temple Austral.

- Je t'attendais.

Amaya ferma les yeux en entendant ces mots, le cœur étreint d'un sentiment qu'elle ne maîtrisait plus. Je l'entendais presque penser, de là où je me trouvais maintenant... En ce moment, elle était aussi soulagée qu'elle avait mal. J'étais en face d'elle. Mais je n'étais plus. Elle ne parvenait pas encore à le réaliser, mais son esprit entier le percevait, et criait par son corps.

- Je n'ai plus beaucoup de temps, Amaya. Bientôt, je ferait partie intégrante de mon nouvel être...
- Non, non, non... répétait-elle en secouant la tête, la voix étranglée.
- Tu dois l'accepter. Je ne suis plus Yuke... Yuke est mort.
- Non... Je ne veux pas..., gémit-elle, se bouchant les oreilles. Je ne peux pas...

Elle ouvrit les yeux, et se releva, l'air déterminée.

- Comment aurais-tu pu...? Comment aurais-tu pu m'aband... NOUS abandonner!? Je refuse de croire ce que tu dis! Tu ne peux pas nous laisser! Pas toi!... Je... J'avais confiance en toi! Tu étais...

Elle ne termina pas sa phrase, ne trouvant pas les mots pour me qualifier en cet instant. Elle refoula une montée de larme et poursuivit;

- Qu'est-ce qu'on va devenir sans toi? Qu'est-ce que je fais, moi? A quoi je sers si je ne peux pas être à tes côtés?? Reviens! Reviens, reviens, reviens!

Elle courut vers moi et tenta de me retenir par ses bras, mais elle ne rencontra que le vide et tomba dans l'herbe dans mon dos. Le vent souffait au dessus de nous, tournant en sens contraire à cause du tourbillon surnaturel.
Je n'avais plus de consistance. Je n'étais même plus un Esprit. Ma silhouette de brume se dissipait inexorablement, tandis que nous restions immobile, moi debout, Amaya à terre, pleurant à chaudes larmes.

- Je... suis désolé...

Mes sentiments devenaient de plus en plus éphémères, comme de la vapeur tiède me passant sur la peau que je n'avais plus. Pourtant, Amaya avait entendu ce que je ressentais dans ces mots. Et son esprit commençait à s’apaiser, au fur et à mesure qu'elle réalisait. Je me retournai, comme dans un rêve, ayant l'impression de flotter dans quelque chose d'invisible...

- Alors... C'est vrai? murmura-t-elle, toujours sans bouger. Tu... t'en vas...

Je ne répondit pas. Elle n'attendait pas de réponse.

- ... Je sais...au plus profond de moi... que tu ne ferais jamais un tel choix... Sans raisons valables. Alors peu importe les conséquences, peu importe le prix, je jures que tant que je n'aurais pas compris ton choix, je n'abandonnerai jamais! Quoi que tu deviennes, quels que soient les obstacles, quel que soit l'issue de ce chemin, je choisis de plonger aussi loin que toi dans les ténèbres, de renverser les Dieux si il le faut! Et je suis persuadée, qu'un jour... Je trouverai...

Je fronçai les sourcils, l'air menaçant... Elle avait enfin atteint l'état d'esprit que j'escomptais. Comme toujours. Oui elle pouvait trouver. Mais se doutait-elle de ce qu'elle allait découvrir, si toutefois elle y parvenait? Allait-elle y survivre? Je me précipitai sur elle, collant presque mon visage transparent contre le sien.

- Crois-tu pouvoir te mesurer à l'Homonculus, insignifiante humaine?

Devant cette soudaine saute d'humeur, tous les sens d'Amaya entrèrent en alerte.

- C'est l'Alchimie Ultime qui a fait naître l'Homonculus! Peux-tu la pratiquer, humaine!?!?

Elle resta muette un instant, mais se reprit:

- Je trouverais un moyen!

Soudain, je pris conscience que je venais de perdre le contrôle. Ma dernière réaction n'était pas la mienne. Je parvins à peine à émerger à la surface pour murmurer;

- Il arrive...
- Quoi?
- Adieu, Amaya... Pardon...
- Y... Yuke? Non, ne...

Elle leva le bras vers moi, comme pour me retenir, mais me passa au travers. Une rafale se leva autour d'elle et la caressa doucement, comme une dernière étreinte...
Sans prévenir, une forme noire jaillit du néant dans mon dos,immense, sombre et omnipotente, et plusieurs mains fantomatiques, exhumant des volutes noires caractéristiques, me saisirent et me tirèrent en arrière. Je sentis mon esprit se disloquer, et mon apparence s'évanouir... La dernière chose que je distinguai fut le visage terrifié d'une jeune femme aux yeux d'un vert de jade. Qui était-elle? Qu'était-elle?
Une hu...maine? Qu'est-ce... que... c'est?

- Fuis...
- YYUUUUUKKKEEEE!!!!


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:25

- SSSSSSsssssSSSSSS!

La long coup écailleux virevolta sur lui même puis claqua comme un fouet en revenant sur sa gauche. La minuscule forme noire fut éjectée vers l'ouest , répandant une trainée sombre la faisant ressembler à une torpille. L'immense serpent ouvrit la gueule et replongea dans l''étendue d'eau en produisant des vagues gigantesques.
Sur un piton émergeant de l'eau, la petite forme noire s'encastra dans un craquement sinistre, faisant s'écrouler tout le haut de l'immense stalagmite dans les eaux bleues du passage du Serpent.

- Amazing... So here you are... That doesn't amaze me that a coward like you kept so much power...

Soulevant un énorme rocher qui le gênait, la silhouette noire de tout à l'heure se releva parmi les décombres du piton, et leva sa main devant lui, comme s'il la voyait pour la première fois. Son corps était recouvert d'une substance d'un noir absolu, apparemment liquide, qui s'était dispersé un peu partout autour de lui pendant le crash. Mais l'essence noire n'était pas commune: elle s'éleva dans les airs, comme des volutes de brume, qui retournèrent tournoyer autour du corps noir, avant de s'y dissoudre.

- Now I'm sure what you are, please let me try something...

L'être inhumain s'avança vers le précipice, et murmura:

- Liberation of the Sceal!

Il se jeta dans le vide, sans aucune hésitation! Le silence qui ponctua sa chute n'eut d'égal que la célérité à laquelle tout s'enchaîna. Le Grand Serpent jaillit de l'Eau dans une explosion gigantesque, envoyant des projections aqueuses dans toutes les direction et sa mâchoire claqua sans retenue, se refermant sur sa proie. Mais alors qu'il allait refermer son étau meurtrier, il y eut un grand flash, ainsi qu'un bruit sourd, comme un coup. L'animal fabuleux resta un moment immobile, stoppé dans son élan par une force prodigieuse, puis bascula lentement en arrière, tandis que son long corps s'enfonçait dans les profondeurs...
L'être sombre, debout sur sa tête, prononça comme si de rien n'était...

- Show yourself! Sensei, the Wise Water!

L'être noir fit un bond gigantesque pour s'accrocher à une paroi du piton, et escalada 30 m en quelques bond, pour se dresser sur sur le même sommet d'où il venait de choir quelques instants plus tôt. Son regard ardent comme la braise scrutait la surface houleuse où avaient disparu la la force de la nature.
Soudain, la surface de l'eau se mit à frémir et à miroiter singulièrement.

- Yes! Come to me!

Brusquement, il ressortit... Mais cette fois ci...
L'eau se souleva comme une montagne, formant un dôme de plus de 50 m de haut, et explosa en son sommet, libérant une furie bleue étincelante qui fondit comme un tsunami sur la désormais minuscule silhouette humanoïde qui se tenait sur le promontoire brisé.
Libéré de son Sceau, l'Aspect Seigneur de l'Eau ouvrit sa gueule béante devant l'être noir, libérant un souffle blanc qui transforma tout le piton rocheux en glace fumante.
Lorsqu'il arrêta, l'être ténébreux n'avait pas bougé. Autour de lui et derrière lui, la roche était restée intacte, alors qu'elle était recouverte de plusières mètres de glaces partout ailleurs...

- You traitor... prononça la voix grave et lente de l'Aspect, tandis que ses nouvelles écailles bleues et vertes aux teintes abyssales rutilaient au soleil.
- Is it a way to receive the child prodigy, Father?

Au dernier mot, les écailles de l'Aspect Seigneur se hérissèrent, et sa gueule qui libérait constamment une eau cristalline se fit plus menacante. De si près, on pouvait sentir sa puissance sous-jacente imprégner l'air, qui devenait de plus en plus glaçant.

- SSsSilence, impertinent!!! The only reason I do not rip you it's because it is the role of Rajjartha!
- Tss... Say rather that I frighten you...

Le Serpent Roi recula vivement à cette provocation tandis que ses pupilles rondes rétrécirent notablement. Il ne répondit pas.

- I see your state has worsened...
- I'm finer than you all, Father... I'm more powerful than you've never been!
- ...
- But you've got something I want...
- You can not force me to do what I do not desire.
- Oh yeah? You remained asleep for ages, Father... I'm not the weak child you have known back then anymore...
- You won't...
- Il will, Father...

L'être noir se fléchit sur ses jambes, comme s'il allait attaquer.

- Je te l'arracherai, Père, par la force si il le faut...

D'un seul coup, la silhouette noire bondit sur l'Aspect Seigneur de l'Eau, engageant alors un face à face des plus stupéfiants.


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:27

Un silhouette bleue se tenait debout sur un immense champs de glace, contemplant le spectacle avec un sourire. Toute cette partie de la petite mer intérieure était devenue une vraie banquise, et le tsunami glaciaire avait du être aussi soudain que violent, car des morceaux de pitons rocheux de plusieurs tonnes étaient emprisonnés dans des projections glaciaires, suspendus à plusieurs dizaines de mètre au dessus de l'eau et des abords.
Sensei n'était en vue nulle part, mais une grande nappe rouge sang se répandait sous la glace, projetant des reflets dans tous les cristaux.
La silhouette sur le promontoire cristallin n'avait que la silhouette d'humaine. Ses yeux étaient d'un bleu profond, aussi froid que l'était l'étendue de glace à ses pieds. Elle paraissait gracile, et sa peau lisse ressemblait à la surface d'un miroir...

- I have no time to play anymore... fit la voix étrange de la créature. I must open two others passages, and wake Gea. I hope when we'll meet again, you won't underestimate us... But before...

L'Aspect de l'Homonculus leva brusquement son bras sur sa droite, sans regarder, et serra le bloc de glace avec poigne. Le bloc de glace émit alors un drôle de bruit, comme un hoquet, et changea de couleur. L'Aspect arracha le Maître de l'Eau de la glace et tournoya sur lui même, l'envoyant paître comme une vulgaire pierre derrière lui. Le Maître de l'Eau brisa plusieurs stalagmites et s'empala sur l'une d'entre elle.
Dans le même instant, de partout s'élevèrent des dizaines d'ombres dans un silence anormal.
L'assaut fut instantané: une trentaine de Maîtres de l'Eau fondirent sur l'Aspect, sans aucun bruit. Celui-ci se retourna encore, lança son pied dans le vide, qui frappa une masse invisible et l'envoya avec une violence prodigieuse dans la direction opposée. Basculant sur une de ses mains, la créature effectuant une vrille qui éjecta trois hommes dans les airs, puis se rétablit lestement et frappa de sa paume sur un assaillant. Puis il se remit en position neutre, et l'apesanteur irréelle de l'affrontement se leva. Derrière lui, l'homme frappé par son pied défonça tout le terrain sur plus de 40 metres, et sombra dans l'eau glacée, tandis qu'en face, l'homme projeté par la paume rebondit sur la majorité de ses alliés en les envoyant défoncer les glaces environnantes avant de tomber, complètement désarticulé.
La contre-offensive avait été si prodigieuse que le peu d'assaillants valides stoppèrent leur mouvement et se replièrent. L'Aspect continua sa phrase, imperturbable:

- ... I have to deal with an old friend...

... avant de bondir sur les fuyards, qui firent une expression terrorisée en constatant sa vitesse.

- P***... Il est...

L'homme décolla avant d'avoir terminé sa phrase. Deux hommes se percutèrent l'un l'autre, puis trois autres allèrent percuter un rocher émergé. Le dernier groupe de Maîtres à l'écart préparait une technique de groupe, mais depuis le moment où ils virent leurs partenaires se faire défaire si facilement, ils n'eurent même pas le temps de comprendre ce qui leur arrivait. L'Aspect frappa dans la banquise en tapant simplement du pied, ce qui fissura celle-ci d'une énorme lézarde. Dans des cris apeurés, ils sombrèrent dans la faille qui craqua avant de se refermer dans le silence.
L'Aspect détourna son regard, et dirigea son attention droit sur un rocher qui surplombait la baie. Les Chis qui s'y trouvaient étaient de la Terre. Ils n'avaient pas cesser de l'observer. Dès qu'il regarda dans leur direction, les observateurs tentèrent de dissimuler leurs Chis, mais la terreur inspirée par son seul regard se déploya autour d'eux comme une tâche d'encre.
L'être bleu détourna son attention d'eux. Leur destin n'était pas de mourir aujourd'hui. Il regarda vers le village sur pilotis qui se trouvait sur la mer intérieure de la Passe du Serpent. Il s'en dégageait un flux de Chis anormal. Sa prochaine destination.
Ce soir, la ville du Serpent n'existerait plus.


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:28

- Major! Il arrive! Mais il a changé d'apparence!

Le Major prit les jumelles et regarda à travers. Quelque chose glissait sous la surface de l'Eau. Quelque chose qui n'était pas le grand Serpent.

- C'est bien lui. Notre plan fonctionne! La masse de Chi l'attire... Préparez les balistes! Phase n°1 Capitaine!
- Oui Major!

Le Capitaine se retourna et regarda en contrebas du rempart où il se trouvait:

- Vous avez entendu les gars! Le jour que nous attendions tous est arrivé! Il vient!

Des cris de joie s'élevèrent de partout. Les hommes brandirent leurs poings.

- Tous à vos postes!

Dans un ordre limpide, tous les soldats s’exécutèrent aussitôt. Ils étaient rompus à cet exercice depuis des lustres. Le Major, qui regardait toujours dans ses jumelles, cria les ordres:

- Balistères! Visez 15 degré est! Capitaine! Où est la catapulte? demanda l'homme en consultant un drapeau portant le symbole de TriAqua, un grand Trident ressemblant à un T surmonté de trois griffures caractéristiques.
- Les hommes sont en train de la monter, Major!
- Le vent vient de l'Ouest! orientez la dans cette direction!
- Mais... Il arrive par l'Est...
- Ne posez pas de questions, Capitaine! Faites ce que je vous dit!

Un autre homme arriva pour faire un rapport au Capitaine.

- Tous les hommes sont à leur poste, Capitaine!
- C'est bien Sergent. Allez rejoindre Dame Artémis.
- Ce ne sera pas la peine... fit une voix de femme derrière eux.

Ils sursautèrent au timbre doux de cette voix, et se retournèrent d'un seul coup. La femme qui venait d'arriver était vêtue d'une large toge bleue maintenu par une broche d'or magnifiquement griffée de l'insigne de TriAqua. Elle portait un masque blanc et fin sur lequel était dessiné le même symbole, la barre inférieure du trident suivant l'arrête du nez, ses deux bras dessinant les sourcils, et les trois griffes ornant le front. Les deux bras du T et la griffe centrales étaient prolongées par des liens noirs qui disparaissaient dans ses cheveux d'un noir de jais ondulés. Ceux-ci étaient enchassés dans un voile de soie, ramené par devant son épaule gauche.
Elle portait des gants de résille noirs et à son poignet droit teintaient doucement quatre anneaux d'or. Son regard était aussi vert que de l'émeraude derrière son masque.

- D... Dame Artémis? fit le Capitaine, ébahi.

Aussitôt, tous les hommes à vue mirent un genou à terre et baissèrent la tête.

- Suivez le plan, Major. Ma venue ne modifie aucunement les ordres que vous avez reçus.
- B... Bien, Ma Dame...

Les hommes se relevèrent sans oser trop lever le regard vers elle.

- Il attaque! TIREZ!!!

Une volée de carreau d'arbalètes fusèrent dans les airs en direction de la masse d'eau qui s'approchait à grande vitesse de ville du Serpent. La dénommée Artémis se dirigea vers un ponton surélevé sans même regarder ce qui allait suivre.
Alors que les traits tombaient dans l'eau, la surface aqueuse explosa non loin du rempart, libérant un démon entièrement bleu, qui scintilla un instant sous le dernier rayon du soleil couchant.

- 2e SALVE!


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:30

Les cordes se détendirent avec des bruits secs. L'Aspect n'avait aucune chance de les éviter toutes. Quand le premier traits s'enfonça dans sa chair, des exclamations s'élevèrent du rempart. La volée le traversa comme si il était entièrement constitué d'eau!

- Mille chauves! RECULEZ!!! hurla le Major.

Mais il était trop tard: la silhouette bleue éclata en une immense entité liquide, et se déploya comme une pieuvre amorphe au dessu du rempart.

- AAAAhHHHHH!!!

Un bras poussa trois gardes dans le vide, et en souleva trois autres pour les envoyer dans l'eau en contrebas. Les arbalétriers des miradors tirèrent dans les volutes translucides, mais cela ne fit que provoquer la fureur de l'Aspect qui trancha littéralement un des deux miradors en deux, le faisant s'écrouler, et souleva les deux femmes du deuxième pour les envoyer s'empaler sur le rempart.
Tout cela s'était passé si vite que lorsque l'Aspect se reconstitua forme humaine sur le rempart, le temps sembla se remettre en route. Le regard froid de la créature se porta sur un bâtiment de la ville, comme si ce qui se passait ici ne l'intéressait pas.

- Maintenant!

Le capitaine lança deux objets ronds aux pieds de l'Aspect... des objets qui crépitaient...

BA-OOOOOMMMM!!!

L'explosion défonça tout le rempart de 1 m d'épaisseur sur 5 mètre de haut. Des fragments de bois retombèrent un peu partout, puis s'ensuivit un silence attentif.
Une pluie fine retomba sur le rempart.

- Major! Il se reforme!!!
- Saleté! Tenez vos positions! A MON SIGNAL...

Tous les hommes restants s'armèrent de bombes explosives, sur leurs gardes. Mais au lieu de se reconstituer normalement, la masse d'eau se mit à s'aspirer à l’intérieur d'elle même, comme un trou noir... L'air devint de plus en plus sec et chaud...

- TOUS AUX ABRIS!!! hurla le Capitaine en devinant la suite.

Le maelstrom aqueux explosa comme une onde de choc autopropulsée. Toutes les constructions de bois volèrent en éclat, soulevant les soldats et les envoyant au loin comme des fétus de paille. Le Major et le capitaine agrippèrent à la rambarde, le corps fouetté par un souffle puissant qui soulevait leurs pieds à l'horizontale.
Puis le calme revint aussi vite qu'il était survenu.

- Dame Artémis! cria le Major en regardant le mirador qui venait d'être pulvérisé.

Un éclair blanc jaillit des décombres et fusa vers la masse informe d'Eau qui se trouvait de l'autre côté de la brèche dans le rempart. Il y eut un bruit sourd, comme une flèche se fichant dans le bois. Soudain, une ombre humaine bondit du mirador défoncé en plein dans le vide. L'attaque de Dame Artémis fut si spectaculaire que les yeux du Major et du Capitaine se firent aussi ronds que des balles de tennis.
Sa toge claqua au vent, et elle s'abattit sur la masse translucide comme un coup de marteau. Elle avait franchi un vide de plus de 20m rien qu'en un seul bond!
L'Aspect sur le ponton était transpercé par une sorte de lance ou de harpon qui brillait étrangement. Il semblait immobilisé. Dame Artémis retira sa lance d'un mouvement gracieux et reprit une posture de combat. L'Aspect se reconstitua, et les deux hommes remarquèrent qu'il se tenait le flanc, comme si il avait été blessé. Dans le bois du ponton, la lance avait creusé une fente énorme. Ce lancé semblait avoir été effectué par un Titan!

- Ma lance, Mis... Tu la reconnais, Yukesame?

Le capitaine hallucinait. Il murmura:

- Mais, Major... Elle connait cette chose?!?
- J'en sais rien! Tais-toi!

L'Aspect la dévisageait avec une expression qui s'approchait du froncement de sourcil.

- Artémis... So... You survived...

Dame Artémis fit un onomatopée de dédain, et pointa sa lance sur l'Aspect.

- Je n'ai pas fait que survivre... J'ai attendu ce jour pendant une éternité...
- ...
- C'était stupide de ta part de revenir ici... Croyais tu qu'ils allaient te laisser entrer dans une de nos places-fortes?Ils t'attendaient depuis longtemps...

L'Aspect de l'Homonculus fit un sourire.

- I'm not alone anymore, neither.

Il y eut un instant d'immobilité, puis soudain Dame Artémis comprit ce qu'il voulait dire. Elle leva la tête. La lumière du soir disparut d'un seul coup. L'Aspect bondit dans les airs, et réaterrit sur le dos d'un immense oiseau scintillant.

- It was stupid to show you. I knew that you'll be waiting for me...

Dame Artémis mit un temps avant de se remettre de sa surprise devant l'apparition de Samsaara. Mais soudain, sa lance s'illumina à nouveau.

- Je ne sais pas comment tu as réussi à posséder Samsaara, mais même lui n'est pas de taille face à Miss. Elle le transpercera et toi avec.
- I know it. It is why... I have decided to destroy everything here.

Le bras d'Artémis s'abaissa légèrement sous sa stupéfaction. L'Aspect ordonna à son allié:

- Samsaara, The Torrent!

L'Aspect Seigneur du Vent s'éleva dans les airs, et révéla les flux de Chi inimaginables qui s'étaient accumulés sur sa traine multicolore. Artémis murmura:

- Non... Ce n'est pas...

La densité de Chi était telle qu'elle provoquait une sensation de brûlure dans tout le corps. Samsaara se retourna, et sa queue immense et ondulante fouetta l'air en libérant toute l'énergie du Vent sur la Cité. Le Capitaine traduisit sans le savoir l'ordre que l'Aspect de l'Homonculus avait donné à Samsaara:

- Le... Déluge...

Quand la technique toucha le rempart, celui-ci se désagrégea et s'envola dans le tourbillon divin. La ville du Serpent allait se disloquer entièrement, et pour toujours.


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:31

La frappe venteuse qui frappa la cité souleva la mer dans les cieux, profonde d'une cinquantaine de mètres à cet endroit. Le déluge creusa la terre submarine et leva un mur d'eau de plus de 100 m au large de la ville. La masse d'eau retomba lourdement de l'autre côté du rempart de terre arraché au fond de la mer. Il ne restait qu'une couche modérer d'eau à 90m du fond, mais le souffle de l'explosion arriva à cet instant et balaya le tout hors du cratère immense.
Un fois que le déluge se calma, remplacer par un silence terrifiant, la vapeur et la poussière de roches s'envolèrent et révélèrent un spectacle stupéfiant...
La Ville du Serpent était intacte!!!

Samsaara qui survolait le tout descendit, et son cavalier se laissa choir au sol, à plus de 50 m de celui-ci. Son corps aqueux explosa à la surface de la terre anéantie, puis se reconstitua, plus grand qu'un humain normal.
A quelques 5 m au dessus de lui, une silhouette noire attendait, immobile, juste à la limite de la destruction engendrée par le déluge. La silhouette passa majestueusement le mur invisible protecteur de la Cité et descendit lentement vers la créature, puis s'arrêta à quelques pas de celle-ci.
Les deux adversaires se contemplèrent longuement. D'un côté, l'Aspect de l'Homonculus avait des yeux entièrement bleus perçants, et autour de son corps virevoltaient des serpents d'eau. De l'autre, la cape d'Artémis claquait sous le vent, et son masque blanc orné d'un symbole noir lui donnait un air impassible. Ce fut elle qui brisa la première le silence, d'une voix brisée:

- Tu n'es pas Yukesame...
- Yukesame won't come... répondit la créature.

Dame Artémis se tut, et baissa la tête. C'est alors que l'Aspect de l'Homonculus fondit sur elle d'un seul coup. En un instant, il fut devant elle, des anneaux liquide les entourant comme des auréoles. Artémis n'avait pas bougé. Le visage sembla se préciser un instant, ressemblant plus à celui d'un homme, mais il resta flou.

- Je... suis venu vous mettre en garde...

Artémis écarquilla les yeux.

- Yukesame est entre nos mains, désormais.

Elle fit un mouvement de recul.

- Nous vous laissons jusqu'à l'équinoxe. A ce moment, nous serons au pied du Centre du Monde.

Soudain, la créature leva la tête comme si il sentait quelque chose.

- She's coming!

Artémis leva également la tête. Son murmure fondit dans le vent frais de la nuit:

- Amaya...

Le coup colossal partit sans prévenir, et frappa Artémis en plein ventre, l'éjectant avec une violence inouïe dans l'enceinte du mur protecteur. L'Aspect de l'Homonculus pointa son doigt accusateur sur son adversaire à terre.

- Tu l'as envoyée chercher par ton protégé!... Lui transmettre ne servira à rien! Elle est aveuglée par ces choses basses que vous appelez sentiments... Elle n'a même pas compris qui j'étais...

Artémis n'avait pas assez de force pour se relever. L'Aspect se rapprocha du mur.

- Nous vous attendrons, à l'aube de l'équinoxe, au Centre du Monde...

Artémis releva péniblement la tête. Et la créature termina en détacha bien chaque mot:

- ... Là où tous les Vents du Monde ne font plus qu'un...

Le corps d'Artémis se crispa en entendant ces mots.
SOudain, un grondement jaillit derrière. Deux Chis s'approchaient... Artémis souffla:

- Daiki... Amaya...

Sa tête retomba au sol.

*******************************
Voir le RP d'Amaya chap 2, post 6.


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:34

L'homme progressait dans les couloirs du palais de glace de la Métropole Australe avec d'extrêmes précautions. Il rasait le long des murs et se cachait des gardes et du personnels. Il arriva enfin devant une sortie. Son regard passa d'abord en revue la terrasse, puis il apperçut l'ombre furtive dans l'ombre d'un des piliers. Il s'avança sur la terrasse, et la froideur intense de la nuit caressa son visage calme.
Il s'inclina, un genou à terre.

- Je... Je ne vous a... att... attendait pas...

Dans l'ombre du pilier, il y eut un mouvement, et un bord de capuche apparut à la lueur blafarde de la lune.

- Ce n'est rien, Mahud. J'ai changé d'avis. J'ai besoin de ces informations plus tôt que prévu.

Il avait bien appuyé sur le démonstratif. Mahud acquiesça d'un mouvement de tête et se releva. Il fit plusieurs mouvements et un chemin de glace se dressa sur le mur sud du palais, montant vers les hauteurs. Les deux hommes l'empruntèrent, et Mahud le referma sur leurs pas. La nuit était claire, et la Métropole était illuminée des centaines de lumières, même en cette heure tardive. La brise n'était que par intermittence, évitant le froid mordant habituel en cette saison. Lorsqu'ils arrivèrent sur le toit du palais, et après s'être assurés qu'ils étaient bien seuls, Mahud commença:

- Comme v...vous me l'aviez d...dit, il m'a choisi instinctive.. v... vement. Il est par... parti après s'être li...l...le...libéré du Feu Sacré.
- Ainsi, nous avons encore loupé cette phase. As-tu pris les dispositions nécessaires?
- Oui. I... Il est obligé de voir... Se...Sensei pour se soi...soigner de la bless... blessure infligées pa...p... par les Sceaux... Mais pour venir à la...vie, il a bes...bes...b...besoin de Gea!
- Ooh, très astucieux, fit son interlocuteur. C'est pour cela que tu m'as conseillé de garder un oeil sur le Monastère...

Mahud acquiesça silencieusement.

- L'Homonculus prend de plu...ss en plus de f... force en lui. J'ai tout... tout fait pour aller dans ce... c...ce sens durant notre tra...t..traversée. La symbiose est te...telle qu'il le croit ... vraiment.
- C'est parfait. Comment se comporte son corps?
- Il sera ma...mature à temps.
- Très bien. Garde un œil sur la Nation de l'Eau, et si possible sur Nasso. Je ferais en sorte que les troupes de TriAqua feignent la défaite en Nation du Feu quand le moment sera venu. Mais il faut que Rajjartha soit parvenu à maturité dans son corps. Au besoin, envoie moi un message directement dans le QG TriAqua de l'Ouest. Je t'autorise à utiliser le niveau 2 de contrôle si nécessaire. Je veux que tu sois partout ici. Prends des échantillons de tous les membres du palais. Je te recontacterai dès que Nasso aura pris à l'appat. J'aurais besoin de tes talents à ce moment.
- Entendu. Q...quel sera v...votre nom-code pen...p...pendant cette mission?
- Je serais Tilian. Un Marchand Fils de l'Air. Cela n'éveillera pas les soupçons que tu m'envoies des missives à plusieurs destinations. Le courrier est surveillé, utilise le langage Xien-Qua.
- Bien.
- Prends bien des échantillons de tout le monde. Fais les moi passer par les Marchands d'Obstacle.

Mahud leva un cil en entendant ce nom, mais hocha la tête. Le "Tilian" courut sur le toit et sa cape se déploya en grand triangle. Il décolla dans la nuit étoilée.

Mahud saisit une gourde dans sa poche et en bu une très petite rasade. Il fit une drôle de grimace, comme si la boisson n'était pas goûteuse. Quand il referma, une petite goutte du liquide roula à la commissure de sa lèvre. Une liquide sombre au reflets écarlates...
Les cernes de Mahud se résorbèrent lentement, et il se redressa, comme ragaillardi. Ses yeux se mirent à scintiller à la lueur de la lune. Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres, puis il passa furtivement sa langue sur celles-ci et retourna vers le Palais de Glace éternelle.


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:35

La silhouette furtive glissa d'un pilier effondré à l'autre sous les doux rayons de lune, aussi silencieux qu'une brise légère. Il fouillait parmi les reste du Temple Austral, provoquant ça et là des bruits de pierres qui roulent. Son corps agile de Maître de l'Air s'élevait d'un point à un autre sans bruit, comme un rapace nocturne.
Ses cheveux blonds brillaient sous la lune, presque autant que ses yeux attentifs. Le silence mortuaire qui régnait sur les Terres des Nomades le rendait nerveux. Il y avait une sorte de présence gênante. Même les animaux et les insectes se taisaient. Comme si toute vie avait voulu fuir ce territoire maudit.
Le lieu était parfait pour ce rendez vous secret. Même si le terrain était à découvert, personne ne viendrait jamais ici.

Ghosty se redressa puis s'immobilisa soudain, laissant le vent léger caresser ses cheveux. Sa main s'était posée sur la garde du poignard qu'il portait à la ceinture. C'était un poignard spécialement conçu pour lui, canalisant parfaitement son Chi de Vent.

Soudain, une ombre se dessina devant lui, et une silhouette tomba du ciel, avec un bruissement de cape.

Il était arrivé. L'homme fit tournoyer son deltaplane qui se plia de lui-même, à la façon des Maîtres de l'Air. Ghosty lâcha son arme et se détendit. L'arrivant était revêtu d'une large cape à capuchon, avec un foulard devant son visage. De toute façon, l'angle de la lune n'aurait pas permis de voir son visage. Sa voix étouffée et calme descendit jusqu'à Ghosty:

- Ghosty-san, j'espère que je ne t'ai pas fait attendre...
- Qui êtes vous? répondit-il sèchement.
- Celui que vous devez retrouver.

Ghosty fronça les sourcils, mécontent. Cette façon de parler...
Il bondit sur l'inconnu sans prévenir, et déclencha une gigantesque bourrasque sur lui, dirigeant son poignard vers son cœur.
En une fraction de seconde, la main de son adversaire claqua sur son poignet, et Ghosty crut entrapercevoir l'espace d'un instant le reflet de la lune dans l’œil de l'inconnu.
Puis, sans qu'il comprenne, il bascula et se fit éjecter avant de s'écraser le dos contre un rocher. Ghosty n'en revenait pas.
L'homme vêtu d'une cape s'avança vers lui, s'abaissa devant lui et murmura:

- Retrouve le Marchand d'Obstacle!

Ghosty revint à lui d'un sursaut, couvert de sueur. Il se trouvait dans un patio empli de fleur. Le crépuscule pointait au delà des toitures de la maisonnée. Gaïjin venait d'arriver, un rouleau de Ginse à la bouche.

- Et bien, et bien, ta méditation ne semble pas porter ses fruits, on dirait...
- ... C'est juste que...
- Oui?
- J'ai cru voir... Non, rien...

Gaïjin le regarda de son regard perçant, mais Ghosty riposta avec un sourire. Le sujet serait clos pour l'instant. Son supérieur en profita pour relancer:

- Ton nouveau poste est important. Tu n'as pas le droit à l'échec.
- Je sais, Gaïjin.
- TriAqua est vaste, et peu de gens en connaissent les sombres méandres. Si je t'ai nommé Fein-tsé, c'est pour que tu puisse appréhender cette dimension. Ne te relâche pas maintenant.
- Ne t'inquiète pas. C'est juste que... les nouvelles sur Yuke-sama m'ont... troublé.
- Oui. Je respectais ton ancien Chef. Même si je ne l'ai jamais rencontré, il a fait de grandes choses.

Ghosty ne répondit pas. D'ailleurs, il n'avait presque pas écouté. Ses pensées voguait encore sur son rêve de méditation. C'était étrange. Il avait déjà fait des rêves de ce genre, mais jamais avec un message aussi clair. Il leva la tête et demanda:

- Tu as entendu parler d'un certain Marchand d'Obstacle?

Gaïjin fit la moue, aspira une grande bouffée de son rouleau de Ginse et répondit après avoir fait deux trois ronds avec la fumée:

- Oui. C'est une association de Marchands qui refait surface. Le nom avait déjà été utilisé il y a assez longtemps de cela. Pendant la guerre civile du Pôle Sud. Ils sont forts en objets et équipement. Ils viennent souvent pendant la guerre, ou les crises, pour soit disant porter aide à ceux qui en ont besoin. Peuh! Je suis sûr que c'est pour trouver des cobayes. Ils s'en servent comme prétexte. Pourquoi?
- Comme ça, fit Ghosty en plissant les yeux. J'en ai entendu parler en ville. Certains soldats leur ont déjà acheté de l'équipement. Ils proposent aussi des services...
- Oui. Tout ça pour s'enrichir. Marchand, ça veut bien dire cque ça veut dire...
- Il y a un Marchand d'Obstacle renommé?

Gaïjin aspira une nouvelle bouffée. Ovales.

- Pas spécialement. Mais je suppose que leur Grand Frère peut être considéré à part...
- Le "Grand Frère"?
- Oui... Ils appellent comme ça celui qui fait les meilleurs objets, remèdes etc.
- Où peut-on le trouver?
- Aucune idée. Ce sont des gitans, ces gens là. Faut pas leur faire confiance. Ils magouillent tout ce qu'ils peuvent.

Ghosty fronça les sourcils et se retint de s'énerver.

- Les miens aussi sont nomades. On n'est pas plus des escrocs que n'importe qui d'autre...
- C'est pour ça que j'ai dit "gitans". Les nomades, c'est différent.

Il tira sur son rouleau de Ginse. Ghosty se leva.

- Si tu le permets, j'aimerai bien trouver ce "Grand Frère".
- Et pourquoi je te laisserai partir avant l'attaque des Fils de l'Eau et du Seigneur Nasso? Tu me le dis?
- Parce que si je trouve ce "Grand Frère" avant eux, ils saura peut-être trouver un remède contre l'épidémie d'Os de Verre qui sévit dans nos rangs et dans ceux de nos ennemis. Cela évitera peut-être la guerre!
- ... mmm... La guerre est inévitable, Ghosty. Fais toi à cette idée. Mais ce serait effectivement très avantageux de détenir l'aval du monopole du plus grand réseau de Marchands jamais connu. Je t'en fais donc une mission. Retrouve moi le Grand Frère et ramène le ici, vivant et en bonne santé. Cette mission est officieuse, bien entendu. Ta Mission officielle sera de chercher des renforts au QG d'Omashu pour la guerre contre Nasso et les Fils de l'Eau. J'annule le messager qui était sur le coup.
- Où aurais-je le plus de chances de le trouver?
- Le Centre des Affaires de tout le Sekai, le rendez vous inmanquable pour tout Marchand qui se respecte: Nimong.
- Entendu. Je pars immédiatement. Je serais de retour avec le dernier bataillon que vous attendez.
- Que fais-tu encore là? fit l'homme avec un sourire.

Ghosty bondit et se dressa sur le toit. il sauta de l'autre côté et disparut. Gaïjin imita un "souffle de dragon", figure très honorifique chez les fumeurs de Ginse, puis pensa à voix haute dans le patio:

- Le Grand Frère entre les mains de TriAqua? Très intéressant... Je me demande d'où lui vient cette idée. Je ne voudrais pas que cette mission échoue. Il me faut cet homme à tout prix. Je vais doubler Ghosty... Fachâ!

Un bruit de tissu se fit bientôt entendre, et une jeune femme vêtue d'un kimono rouge ouvrit un paravent, la tête baissée.

- Oui Maître Gaïjin?
- Fais savoir à Hermès que je veux que lui et ses hommes retrouvent le Marchand d'Obstacle, et me le ramène vivant et en bonne santé.
- Vivant et en bonne santé. Ce sera tout, Maître?
- Oui... Hmph non. Rejoins moi après. Je veux prendre mon bain.
- Bien Maître. Je me dépêche.

Elle referma le paravent et Gaïjin l'entendit se presser dans son kimono. Il sourit en l'imaginant.


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:36

Le Temple était vide. Le village qui jadis l'entourait, plein de vie et de cris, était muet comme un cimetière. Les maisons ressemblaient à des caveaux, et les enseignes grinçaient lugubrement sur le vent du nord qui annonçait la fin de l'été. Les rues étaient désertes, à l'exception d'un seul être. Un gros dimeth qui semblait avancer sur ses huit pattes avec une lenteur excessive. Il semblait vidé de ses forces.
Soudain, le vent du nord changea de direction, et devint chaud et humide. Dans un bruit feutré, une ombre atterrit juste à quelques centimètres du dimeth, manquant de l'écraser. La silhouette bleutée se baissa et ramassa dans sa paume l'insecte mourant.
Les pupilles de l'Homonculus se dilatèrent inhumainement dans ses yeux bleus, couvrant toute son iris, tandis que sa tête s'inclinait en observant le coléoptère immobile. Il avait cessé d'avancer. Ses pattes crochues ne s'enfonçaient plus. Il était sur une peau parfaitement lisse et impossible à percer. Ses ailes semblaient clouées sur son dos comme si un poids immense l'écrasait. Le poids d'une présence inhumaine.

- Pourquoi, alors que tous tes frères se sont enfuis, tu es resté? dit l'Homonculus dans la langue des Aspects.

Le coléoptère resta ventre à terre, incapable de soulever ce poids invisible qui l'écrasait dans cette paume toute puissante. Ses antennes, cependant, se mirent à bouger dans diverses directions, tandis qu'il émettait des crissements presque inaudibles. Sur le visage presque humain de l'Homonculus, un semblant de sourire se dessina.

- Alors tu es comme certains d'entre nous...

Le dimeth crissa encore, mais de plus en plus faiblement, ses antennes s'abaissant lentement.

- Ta présence ici reste mystère, et nous sommes mystères. Que dirais-tu... d'un échange?

L'insecte remua faiblement, sans produire de bruit. L'Homonculus s'approcha de lui et murmura:

- Donne moi ton mystère, et je te donnerais ce que tu désires...

L'Homonculus souffla sur le dimeth, dont les antennes frissonnèrent. Il y eut un grand silence, puis l'Homonculus éloigna sa main, et huma l'air d'une grande bouffée. Ses pupilles se rétractèrent d'un seul coup, devenant minuscules.

- Ainsi... C'était donc ça...

Il regarda l'insecte, et fit:

- Tu peux aller en paix, maintenant...

Le dimeth se décomposa au gré du vent, en petits fragments de cendres. L'Homonculus leva la main en direction du Temple, et ferma le poing d'un geste sec. Sans bruit, comme un château de carte, l'immense construction s'effondra, plongeant des deux côtés dans les abîmes qui bordaient le village du Temple Boréal. Les toits des maisons blanches s'affaissèrent en silence, et les murs se fissurèrent de toutes parts.
De grands fils d'or et d'argent jaillirent du sol de l'île, faisant faner les fleurs et tomber les feuilles des arbres, qui craquèrent en séchant sur pied. La terre se mit à craqueler, et devint aussi dure que de la pierre.
Les immenses fils convergèrent tous devant l'Homonculus, et se formèrent en une forme gigantesque, semblable à un oiseau mythique. L'Homonculus semblait dans un état second. L'eau qui dégoulinait de son corps se répandit autour de lui, faisant jaillir du sol de l'herbe et une multitude de plante, comme une oasis au milieu du désert. L'Eau Sage se répandit puis disparut dans la terre, aux pied de l'Homonculus, dont la peau était devenue aussi lisse qu'un miroir. Il regarda ses mains et ses bras, puis sa peau se modifia et se hérissa de pointes dures. Il les fit se rétracter, puis dirigea son regard vers l'Aspect Seigneur des Vents. Quand il parla, sembla dégager une sorte d'exaltation latente:

- Ne sens-tu pas comme elle est proche? Je la sens frémir de vie chaque seconde plus fort que la précédente... Elle sait que nous venons. Pour Elle.

Les fils d'or et d'argent vinrent enlacer l'Homonculus, qui ferma les yeux. Les Vents du Monde se levèrent et gagnèrent le ciel avec grâce. L'Homonculus était assis, jambe croisée, dans ce qui semblait être la tête de Samsaara, enveloppé et protégé par les Fils de Chi et de Tao Chi qui serpentaient sur son corps. Ses yeux étaient fermés, comme s'il méditait.
D'un seul coup, il se rouvrirent. Il y eut un éclair flamboyant, comme un flash, qui illumina le ciel puis disparut aussitôt.

******************************************

Sur la falaise de l'île du Temple Oriental, 4 personnes vêtues de capes aux teintes sombres levaient leurs têtes vers le ciel nuageux, sans bouger. Elle regardèrent sans aucun émoi l'oiseau géant s'élever au dessus d'eux, fendant la bise majestueusement, comme s'ils s'attendaient à ce genre de spectacle surnaturel. Soudain, un immense éclat lumineux éclata dans le ciel, révélant les apparences cachées sous les capuchons. Les 4 individus portaient des masques blancs, portant des stries noires caractéristiques: toutes verticales, deux d'entre elles barraient leurs yeux, tandis qu'une troisième s'étalait du menton du masque jusqu'à leur nez. Une dernière, enfin, naissait au milieu de leur front et allait se perdre en haut du masque, sous le capuchon.

- Par tous les... fit l'un d'eux en observant ce qui s'était produit.

Sous le ciel nuageux qui annonçait une tourmente, l'ombre immense de Samsaara tomba du ciel, se désagrégeant en fils brillant qui s'évaporaient dans l'air. Bientôt, un corps beaucoup plus petit se dégagea de l'Aspect Seigneur du Vent et gagna de la vitesse.

- C'est lui, fit une autre voix.
- Alors "elle" a marché! s'exclama la troisième.
- Patience! fit une voix de femme, autoritaire. "Elle" n'a touché que Samsaara. Préparez le Cercle de transmutation. Il ne doit pas nous échapper. Commençons maintenant.

L'un des quatre, le deuxième à avoir parlé, sortit un parchemin de sa manche et l'étala sur le sol. Les quatre s'assirent chacun à un point cardinal et se joignirent les mains. Sur le parchemin, un dessin extrêmement complexe pourvus de symboles incompréhensibles s'étalait.
Il restèrent silencieux un moment, guettant quelque moment qu'eux seuls pouvaient connaître. En fait, il commencèrent juste avant que le corps de l'Homonculus ne soit à 100mètres du niveau de la mer.
Leur murmures s'éleva comme le vent sur la mer. D'abord lentement, puis par bourrasque successives. Le ciel s'assombrit. 50m. La surface de la mer se perça d'un tourbillon. 30m. L'eau accélérait sa vitesse de rotation, et le ciel devenait de plus en plus noir. 15m. Sous l'Homonculus, la mer ouvrait sa bouche, comme pour l'avaler. Un Maelström géant se formait, tandis que les vents sifflaient en s'engouffrant dans ses entrailles.5m. La mer s'était levée et happa le corps de l'Homonculus, puis se referma dans un grondement terrifiant. L'eau claqua et s'éleva à plus de 20m de hauteur, avant de retomber à la surface.
Le calme revint sur la mer. Au dessus de la falaise, maintenant déserte, un trou noir tourbillonnait dans le ciel, aspirant à lui les nuages et la tempête.

Au dessus de la mer sombre, des larmes se mirent à tomber. Des larmes d'or et d'argent...


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par  le 5/7/2011, 12:37

L'Homonculus avait traversé 50m en dessous le niveau de la mer avant de s'engouffrer dans un conduit de roche surnaturel: l'eau n'entra pas dans celui-ci, comme si un écran l'en empêchait. La créature était tombée dans le vide sur encore une trentaine de mètres, et était tombé à même le sol, éclatant sous le choc colossal. Quelque chose n'était pas normal. La lumière du conduit l'éclairait comme un faisceau faible. Il se trouvait dans une caverne. Mais ses forces semblaient... diminuer.
Le torse de l'Aspect de l'Homonculus jaillit du sol en se reconstituant partiellement. Ses jambes avaient disparues, et son corps brumeux semblait fondre de lui-même, comme si quelque chose l'empêchait de se reconstituer. La brume-liquide obscure qui le constituait se condensa, et un de ses bras s'arracha de son corps liquéfié et fit un geste large comme s'il essayait de sortir d'un sable mouvant, en se raccrochant à une prise.

- Useless, Aspect... fit une voix dans l'ombre.

L'Homonculus leva le regard vers ce locuteur, qui portait un masque blanc bardé des griffures noires. Les traits de l'Homonculus s'approchèrent de ceux d'un homme, et exprima un mix de colère et de dégoût pour ordonner:

- Free me this instant, you fool!

La voix du masque sembla furieuse en entendant ses paroles. Il dirigea une main vers l'Homonculus, et une lumière inquiétante illumina les symboles gravés en cercle tout autour de son prisonnier. Ce dernier éclata et se répandit sur le sol.

- Comment oses-tu, misérable créature! As-tu oublié à qui tu parle?

Le torse de l'Homonculus se reforma ainsi que sa tête... Le regard qu'il lança à son tortionnaire exprima une telle haine que celui-ci recula. La salle s'emplit d'une tension pesante, terrible. Les individus masqué se mirent à parler entre eux, avec une langue étrange et mélodieuse.

- ¿ Qué es este horror? demande une voix féminine avec un dégoût non dissimulé.
- Su estado esta más adelantado que los precedentes, fit le premier, qui semblait être le plus expérimenté. ¡ Ya casi esta!

Il s'approcha de la masse affaiblie de l'Homonculus qui tentait de se reformer. Il prit soin de ne pas pénétrer dans le cercle de symboles qui semblait le maintenir prisonnier. Pour la première fois, l'étranger parla dans la langue des humains, avec une accent prononcé [HRP: accent espagnol]:

- Tu te souviens de nous, n'est-ce pas? Nous sommes... Axis...

Un grondement inhumain jaillit de la forme qui se reconstituait.

- Oui, bien sûr... Cela fait tant de fois que nous nous rencontrons...

SOudain, l'Homonculus s'arracha du sol et bondit vers lui, le faisant sursauter. Mais une force invisible le retint par l'arrière, l'empêchant de franchir le cercle. Le quatuor mit quelques secondes avant de se remettre de leur stupeur, puis éclatèrent de rire.

- Tous tes efforts sont vains. Tu ne peux rien contre nous. Nous extrayerons Yukesame de toi, quoi qu'il advienne.

L'Homonculus entra dans une colère fulgurante , mobilisant toutes ses forces, tirant sur les chaînes invisible qui l'aspiraient en arrière. Sa forme humaine mua en un aspect plus agressif. Il poussa un cri terrifiant qui poussa le quatuor dans l'ombre, visiblement inquiets.

- Twisted Axis! We'll kill each one of you before that... Yukesame is our!
- Tu semble bien trop sûr de toi... Tous les Chroniqueurs sont morts, à présent. Il ne reste plus que lui. Tu ne peux plus te multiplier et t'enfuir.

La tension de l'Homonculus retomba d'un seul coup, et il se fondit un peu plus dans le cercle.

- ... ¿ Qué pasa?
- No sé. Es la primera vez que veo esto.
- ¡ Parece... como si desapareciera!
- Il tente de s'enfuir! Commencons la transmutation!

Les quatres se repositionnèrent au point cardinaux autour du grand cercle de transmutation, mais cette fois ci posèrent leurs mains sur la ligne du cercle. Aussitôt, tout les symboles s'illuminèrent.
L'Homonculus poussa un hurlement qui fit trembler le souterrain, re monta dans le conduit qui menait vers la lumière, entra par dessous la mer.
A la surface, des vagues concentriques se mirent à naître, perturbant l'ordre naturel des choses.
La transmutation était lancée...

*******************

FIN DU CHAPITRE 2


avatar
CoordinateurYuke
CoordinateurYuke

IRL
Masculin Age : 31
Messages : 3512
Je suis : un monstre à éviter
Localisation : Tolosa
Dans le RP
PAA : Créature de Capture
Métier : Survie
Situation : cherche quelque chose

UE : 1505
UEM : 100

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/carried-by-the-fate-t172.htm#1696 http://thelastairbender.forumactif.com/t447-rpm-ceux-qui-doivent-se-reveiller#6802 http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chapitre 2] La destruction des Temples de l'Air

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum