Derniers sujets
» k€k€lAnd PaRaDaïZ
24/7/2017, 22:50 par 

» [Musique] J'écoute...
11/6/2017, 11:21 par 

» Je relance de dix (ans) !
13/10/2016, 14:44 par Dagniir

» [Spoilers] Discu TLO Korra
14/11/2014, 21:39 par Kestrel

» [project] Xmas 2012 gift exchange
2/12/2012, 14:55 par Shu Lien

» [Projet] Fusion avec "Avatar, la leggenda di Aang & Korra"
19/11/2012, 13:07 par Lessie

» Gel du forum
18/11/2012, 15:51 par 

» Défis d'écriture... en musique
14/11/2012, 21:59 par AvatarAang

» BONJOUR
14/11/2012, 13:53 par Kestrel

» Topsites Anonymes
6/11/2012, 19:43 par Kestrel


Tales of Pedrolito chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tales of Pedrolito chapitre 1

Message par pedrolito le 5/3/2011, 18:38




.
Pedrolito Entre en uniforme dans le bureau du roi , il s'incline devant le roi de la terre et demande : Vous m'avez fait appeler, votre altesse ?


Shui Khan : En effet. Jeune homme, je n'apprécie pas trop le fait que vous
tourniez comme ça autour d'une place qui ne vous revient pas !

- Pedrolito se relève : Mon Roi , que...

- Shui Khan : JE N'AI PAS TERMINÉ ! Vous ais-je un jour donné le droit de courtiser ma fille ? L'ais-je fait ? Répondez !

-
Pedrolito : Votre altesse, je ne courtise pas la princesse. Nous sommes
justes de très bons amis dans le sens le plus strict du terme mon
Roi.

- Shui Khan : Ce n'est pas ce que j'ai ouïe dire de votre père.

-
Pedrolito: Mon roi, avec tout le respect que je vous doit. Je pense
qu'il serait plus sage de demander vous-même à la princesse la nature
de notre amitié !

- Shui kan : Ça suffit
! Vous devriez vous estimer chanceux d'être toujours a mes côté ... Je vous
mute en mission dans le royaume de la terre ! Cela vous évitera de vous servir de
ma fille pour conspirer ! Hors de ma vue !

Pedrolito
heurté et fortement blessé par cela quitta la salle du trône avec peine
et colère. Ce qui avait l'aire d'amuser Shui Khan. En secret Pedrolito envoya un
garde pour faire venir la fille du roi à une porte annexe du palais. La pluie commençait à tomber et gagnait en puissance.

- Lila : Pedrolito ? Pourquoi tu m'a fait réveiller si tôt ? J'espère que c'est important ! Dit-elle à moitié réveillée.

- Pedrolito posa ses mains sur les épaules de Lila : Il....Il faut que je te dise au revoir. Je vais devoir partir très longtemps.

- Lila : Partir ? Mais mon père n'a pas l'intention de se déplacer. Pourquoi partirais-tu ?

- Pedrolito lâcha la princesse et dit : Je suis désolé... Puisses-tu un jour me pardonner.

Une larme coula de l'œil de Pedrolito et referma la porte lentement. C'était anéantis qu'il se rendit vers chez lui pour préparer ses affaires et rejoindre le port le lendemain matin. La nuit était tombée et la pluie commençait à gagner en intensité. C'est en claquant la porte qu'il rentra chez lui. Le grand bruit réveilla la mère de Pedrolito, ce qui lui fait descendre jusque dans le salon où Pedrolito s'était isolé dans l'obscurité.

- Mère de Pedrolito : Pedrolito? Mais que se passe-t-il ? Racontes-moi ce qui provoque tant de chagrin en toi...

- Pedrolito : C'est surtout de la haine que j'éprouve mère ! De la haine pour père !

- Mère de Pedrolito : (soupir) Qu'a-t-il encore fait ?

- Pedrolito : Il a inventé des choses horribles sur moi et à cause de ça j'ai été renvoyé du palais et envoyé dans une mission sans intérêt de l'autre côté du monde ! Pourquoi m'a-t-il fait cela mère ?

- Mère de Pedrolito : Fils, je suis sûre que...

C'est par un second claquement de porte que la mère de Pedrolito fut interrompue. C'était le Colonel Mozin, le père de Pedrolito qui rentrait lui aussi du palais Impérial. Il entra dans le salon et aperçut son fils qui avait l'air abattu.

- Père de Pedrolito : Fils je suis dé...

- Pedrolito : (Se levant d'un bon de son siège) Comment osez-vous m'adresser la parole père ??!!! Comment pouvez-vous vous regarder dans une glace sans avoir honte de ce que vous voyez ?

- Père de Pedrolito : Écoutes-moi fils ! Je t'en conjures, écoutes moi !

- Pedrolito : Je ne veux rien entendre de vous !

- Mère de Pedrolito : Laisses parler ton père Pedrolito, peut-être doit-il t'expliquer la raison de ses agissements honteux !

- Pedrolito : (Inclina la tête, l'air exaspéré) Très bien...

- Père de Pedrolito : Ce qui s'est passé, je te pries de le croire est ma faute mais c'était un accident ! Je...

- Pedrolito: Un accident ??? Persuader le Roi de la terre que je convoitais sa propre fille ? Tu appelles ça un accident ?

- Père de Pedrolito : Il est un secret que je lui ai dit en perdant mon sang froid qui s'est retourné contre nous tous !

La mère de Pedrolito lança un regard noir à son époux, se doutant de quoi il avait parlé au Roi de la terre.

- : Pedrolito Un secret ! Et puis quoi encore ? De quel secret parlez-vous ? Hein ? Dites-le moi !

- Père de Pedrolito : Il est encore trop tôt pour que je te le révèle mais l'amitié que tu as développé avec la princesse Lila n'est pas un hasard. Je peux te l'assurer... Je te le dirais en temps voulu.

- Pedrolito: Ah ! Pardonnez-moi père mais je n'en suis que convaincu de moitié vu que c'est moi qui suis comment dire ? Semi-banni !

- Père de Pedrolito : Je subis le même sort que toi fils ! On m'a aussi prié de quitter notre nation et de partir accomplire une mission sans intérêts ! Telle est ma punition ! Personne n'en est sorti indemne vois-tu ?

- Pedrolito : J'en ai assez entendu, je vais aller me coucher. Je m'en vais dés demain !

C'est sur le fond de la dispute entre La mère de Pedrolito et de son père qu'il alla se coucher. Il eut de grandes difficultés à trouver le sommeil alors qu'il pu enfin s'endormir il eut un cauchemar, il se voyait courir dans l'obscurité puis une flamme aux formes féminines apparut devant lui et elle disait "Ta mère n'est pas celle que tu crois, la vérité tu découvriras !".

- Pedrolito : Aaaaah ! Cria-t-il en réalisant qu'il ne s'agissait que d'un mauvais rêve.

Pedrolito se leva, se mit rapidement en uniforme et parti de chez lui sans déjeuner et sans bruits pour se rendre directement au port où l'attendait une frégate de la marine du royaume de la terre qui lui était attitrée le temps de sa "mission". Il arriva au quai où était amarré son navire et rencontra le lieutenant du bâtiment.

- Young : Bonjour, je suis le lieutenant Young, votre second sur ce navire Capitaine Mozin.

Les deux hommes se saluèrent respectueusement.

- Pedrolito : Appelez-moi Pedrolito... Je pense que nous allons rester longtemps sur cette frégate alors ne m'appelez capitaine que devant les hommes.

- Young : Bien monsieur. Pouvons-nous apareiller ?

- Pedrolito : Oui ! Dit-il en montant la passerelle. Plus tôt on sera parti d'ici et moins de chances nous aurons de...

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'un convoi royal arriva à son quai, Lila en tête.

- Pedrolito (l'air contrarié et triste) : Oh non...

- Lila : Comment oses-tu Pedrolito ? Je croyais que nous étions amis !

- Pedrolito : Attendez lieutenant, je vais lui parler on pourra y aller après.

- Young : Entendu !

Pedrolito descendit la passerelle pour aller à la rencontre de Lila. Cette dernière courra vers lui et le pris dans ses bras.

- Lila : Pourquoi tu t'en vas ? J'ai besoin de toi, sans toi comme ami je ne sais pas ce que je deviendrais !

- Pedrolito : Princesse, Tu as encore tes deux amis : Moa et Ta-Liit... Je ne vois pas ce que j'ai de plus à t'offrir qu'elles.

- Lila : Toi au moins tu comprends ce que je suis ! Tu es le seul à m'avoir comprise !

- Pedrolito : Je regrette mais je dois partir, c'est ton père le Roi de la Terre qui m'a envoyé en mission dans de royaume de la terre.

- Lila : Cela durera-t-il longtemps ?

- Pedrolito : Je ne saurais trop le dire...

- Lila : Me laisseras-tu des nouvelles au moins ?

- Pedrolito : Je te promets d'essayer. Mais jures-moi une chose !

- Lila : Dis-moi.

- Pedrolito : Ne sois pas meurtrie par mon départ. Tu as de grands projets et tu es vouée à un destin hors normes. Restes concentrée sur tes objectifs maintenant que Shui Khan n'est plus là pour te barrer la route. Quoi que tu fasse je serais toujours fier de toi mon amie ! Pardonnes-moi mais je dois m'en aller. Puisses-tu un jour me pardonner.

Pedrolito monta la passerelle à toute vitesse et cria : Larguez les amarres ! Nous partons !

- Young : Vous avez entendu le capitaine c'est parti ! Allez ! Bougez-vous le train bandes de cloportes !

La frégate quitta le quai et s'éloignia progressivement et lentement du port. Pedrolito entra dans sa cabine où un parchemin l'attendait. Il s'agissait de son ordre de mission. Il devait se rendre dans le royaume de la terre pour matter une rébellion et instaurer l'ordre dans la région. Tous les coups sont permis.

- Pedrolito : L'avantage c'est que ma mission est intéressante... Dit-il à moitié convaincu par ses propres paroles.


pedro
avatar
pedrolito
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 20
Messages : 27
Localisation : ba sing se
Dans le RP
Peuple : Terre
Métier : Général du Royaume de la terre
Situation : voyage

UE : 0
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tales of Pedrolito chapitre 1

Message par pedrolito le 5/3/2011, 18:41

.Voilà maintenant deux lunes que Pedrolito à quitté le port de la
capitale Impériale. Alors que le jour avait peine à se lever, Pedrolito se fit
réveillé par le Lieutenant Young.

- Young : Général... Réveillez-vous !


- Pedrolito : Mmmmph... Que se passe-t-il lieutenant ?


- Young : Vous feriez mieux de vous rendre sur le pont Général.


- Pedrolito : Très bien... J'arrive tout de suite.


Près de cinq minutes plus tard, Pedrolito arriva sur le pont pour que les hommes
d'équipage lui rende compte de la situation.


- Officier de pont : Un navire nous suit depuis 6 miles capitaine.


- Pedrolito: Un pavillon particulier ?


- Officier de pont : Aucun signes distinctifs, capitaine !

-Pedrolito : Hmmmm il peut s'agir d'un navire marchand mais il ne me semble pas
qu'il s'agisse d'une route commerciale si j'en crois les cartes. N'est-ce pas
Lieutenant Young ?


- Young : En effet mon général. La marine marchande ne circule pas dans cette
zone. Elle est infestée de pirates.


- Pedrolito : Des pirates ! Bien sûre, je m'en doutais ! Préparez les hommes
d'équipage mais restez discrets, compris ? Il ne faut pas qu'ils comprennent
qu'on les a démasqués. Tenez une équipe de catapulte prête, faites en sorte que
ces pirates croient que nos hommes effectuent des réparations !


- Young : Et le reste de l'équipage ?


- Pedrolito : Qu'ils se tiennent prêts. On ne sait pas de quoi notre opposant peut
être capable pour investir notre navire mais attendez-vous à un combat serré.
Si nous gagnerons ce duel nous nous emparerons du bâtiment ennemi et l’ajouterons
à notre flottille.


-Young : Compris mon Général !


C’est donc dans une grande discrétion que les hommes
exécutèrent le plan échafaudé par Pedrolito, ils ralentirent et laissèrent leur « poursuivants »
les approcher de plus près. Une fois arrivé à la hauteur de la frégate de
Pedrolito, l’officier qui était de quart sur le pont de l’autre navire pris un
porte-voix.


-Officier ennemi : Ici le « Shu Binh », jetez l’encre ou nous tirons ! Il n'y aura pas d'autres sommations !



Pedrolito resta sur le pont, les bras croisés à regarder l’officier
et l’équipage adverse s’activer. Pedrolito ricana et fit signe avec la tête au
lieutenant Young qui saisit un grand bâton et frappa trois coups sur le sol.
Les pourvoyeurs de la catapulte enflamma un projectile et l’envoya sur le navire
ennemi, ce dernier n’eut pas le temps de riposter que les pourvoyeurs des deux
autres catapultes et balistes donnant encore quelques coups décisifs à l’adversaire
qui put enfin répliquer, ce qui n’eut pas le temps d’occasionner des dégâts
importants sur le navire de Pedrolito.
Les balistes envoyèrent des grappins enchaînés, leur permettant de
tirer le navire ennemi vers eux et donc de partir à l'abordage de ce
dernier.


Le « Shu Binh » immobilisé et à la mercis de l’équipage
« de pedrolito et de ses hommes », la frégate que commandait shu bhin, fut rapidement
assaillie par les hommes du Général Pedrolito. Les hommes d’équipage survivant se rendirent
assez rapidement, sur les cinquante-six marins présent sur le navire ennemi,
seuls une dizaine avait survécue, capitaine compris.


-Young : Que fait-on de l’équipage ennemi mon Général ?


-Pedrolito: Amenez-moi leur capitaine…


-Young : Et le reste de l’équipage ?


-Pedrolito : Jetez-les par-dessus bord ! Nous n’en
avons nullement besoin et puis cette partie de l’océan n’en sera que mieux sans
ces scélérats !


C’est alors que les hommes de Pedrolito exécutèrent les ordres,
le Lieutenant Young et un officier amenèrent le capitaine ennemi. Pedrolito tourna
autour de ce dernier, s’arrêta net, se retourna vers son ennemi, pris son bras
gauche et tira la manche. Ce qui révéla un tatouage ayant pour motif les armories de la marine de la terre.


Pedrolito : Tiens donc ! Un ancien soldat de le marine de la terre ! Dit Fang
dans un sourire diabolique. Vous verrez quand nous serrons à terre, j’accorde
un traîtement tout particulier aux traîtres ! Ajouta-t-il. Allez,
mettez-le aux fers ! Hors de ma vue !


HS: C'est un peu court excuser mon manque d'imagination


pedro
avatar
pedrolito
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 20
Messages : 27
Localisation : ba sing se
Dans le RP
Peuple : Terre
Métier : Général du Royaume de la terre
Situation : voyage

UE : 0
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tales of Pedrolito chapitre 1

Message par pedrolito le 5/3/2011, 18:46


.maintenant que Pedrolito s'était emparé d'un navire pour l'ajouter à sa
flotte. Il avait nommé son second, le Lieutenant Young commandant du "
Shu Binh " capturé quelques heures plus tôt. Ce ne fut qu'après
quelques réparations sommaires que les deux vaisseaux se remirent en
route.

Pedrolito s'était isolé dans sa cabine, il restait là, assis à
son bureau à "jouer" avec sa dague et à déplacer l'un ou l'autre objet
histoire de mettre un peu d'ordre ensuite, il s'attela à une tâche très
dure pour beaucoup de gens à savoir, le compte des hommes manquants. Au
bout de quelques minutes, Pedrolito réalisa qu'au vu de l'agrandissement de
sa flotte, il allait devoir recruter des hommes.

La procédure
impériale voulait que tout officier ayant besoin de troupes
supplémentaires devaient disposer d'une dérogation spéciale émanant
directement du palais royal. Pedrolito ouvrit donc l'un des tiroirs de son
bureau et sortit un des parchemins pré-signés par le Roi de la Terre
qu'il avait gardé en réserve. Il y écrivit une recommandation incitant
tout commandant de lui céder des troupes et tout le matériel dont il
aurait besoin pour mener à bien sa mission. Une fois terminée, Pedrolito se
leva, se rendit vers la porte qui mène au pont, l'ouvrit et appela
l'officier de quart. L'officier en question était un jeune gringalet
les cheveux noirs mi-longs attachés et les yeux pourtant très clair,
presque blancs.

- Officier : Vous avez besoin de moi Général ?

- Pedrolito: Oui, le port militaire le plus proche se situe bien à Chui-Lee, n'est-ce pas ?

- Officier : Oui mon capitaine, c'est à trois heures de navigation d'ici !

- Pedrolito: Parfait ! Alors allons-y sans attendre ! Me suis-je bien fait comprendre ?

- Officier (en saluant) : Fort et clair mon Général !

Il
ne dura pas longtemps avant que le navire vire de bord en direction de
cette grande base navale qui était la plus importante de la région Sud Du Royaume de la Terre et couvrait le cantre d'opération de la flotte de
l'Est, le commandant de la place était le capitaine Chan.

Au
bout de deux heures et quart, les deux navires arrivèrent enfin au
port, ils amarrèrent sans aucune difficultés, la mer était une
véritable mer d'huile ce jour-là ! Pedrolito et Young descendirent chacun de
leur bâtiment et partirent en quête du capitaine Chan.
Sur le quai, ils croisèrent un marin et en profitèrent pour lui poser une question.

- Pedrolito : Dites-moi soldat, sauriez-vous où se trouve le capitaine du port ?

- Marin de la Terre : Aux dernières nouvelles, il se trouve à la taverne mon Général .

- Pedrolito : A la taverne ? Eh bien je vous remercie... Suivez-moi Young ! Dit-il en saluant le marin de la Terre qui fit de même.

Tout en marchant, le lieutenant Young ne put s'empêcher de demander à Pedrolito.

- Young : Pedrolito, vous trouvez normal qu'un officier si important se trouve dans une taverne ?

- Pedrolito: Il peut y avoir plusieurs raisons. Reste à savoir laquelle.

Young
fit la moue, il n'avait pas l'air très convaincu de la réponse que son Général venait de lui donner. Ils arrivèrent finalement à cette
fameuse taverne qui relevait plus du boui-boui que d'une véritable
taverne vu la saleté malsaine qui y proliférait, sans parler des
bestioles.

- Pedrolito entra dans le bar avec son air conquérant : Qui est le commandant ici

- Marin ivre : C'est.....C'est moi m'sieuuuuur.... Qu'est-ce qu'y m'veut l'nobliau là ?

- Pedrolito : Je vous prierais d'utiliser un autre ton, si vous tenez à votre peau qui est déjà bien imbibée !

- Marin Ivre : Tu vas voirrrrrr c'que j'fait avec des p'tits péquenots dans t'genre ! Dit-il en sortant un couteau et courant vers Fang.

Alors
que l'homme approchait de lui, Pedrolito le saisit par le col et par le bras
qui tenait le couteau puis il le fit tomber sur le bar. Un autre marin
tout aussi ivre se leva de son siège pour attaquer Pedrolito qui eut le
réflexe de prendre un tabouret et de le lancer sur le second forçonné
qui tomba comme une masse après s'être pris le tabouret dans les
gencives. D'autres se levèrent de leur siège mais n'avancèrent pas.

- Pedrolito : Le prochain qui me charge se prendra aussi un tabouret dans la tête, j'en ai assez ici pour vous tous ! Pigé ?

Ceux
qui s'étaient levé s'asseyairent à nouveau sans dire mots. Pedrolito
retourna sur le premier à l'avoir chargé et dit d'un ton ironique.

- Pedrolito : Bon, maintenant je vais reformuler la question... Où est le capitaine Chan ?

- Marin Ivre : J'te l'dirais pas pauv' cloche !

- Pedrolito : Mauvaise réponse...

Il jeta le malheureux de l'autre côté du bar, sauta par dessus et l'attrapa à nouveau en atterrissant.

- pedrolito : Alors ? Dois-je me montrer plus persuasif ?

L'homme
n'eut pas le temps de répondre à la question de Pedrolito que la porte
s'ouvrit. Un officier et quelques gardes entrèrent ce qui fit taire
tout le monde.

- Capitaine Chan : Où est le Général Pedrolito ?

Tous les ivrognes pointèrent Pedrolito du doigt.

- Capitaine Chan : Suivez-moi Général

- Pedrolito : Je vous viens avec vous Capitaine !

Les deux hommes sortirent de la taverne laissant cet établissement plus délabré que quand ils y sont entrés.

- Capitaine Chan : Je savais que vous viendriez, mais pourquoi diable êtes-vous passé par ce boui-boui ?

- Pedrolito : Euhhh c'est une longue histoire Capitaine... Mais comment saviez-vous que je viendrais ici ?

- Capitaine Chan :
Pour deux raisons en fait. La première c'est que tous les navires
partant de la capitale viennent inévitablement ici pour faire le plein
de vivres. Et la seconde c'est qu'on m'a prévenu de votre arrivée.

- Pedrolito : On ? Qui ça "on" ?

- Capitaine Chan : La princesse du Royaume de la terre elle-même, Général. Elle a demandé de vous remettre ceci.

Le Capitaine tendit un grand parchemin à Pedrolito qui le saisit l'air surpris, il se
demandait comment elle pouvait savoir qu'il allait arriver à ce lieu
précis et à ce jour précis.

- Capitaine Chan (arrivant à son bureau) : Je crois savoir que vous venez ici pour vous approvisionner en vivres et en hommes, c'est ça ?

- Pedrolito : Tout à fait Capiataine. Dit-il en lui tendant le parchemin qu'il avait remplis quelques heures plus tôt.

- Capiataine Chan (sortant un autre parchemin) :
Alors la princesse Lila à parlé de vivres pour six semaines, de deux
croiseurs, de six chars d'assaut, de 75 marins plus 150 hommes
d'infanterie. Je vais me renseigner si tout cela est prêt, veuillez
patienter dans mon bureau.

* Tant que ça ? C'est matter une rébellion ou un débarquement emphibie que l'on me demande de réaliser ? * Pensa Pedrolito.

Pedrolito fit les cent pas quelques minutes et se perdit dans ses pensées,
tellement qu'il bouscula sans le faire exprès le fils de l'amiral.

- Chan : Hey ! Fais attention où tu marches ! Dit-il d'un air énerve.

- Pedrolito : Oh pardon, je ne vous ai pas vu.

- Chan : Quel maladroit ! Pffff c'est pas possible.

- Pedrolito: Hinhinhiiiin... Ton air de fille, c'est pour te faire un genre ou c'est d'origine ?

Le jeune homme quitta la pièce sans dire un mot, seulement un petit "Pfut !".
Près de deux minutes plus tard, le Capitaine Chan revint dans la pièce et
dit à Pedrolito que tout était prêt et qu'il pouvait apareiller.

Ils
se rendirent sur les quais et la nouvelle flotte de Pedrolito était prête à
partir vers les horizons du Royaume de la Terre Le Capitaine Chan souhaita
bonne chance à Pedrolito dans sa mission, se saluèrent respectueusement. Les
premiers navires partirent mais celui de Young ne partit que quelques
minutes plus tard. Le Capitaine voulait parler au Lieutenant Young.

- Capitaine Chan : Lieutenant, j'ai à vous parler...

- Young : Oui Capitaine ?

- Capitaine Chan : Comment se passe le plan que le Roi de la Terre vous a demandé d'exécuter ?

- Young :
Tout marche comme prévu, l'idiot ne se doute de rien. Son assassinat
est pour dans quelques jours, quand nous débarquerons au Royaume de la terre.

- Capitaine Chan :
Parfait ! Tenez-moi informé de la mort du Général Pedrolito. Et
débrouillez-vous pour qu'il ne lise pas la lettre venant de la
princesse, est-ce clair ?

- Young : On ne peut plus clair, Capitaine !.


pedro
avatar
pedrolito
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 20
Messages : 27
Localisation : ba sing se
Dans le RP
Peuple : Terre
Métier : Général du Royaume de la terre
Situation : voyage

UE : 0
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tales of Pedrolito chapitre 1

Message par pedrolito le 5/3/2011, 18:47

Une fois que Youn avait fini de parler au Capitaine Chan, il monta a bord du bateau maintenant que j'avais les hommes et tout le matos suffisant pour arrêter cette rébellion des fils du feu qui ont été exilé et arrivé il y a peu sur le royaume de la terre. Il ont commencé à voler des habitants et à faire régner la peur et la terreur dans le village. J'ai ordre de les supprimer avant qu'il causent d'autres dégâts plus importants. J'étais dans ma chambre, j'écrivais une lettre à ma famille en leur donnant de mes nouvelles en leur disant que tout allait bien ,je disais ça a mère, car je n'avait toujours pas pardonner a mon père. Quand le lieutenant Young est venu frapper a ma porte de chambre il voulais savoir dans combien de temps allons nous arriver enfin à l'endroit ou une rébellion de fils du feu sévis dans le village. Je demanda d'aller sur une île nommé Hutre-Ty-Lee il mit conduisait immediatemment. Arriver la bas il m'avait réserver une salle spéciale pour moi, et mes hommes eux devait rester dehors pendant deux jours.





Alors
que Pedrolito était dans sont bureau et remplissait des papiers, Dehors
un soleil de plomb commençait a montré le bout de sont nez .Il fessait
déjà super chaud et Pedrolito n'avait pas besoin d'avoir encore plus
chaud, son nouveau poste lui plaisait mes il n'avait plus le temps pour
les missions sur le terrain, lui qui adorai sa il était vachement
embêter.
Alors qu'il allait a une réunion pour faire le points sur
les différents front, il passa dans un long couloir souterrain qui
menait a une pièce secrète.
Plus il avançait dans le long couloir
plus il s'enfonçait sous terre, bientôt il arriva devant une grande
porte faite de terre et de pierre sculpter .
Deux maitres de la terre était poster devant la porte, une fois Pedrolito a leurs porté
il le reconnu tout de suite et il ouvrirent la grande porte toute décoré .
Quand
il entra dans la sale il y avait déjà beaucoup de monde assit et qui
devait l'attendre, il se dépêcha de prendre place sur un siège de terre
qui était recouvert d'une belle fourrure toute douce .
Une fois
assis sur sont fauteuil Pedrolito écouta attentivement les rapport de
chaque responsable des différent frontière au bord des quatre coin du
royaume de la terre .
Une fois tout les responsables passer il en
écouta un dernier qui avait du replier car la nation du feu avait
gagner du terrain, Pedrolito fouilla dans ces papiers et regardait qu'il
il pourrai envoyer en renfort a cette personne.

Bon je vais vous envoyer six chars d'assauts 75 marine et 150 homme en renfort, mes il seront sous le commandement de Capitaine et il sera sous vos ordres.
Très
bien, j'ai aussi quelque chose a vous faire part .Il y a quelque jour
nous avons capturer un général de la nation du feu très réputé, mes il
nous a échapper
et depuis il terrorise un village et ces
alentours. Nous de pouvons nous en occupé il faudrais que vous envoyer
quelqu'un de compétent pour le capturé ce général pourrai nous en
apprendre beaucoup sur les plants dans la nation du feu !
Bien sur je vais m'en occupé , maintenant vous pouvez tous disposer !

Sur
ces mots il quittèrent tous la pièce et bientôt il ne resta plus que Pedrolito avec ces 2 garde du corps, l'un deux s'approcha de l'oreille
de Pedrolito.

Général, a qui doit-on confier cette mission ?

Pedrolito ne répondit pas au garde qui avait quand même un beau grade, puis le
garde n'insista pas et attendit la réponse du Général.


Hum, je vais le faire moi même sa me fera sortir un peu j'étouffe un peu sur ce bateau !

Le
garde essaya de protester mes Pedrolito jeta un regard au garde qui
repris tout de suite sa place .Puis Pedrolito sortie a sont tour de la
pièce secrète suivi des deux garde du corps .Il repris le grand couloir
pour remonté a la surface et aller dans sont bureau pour pouvoir
prendre quelque provision et tout le reste.
Mais avant de partir il
devait laisser des ordres pour ne pas laisser les papiers et autre
s'entasser jusqu'à sont retour, il pris un papier et commença a rédiger
une lettre avec plusieurs ordres qu'il fallait appliquer pendant sont
absence .
Une fois la lettre terminé il allât la donné a sa
secrétaire qui devait dispersées les ordres a qui de droit, puis Pedrolito pris le chemin du village en question ....


Après
la long discutions avec les paysans il repris sa route vers le village
ou était les maitres du feu et le général ennemie allait payer de leur vies leur trahison
qui était pour Pedrolito et les autres un crime de guerre effroyable. Surtout Que le noble Royaume de la Terre les acceuilla sans broncher


Une
fois arrivé au village rempli de traitre, Pedrolito ne se fit pas
reconnaitre comme Général de la terre mes comme un simple passant qui
s'arrête juste pour passer la nuit.
Une
fois le petit déjeuner arrivé le lendemain matin, Pedrolito manga comme
10 .Il avait une faim de loup, quand soudain il entendit un cris sourd
il lâcha sont morceau de pain et couru dehors voir se qui se passait.
La devant lui le général du feu, il croyait que c'était sont jour de chance ....
Il commença a retrousser ces manche et a compté les maitres du feu qui l'accompagnait, il y en avait 4.

Hey allumettes, Je suis le Général Pedrolito et je viens tous vous mettre fin a vôtres règne de terreur dans cette région!

Le
général du feu indépendantiste lâcha le cadavre d'un gosse d'une dizaine d'année qu'il
venait de brulé vif parce qu'il lui avait marché sur la chaussure
l'enfant était par chance mort sur le coup et n'avait pas souffrance
mes Pedrolito (ce qu'il le mit en rage) était dégouté par cette acte de barbarie.

Rebrousse chemin minable sinon tu mourra comme se pitoyable enfant!

Et
tu crois a se que tu dit demi-portion, toi et ces traitres aller tous
mourir sous mes coup, je n'aurai de pitié pour aucun de vous....

*Hahahahhaha * Petit rigolo, sa suffit tuer le .

Pedrolito , chargea sur les Du feu qui chargeait eu aussi sur lui, il sauta
en l'air et leva les points tout d'un coup des fléchettes de terre allèrent se planté dans 2 renégat qui tombèrent raid mort.
Puis Pedrolito retomba en fessant une galipette et s'arrêta sur le genoux,
les deux autres soldat combinèrent leur forces pour faire une vague de Feu qui envoyèrent beaucoup de maison volé en l'air et brûlé.
Pedrolito fut pris par cette attaque qui le projeta loin Mes il créa un escalier
de terre qu'il descendit a toute vitesse puis il forma une vague avec
qui fini en éboulement sur les 2 soldat qui était maintenant enseveli
sous terre.

Parfait merci pour l'échauffement, c'est a ton tour minable maintenant.
*sourir* A bon tu crois ?

D'un
coup le maitre du feu créa un dragon de feu qui se dirigeait vers
l'auberge ou tout le monde c'était réfugier, Pedrolito créa un murs de
terre qui arrêta l'attaque mais le temps que Pedrolito arrête l'attaque
le maitre du feu avait disparut .
Pedrolito contrarier retourna dans la taverne pour finir de manger.

-heu, bonjour Général , je suis un soldat en permission je suis dans la garde de Ba sing se
je voulais vous félicité pour se que vous avez fait et encore merci mes vous
savez se maitre du feu est extrêmement puissant et a déjà fait beaucoup de mort.
-C'est pour sa que je suis venu l'arrêté pour évité dans avoir plus
sur
le dos, je te souhaite bonne chance et continue a t'entrainé pour
devenir un grand maitre de la terre et pouvoir défendre ton village la
prochaine fois je compte sur toi .
Bien monsieur je ne vous décevrai pas !

Sur
ces mots le jeune homme sorti et retourna cher lui, Pedrolito satisfait
de voir des gens avec autant de volonté de garder le royaume libre
était content et retrouva le moral. Il voulais a tous prix arrêter se
maitre du feu avant qu'il ne tue plus de monde maintenant qu'il était
découvert se n'était qu'une question d'heure.





Ont était maintenant en plein milieu de l'après
midi, il fessait beau le soleil brillait, les oiseaux chantait tout le
monde était a la tache personnes ne se serait douté que dans l'ombre de
se paisible village se cachait un abominable homme près a tuer
n'importe qui pour pouvoir faire défaut au royaume de la terre.
Pedrolito décida d'aller faire la chasse au indices, une fois dans la rue il
commença a marché et a faire le tour du village qui était quand même
assez grand il questionna beaucoup de monde mes personne ne voulais
parlez par peur des représailles du général.
Après
une après-midi peu fructueuse pour ces recherche Pedrolito retourna a
l'auberge ou il dormais pendant sa mission, mais une fois devant il vit
plein de soldat de la garde et quelque personne regroupé devant
l'auberge.

-Que se passe t-il capitaine?
-Et
bien le maitre du feu que nous cherchions a pris en otage toutes les
personnes de l'auberge il demande le Général Pedrolito mort dans un sac.
C'est moi le général Pedrolito, je vais me charger de lui .

Sur ces mots Pedrolito disparut sous terre, puis allât en dessous l'auberge.
Il
s'assit dans le tunnel qu'il venait de creuser et se concentra sur les
ondes émise par les otages, il comptait tous les faire tomber dans le
tunnel en même temps pour que le maitres du feu ne puissent leur faire
de mal mes il fallait beaucoup de concentration pour faire cela.
Après
sont moment de concentration il passât a l'action, tous les otages
tombèrent et lui monta il pouvait maintenant capturé le maitre du feu
sans avoir personne dans
les pattes.

-Tien, comme ont se retrouve . Je tes manquer ?
-Tu est malin, enfin pas si malin que sa vue que tu viens tous seul pour m'affronter !
-Hum
je te laisse une dernière chance de me suivre sans avoir de petit bobo
que je pourrai te faire si tu ne veux pas je ne répondrai plus de mes
actes nie des partie du corps qu'il pourrai te manquer a la fin du
combat.
-Tu parle trop misérable vermisseau, je vais te tuer et tuer tous les misérables de se villages pour les punir .
-Très bien alors combat imbécile....
Pedrolito attaqua directement avec des shuriken de terre qu'il envoya vers le
maitre du feu mes qui les arrêta avec un énorme souffle de feu Pedrolito sauta sur le coté pour éviter l'attaque et attacha les pieds du général
avec des liane de terres qui commençait a monter tout le long de sont
corps.
Le maitre du feu chauffa sa main et cassa la terre d'un coup
précis et sec, puis il lança des dizaines de boules de feu sur Pedrolito, il esquiva et créa une grosse bal de terre qui vin frapper la
tête du général qui tomba a terre ensuite Pedrolito créa un espèce d'œuf
de
terre qui contenait maintenant le général de la terre d'un coup
L'amiral de la terre compressa l'œuf de terre qui fit craquer tout les
os du Général qui était maintenant mort.
Pedrolito pris une chaise et
s'assis il était toute en sueur et était content d'avoir fini cette
mission, une fois sont souffle repris il pris le cadavre du général du
feu et l'emporta dans un espèce de saque de terre .

-Le
problème de se maitre du feu est maintenant réglé et voici sont cadavre
je vais vous demander de le donné au autorité et de donné la récompense
au gérant de l'auberge pour qu'il puissent réparé les dégâts que j'ai
causé.
-Merci beaucoup, vous n'imaginez pas se que vous venez de faire pour nous !
nous allons pouvoir reprendre une vie normal sans avoir peur de se faire tuer!
De rien c'est mon travail.

Et Pedrolito repris la route vers la base naval de Hutre-Ty-Lee ou il allait retrouvé tous sa paperasse qui ne lui manquait pas du tout.


pedro
avatar
pedrolito
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 20
Messages : 27
Localisation : ba sing se
Dans le RP
Peuple : Terre
Métier : Général du Royaume de la terre
Situation : voyage

UE : 0
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tales of Pedrolito chapitre 1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum