Derniers sujets
» k€k€lAnd PaRaDaïZ
24/7/2017, 22:50 par 

» [Musique] J'écoute...
11/6/2017, 11:21 par 

» Je relance de dix (ans) !
13/10/2016, 14:44 par Dagniir

» [Spoilers] Discu TLO Korra
14/11/2014, 21:39 par Kestrel

» [project] Xmas 2012 gift exchange
2/12/2012, 14:55 par Shu Lien

» [Projet] Fusion avec "Avatar, la leggenda di Aang & Korra"
19/11/2012, 13:07 par Lessie

» Gel du forum
18/11/2012, 15:51 par 

» Défis d'écriture... en musique
14/11/2012, 21:59 par AvatarAang

» BONJOUR
14/11/2012, 13:53 par Kestrel

» Topsites Anonymes
6/11/2012, 19:43 par Kestrel


[Village, nord du pays de la Terre] Tournois des maîtres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Village, nord du pays de la Terre] Tournois des maîtres

Message par Tao le 3/3/2011, 17:21

Tao était assis dans l’herbe, le dos collé à un magnifique arbre dont l’épais feuillage interceptait les rayons du soleil. Depuis ce matin, il ne cessait de penser à l'évènement qui aurai lieu le mois prochain. En vu du tournois des maîtres, il avait reçu un congé exceptionnel d’un mois pour poursuivre son entraînement. Chaque année, le village réunissait tout ses maîtres de la terre pour un grand tournois. Les festivités duraient quatre jours durant lesquels s’affrontaient les plus puissants guerriers. Le gagnant du concourt recevait l’honneur de partir à la Capitale pour s’engager dans la recherche des parchemins de connaissance. Le festival était aussi l’occasion de festins grandioses et de beuveries peu communes. Durant ces quatre jours de fête, le travail était mis entre parenthèse faisant place à la bonne humeur général. Entre deux affrontements, les maîtres de la Terre faisaient démonstrations de leurs incroyables capacités à manier leur élément, parfois œuvrant en groupe, accomplissant ainsi de véritables exploits.

Le tournois se composait de plusieurs épreuves. Le premier tour était une épreuve visant à mesurer la capacité à soulever de lourdes charges de terre, étaient choisis les dix candidats soulevant les plus gros blocs. La seconde épreuve consistait en une épreuve d’endurance, chaque candidat ce voyait placé devant un bloc de pierre du même poids. La consigne étant simple, soulever le bloc le plus longtemps possible. Les cinq premiers candidats à lâcher étaient disqualifiés, les autres candidats pouvaient choisir de maintenir leurs bloc afin de gagner un bonus pour la manche suivante, manche de rapidité. Tout les candidats étaient introduit un par un dans une sorte d’arène comportant un certain nombre de cible. Le but de l’épreuve est la destruction des cibles le plus rapidement possible. Le nombre d’obstacle étant différent en fonction du classement du candidat dans l’épreuve précédente. Cette manche éliminait trois candidats. Les deux candidats restant s’affrontaient alors en duel. Le gagnant remportait le tournois et les honneurs.

Tao avait déjà participé deux fois à ce tournois, la première fois il n’avait pas passé la première épreuve et la seconde fois il s’était arrêté à la seconde. Chaque année la compétition avait lieu à une saison différente. Le mois précédant le tournois était sans cesse ponctué de nuages de poussière ou de chocs provoqués par l’entraînement des candidats. Trouver un lieu de méditation devenait un entraînement en sois car seuls les contrées éloignées du village possédaient une telle qualité, contrées bien souvent emplis d’animaux rarement dociles. Tao profitait une dernière fois du calme précédant la tempête dans son endroit favoris. C’était une petite clairière à l’est du village au centre de la forêt. Les rayons du soleil baignaient l’herbe grasse d’une lumière dorée durant toute la journée. La nuit, ce lieu devenait silencieux et calme, comme apaisé par la lueur laiteuse de la lune. Au milieu de la clairière trônait un magnifique arbre, probablement centenaire, au feuillage touffu et dont le tronc devait mesurer plusieurs mètres. Ses branches semblaient vouloir couler sur le sol, comme affaissées par le poids des années passées. Les racines entrelacées parcourraient le sol, montrant parfois leur écorce, comme autant de serpents ondulant dans l’herbe. Le jeune homme s’intégrait parfaitement dans ce camaïeu de vert et disparaissait presque dans le tableau. Il pouvait rester dans ce lieu de paix pendant plusieurs heures sans bouger, une place idéal pour se concentrer.
avatar
Tao
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 26
Messages : 196
Je suis : très très fatigué
Localisation : quelque part sur Terre (je crois)
Dans le RP
PAA : Tao
Peuple : Terre
Métier : Garde
Situation : voyage

UE : 35
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
> Eléments-clés:
- Transmaster

http://thelastairbender.forumactif.com/t283-presentation-tao#3321 http://thelastairbender.forumactif.com/t296-village-nord-du-pays-de-la-terre-tournois-des-maitres

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Village, nord du pays de la Terre] Tournois des maîtres

Message par Tao le 4/3/2011, 17:49

*Fermer les yeux, se laisser envahir par le noir, oublier tout ce que l’on a en tête. Et puis se concentrer, ressentir toute la terre qui nous entoure, sentir l’énergie qui la parcours, se l’approprier. Distribuer sa propre énergie dans le sol, comme une flaque qui s’étend de plus en plus, jusqu’à atteindre le point ou l’eau est étalée à son maximum. Ressentir la terre qui nous entoure, ressentir chaque vibrations comme un tremblement de terre. Regrouper son énergie en un point précis, de plus en plus petit. Être la terre elle même, se fondre dans le sol, disparaître.*

Depuis maintenant une semaine je m’étais retiré dans la plaine pour m’entraîner à l'abris des regardes. Je m’étais installé à l’orée d’une petite forêt dans laquelle je pouvais m'arranger pour trouver un peu de nourriture. Comme prévu, durant journée qui avait suivis l’annonce du tournois, le calme et la sérénité du village avaient été remplacé par d’innombrables tremblements qui empêchaient toute méditation. J’organisais mon temps entre la chasse la méditation et l’entraînement. L’idée principale de celui-ci était des pousser mon corps et mon esprit à des extrêmes de fatigue et de concentration afin de développer d’éventuelles capacités latentes.

Voila deux jours que je n’ai pas dormis. Je ressent les affres de la fatigue mais je me doit de les ignorer. Une fois encore je me mets en position, les jambes légèrement écartées et fléchies et les bras tendus à l’horizontal semblant repousser deux murs invisibles. Je ferme alors les yeux et me concentre. Je sens la terre s’étendre sous mes pieds. Je me concentre sur un point précis et frappe puissamment le sol de mon pied gauche. Une parcelle de terre se soulève alors à ma gauche à hauteur d’épaules. Je la frappe de mon poing fermé se qui a pour effet de la projeter de quelques mètres. Je trace ensuite un arc de cercle dans la poussière avec la pointe de mon pied droit et viens frapper une nouvelle fois le sol de mon autre pied. Se second mouvement a pour effet de faire pousser un mur de plusieurs mètres de haut et de large, mur que je viens frapper en plusieurs endroit avec la paume de mes mains. Des projections rectangulaires se précipitent alors dans la direction opposée, mortels projectiles de pierre. Un cinquième coups sur le mur le réduit en miettes. Je frappe ensuite le sol trois fois d’affiler de mes pieds, créant ainsi trois pics de pierre à une dizaine de mètres de moi. Lorsque je frappe le sol une quatrième fois, je sens toute mes forces s’évaporer dans la terre, je me sens comme aspiré dans la Terre.

Le ciel s’assombris, le sol devient mou. Toutes mes douleurs et ma fatigue s’échappent de mon corps. Je me sens tomber mais je n’éprouve aucune douleur du au choc. Je sombre dans la nuit la plus profonde. Tout est noir...

J
e suis allongé près de mon arbre dans la petite clairière que j'affectionne tant. L’herbe douce me caresse le visage, une légère brise viens rafraîchir mon visage chauffé par le soleil. Une légère musique s’élève de je ne sais où et flotte dans les airs. Je respire l’aire embaumée de parfum multiples au saveurs exquises. Je sens une petite chose tomber dans un léger crissement à proximité de mon oreille. Je la ramasse et m’aperçois que c’est une feuille. Elle s’effrite entre mes doigts, totalement morte. Je lance un regard à l’arbre habituellement d’un magnifique vert. L’arbre entier semble mourir sous mes yeux, Les feuilles brunissent une à une et tombe sur le sol. Une fois tout son feuillage détruit, l’arbre commence à se dessécher, tombant en lambeaux sur l’herbe qui commence elle aussi à devenir brune. Et puis un craquement m’avertis que quelqu'un approche, je me retourne et aperçois une femme d’une quarantaine d’années, vêtu d’une tunique verte aux emblèmes de mon village. Je la reconnais tout de suite, mon maître, la femme qui m’a élevé. Je tente de lui parler mais aucun son ne sort de ma bouche. Elle me lance un regard assassin et se met en position de combat. Elle frappe le sol à plusieurs reprises faisant apparaître plusieurs pic de terre qui viennent flotter autour de moi. Je lui lance un dernier regard de pitié. Elle fais un léger signe de la mains et les pics viennent me transpercer de part en part. Je sens la douleur pénétrer mon corps, s’insinuer dans chaque parcelles. Je sens la mort me prendre, quelle sensation affreuse. Un froid intense m’envahis et je hurle de tout mes poumons, je cris ma douleur. Un cri qui déchire la nuit par son intensité.
avatar
Tao
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 26
Messages : 196
Je suis : très très fatigué
Localisation : quelque part sur Terre (je crois)
Dans le RP
PAA : Tao
Peuple : Terre
Métier : Garde
Situation : voyage

UE : 35
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
> Eléments-clés:
- Transmaster

http://thelastairbender.forumactif.com/t283-presentation-tao#3321 http://thelastairbender.forumactif.com/t296-village-nord-du-pays-de-la-terre-tournois-des-maitres

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Village, nord du pays de la Terre] Tournois des maîtres

Message par Tao le 8/3/2011, 18:14

“ -Ha, je vois que vous êtes réveillé. Désolée pour la douleur vous vous étiez déboîté l’épaule en tombant, j’ai dû vous la remettre. Je ne pensais pas que sa vous réveillerai. Vous avez crié dans votre sommeil, je ne sais pas de quoi vous rêviez mais sa n’avait pas l’air de vous plaire.”

Ma vue est trouble, je ne vois que des ombres. Une masse informe s’agite à mes côtés comme autant de couleurs chatoyantes se déplaçant de gauche à droite dans un mouvement régulier. Soudainement, le mouvement s’arrête, les lumières s'étirent vers le haut et se rapprochent de moi.

“ -Buvez ça, sa vous fera du bien. Vous avez dormis pendant deux jours. Quand je vous ai trouvé vous étiez allongé sur le sol. Buvez je vous dis. “

On tente de me mettre quelque chose dans la mains. Mais je n’ai pas de forces pour le tenir. Après quelques essais infructueux je sens quelque chose s’apposer maladroitement sur mes lèvres et un liquide mielleux au goût infecte se déverse dans ma gorge. La chaleur de la boisson se répend depuis mon oesophage dans tout mon corps. Ma vue reviens peu à peu, j’aperçois maintenant une silhouette. Celle-ci s’éloigne à nouveau, semble s'asseoir et reprend son balancement régulier. Les couleurs deviennent des formes, les formes des choses. Au bout d’une petite demi-heure, ma vue est totalement revenue. Une vieille femme aux vêtements bariolés se balance sur une chaise à bascule rouge qui produit un grincement sinistre à chaque allez-retour.

-Où suis-je ?
-Alors on emerge enfin? Vous êtes chez moi, ça n’est pas très grand mais suffisant. Je vous ai trouvé en revenant du village, vous êtes chanceux.

Elle se lève et se dirige vers une cheminé dans laquelle repose un petit chaudron noir emplit d’eau. Elle en verse une petite quantité dans deux bols et ajoute quelques herbes séchées qu’elle attrape au plafond.

“ -Voulez vous un thé?”


Avant même que je ne réponde le petit bol de terre est sous mon nez, dégageant un doux parfum et une fumée blanche qui volette quelques secondes dans les airs avant de s'enfuir, emportée par un courant d’air. La boisson a un goût sucré. Chaque gorgées me brule la gorge.

“ -Qui êtes vous?
-Tu peux m’appeler Maï.
-Pourquoi vivez vous seule ici?
-Autrefois je vivais au village, puis j’ai dû partir. Quand je suis revenue je me suis installée ici.
-Que voulez vous dire par j’ai dû partir.
-C’est une longue histoire que tu n’as pas envie de connaître. “

Lorsqu’elle avait prononcé cette phrase, ses yeux d’un bleu profond c’étaient plongés dans les miens. Je brûlais d’envie de connaître cette histoire mais le ton de la vieille femme avait été assez clair pour m’indiquer qu’elle ne voulait pas en parler. Elle c’était rassise dans sa chaise, reprennant son mouvement de balancier, tel une pendule que l’on vient de remonter. Sans prévenir, mon ventre produit un borborygme qui dure plusieurs secondes. Mon hôte étouffe un rire.

“ -Vous n’avez rien avalé depuis deux jours, levez vous, je vais vous donner quelque chose.”

Je me redresse et en profite pour détailler la pièce. C’est une petite cabane remplie d’objet en tout genre qui jonchent le sol de part en part. De nombreuses herbes sont accrochées au plafond, se balançant dans le vent au bout de leur ficelle. Dans un coin, une petite cheminée dans laquelle se meurt un feu à demi éteint. Maï jette deux bûches dans le feu qui repart presque instantanément puis elle place une plus grand chaudron au dessus des braises. Après quelques minutes, le contenu de la marmite sa mais à bouillonner, dégageant une odeur agréable qui viens rapidement emplir les lieux. La vieille femme me tend une assiette remplis d’une soupe appétissante dans laquelle flottent quelques morceaux de viande. Je mange trois fois de ce délicieux repas, je commence à recouvrer mes forces. Le tournois me reviens alors à l’esprit, je dois reprendre mon entraînement.

-Je vous suis très reconnaissant de ce que vous avez fait pour moi. Malheureusement je doit vous quitter. Je n’ai pas beaucoup de temps.
-Je sais pourquoi tu doit partir, et je comprend que cela est très important pour toi. Mais parfois le repos et les conseils d’une vieille peuvent s'avérer plus utile que n’importe quel entraînement. Approche, j’ai quelque chose à te montrer.

Elle se dirige vers un placard et en sort une tunique verte recouverte de poussière frapper du sceau du village. Elle me montre un autre symbole cousu sur la manche droite de l’habit que je reconnais tout de suite.

-Je pense que tu reconnais ça. Je l’ai gagné il y a maintes années, mais je n’ai pas perdu la mains. Si tu le souhaite tu peux rester ici quelques temps, tu pourras m’aider.”

Sur ces paroles, elle sort de la cabane, me laissant me noyer dans mes pensées. Cette vieille femme est.... Une des gagnante du tournois de la terre.
avatar
Tao
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 26
Messages : 196
Je suis : très très fatigué
Localisation : quelque part sur Terre (je crois)
Dans le RP
PAA : Tao
Peuple : Terre
Métier : Garde
Situation : voyage

UE : 35
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
> Eléments-clés:
- Transmaster

http://thelastairbender.forumactif.com/t283-presentation-tao#3321 http://thelastairbender.forumactif.com/t296-village-nord-du-pays-de-la-terre-tournois-des-maitres

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Village, nord du pays de la Terre] Tournois des maîtres

Message par Tao le 24/3/2011, 20:18

J’avais décidé de rester pour quelque temps avec cette vieille femme qui cachait plutôt bien son jeu. Chaque jour elle me donnait des petits travaux à faire pour elle, elle me disait que c’était pour payer la dette que j’avais envers elle mais étonnement tout ces travaux s’avéraient très utile pour me perfectionner. De temps à autre elle me donnait un conseil puis mettait sa mains devant sa bouche et commençait à rire comme si elle avais laissé échapper par mégarde ces informations. Jamais elle ne faisait usage de sa maîtrise mais je voyais très bien à son maintiens et son attitude qu’elle maîtrisait parfaitement la terre. Elle dégageait une sorte d’aura à la fois apaisante et motivante. Deux jours plus tôt elle m’avait envoyé à la source pour lui ramener de l’eau, elle avait surgis à mi-chemin en hurlant et m’avait fait renverser la moitié de l’eau et c’était juste exclamée avec un petit sourire :

“Ho, tu doit allez en chercher à nouveau, mais cette fois soit plus stable, rien ne doit pouvoir te faire bouger à part toi !”

Puis elle était repartis en direction de la maison étouffant un petit rire derrière sa main. Elle m’avait dit un soir que le physique était une chose très important dans la maîtrise de la terre. Elle me demandait chaque jour un peu plus. Déjà une semaine que je suivais cette “entraînement” et je me sentais épuisé. Mes journées commençaient par allez chercher de l’eau à la source à environs une demi heure de marche. Le premier jour elle m’y avait envoyé avec un seul sceau, je me retrouvais ce matin avec quatre sceaux, comment allais-je bien pouvoir les ramener plus à ras bord d’eau. Je me retrouvais donc avec un sceau dans chaque mains, un dans la bouche et un callé sous mon bras droit, et une crampe terrible à ce même bras.

Le soir même après une journée épuisante alors que je m'apprêtais à me coucher, la vieille femme s’approcha de moi. Elle me tendit sa mains fripée dans la quelle elle tenait un petit objet pourvu de sept cran et de petites griffes. J’observais étonné le petit objet qui, pour une raison que j’ignorais me fascinait.

“- Je vois à ton air étonné que tu ne sais pas ce qu’est cette objet. C’est un transmaster, il te servira à améliorer ta maîtrise en attendant que tu la maîtrise parfaitement. Ce transmaster était le miens, je n’en ai plus besoin depuis un petit moment maintenant car j’ai atteint un niveau qui me permet de m’en passer. Je te donnerait ce talisment lorsque le moment sera venu.
- Et quand le moment viendra t’il ?
- Quand je le déciderais ! Ne sois pas trop pressé, il y a bien des chose que tu doit apprendre avant que je ne te le donne. Mange maintenant , il y a de la soupe dans la marmite.”

Avant que n’ai pu placer un mot, la vieille c’était retournée et avait ouvert la petite porte en bois qui grinçât sur ses gonds me laissant seul, comme elle avait l’habitude de le faire. Pour la première fois une question me venait à l’esprit. Pourquoi cette vieille femme qui c’était éloignée de son grès de la présence humaine me prenait aujourd’hui comme élève et était prête à me donner un des seul souvenir qu’elle possédait de son passé. Cette vieille cachait décidement bien son jeu et j’avais le sentiment que je n’étais pas au bout de mes surprises.
avatar
Tao
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 26
Messages : 196
Je suis : très très fatigué
Localisation : quelque part sur Terre (je crois)
Dans le RP
PAA : Tao
Peuple : Terre
Métier : Garde
Situation : voyage

UE : 35
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
> Eléments-clés:
- Transmaster

http://thelastairbender.forumactif.com/t283-presentation-tao#3321 http://thelastairbender.forumactif.com/t296-village-nord-du-pays-de-la-terre-tournois-des-maitres

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Village, nord du pays de la Terre] Tournois des maîtres

Message par Cerbère le 24/3/2011, 20:18

Le membre 'Tao' a effectué l'action suivante : Jouer

'Chi Do' :
avatar
Cerbère
Yang Tao Chi
Yang Tao Chi

IRL
Masculin Age : 29
Messages : 280
Dans le RP
Situation : voyage

UE : 200
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Village, nord du pays de la Terre] Tournois des maîtres

Message par Tao le 2/4/2011, 17:49

HRP : Le Chi Do c'était pour le transmaster, comme j'ai un yin pur sa me fais un succès donc pas besoin de plus.

Edit Yuke: acquisition du transmaster! (noté dans le patrimoine)

_____________________________________________________________________________________________________________________________

Les deux adversaires se contemplent, ils semblent figés dans une posture de combat comme ancrés dans le sol. De petites bourrasques de vent font virevolter de-ci-de-là des nuages de poussière sèche qui viennent refléter la lumière éclatante du soleil. Le combat paraît des plus inégale, d’un côté se dresse une vieille femme désarmée dont le dos voûté semble à peine supporter le poids des années, de l’autre un jeune homme d’une vingtaine d’années, dont la carrure athlétique a tout en contraste avec la carcasse de la grand mère, se tiens debout, un sabre à la main. La situation reste inchangée pendant une trentaine de secondes puis, un mouvement en déclenchant un autre, une sorte de danse guerrière démarre entre les deux individus, déferlante de pics et de rocks. D’un claquement sec des mains, la vieille déclenche une tempête de poussière qui vient englober la clairière, obligeant les deux adversaires à utiliser leurs autres sens. Un silence de mort règne, la nature même semble s’être tu, la poussière stagne, puis c’est le concert qui recommence, des blocs de pierre vol à travers la fumée créant des tourbillons que la lumière ne parviens plus à percés. Parfois un éclat lumineux reflété dans le sabre étincelant du jeune homme transperce les ténèbres tel un éclaire puis disparaît dans cette sombre atmosphère qu’est devenue la paisible clairière. Puis à nouveau le silence revient, brisé aussitôt par une détonation puis un cris de douleur, le corps du jeune homme est projeté à quelques mètres en dehors de la zone enfumée, il s’écrase lourdement et son sabre vient se ficher droit dans le tronc d’un chêne derrière lui. Il se relève difficilement, analyse la situation, il sait qu’il n’est pas à son avantage dans cette tempête de poussière, il se concentre quelques secondes puis frappe à son tour ses mains l’une dans l’autre, la poussière commence alors à s'agglomérer en un gigantesque bloc de pierre suspendu à plusieurs mètres du sol, une fois l’air dégagée de toute particule, le gigantesque rock vient heurter la terre dans une explosion fracassante. Tao relève la tete juste à temps pour voir l’énorme pic de terre que la vieille en avait profité pour projeter dans sa direction. En se penchant en arrière il parvient à une seconde près à éviter le rocher, la suite semble se passer au ralentit pour le jeune homme, le rocher qui passe à un millimètre de son visage puis qui s'arrête juste au dessus de lui et les quatre pics qui apparaissent dans son dos, il est piègé.

“Hehe, je crois que j’ai gagné !”

Alors qu’elle disait ces mots, les rocher et les pics tombent en petit morceaux faisant Tao sous un petit tas de cailloux. Le jeune homme se relève haletant et se dépoussière, créant un petit nuage autour de lui qui le fait éternuer.

“Mais j’ai eu ce que je voulais, tu es brave et ne te laisse pas facilement battre. Tu utilise ton esprit aussi bien que ta force physique et tu ne renonce pas. Ce sont la toutes les qualités que je souhaitais que tu ai, je pense que tu es près. A présent suis moi !”

Je suivis la vieille femme jusqu’à sa cabane, une fois là bas elle sortis d’un tiroir une petite boite en bois gravé du quel elle extirpa le talisman qu’elle m’avait montré plus tôt. Il brillait, comme parcouru d’une énergie étrange, il paraissait presque neuf, la vieille femme avait due en prendre le plus grand soin.

“Enlève ta chemise ! Je dois te placer ceci sur le torse, c’est un peu douloureux mais je suis sûr que tu y survivra.”

Elle avait dis ceci dans un petit rire qui ne présageait rien de bon selon moi, je ne savais pas si je devais prendre ses paroles au sérieux ou non. Puis, sans me consulter, la vieille souleva ma chemise et enfonça le talisman dans ma chaire. Je sentis les crochets de l’objet se refermer dans ma poitrine, provocant une douleur aiguë mais la vieille n’avait pas mentie à ce sujet, rien d’insurmontable. Quelques secondes plus tard, je ressentis comme une vague d’énergie pénétrer en moi, c’était une sensation unique, très agréable, comme un sentiment de puissance.

“Tu dois déjà en sentir les effets. Il est déjà réglé pour que tu puisse l’utiliser correctement mais je vais t’expliquer tout ce que tu dois savoir. Mais je souhaiterai aborder un autre sujet avec toi, mais avant que je le fasse j’aimerai que tu fasse un choix. Je te demande de choisir entre le tournois des maîtres et la révélation que je m’apprête à te faire. Je sais que cela sera très dur mais c’est essentiel. Maintenant allonge toi, je vais soigner tes blessures.”


_______________________________________________________________________________________________________________________________


La suite ici
avatar
Tao
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 26
Messages : 196
Je suis : très très fatigué
Localisation : quelque part sur Terre (je crois)
Dans le RP
PAA : Tao
Peuple : Terre
Métier : Garde
Situation : voyage

UE : 35
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
> Eléments-clés:
- Transmaster

http://thelastairbender.forumactif.com/t283-presentation-tao#3321 http://thelastairbender.forumactif.com/t296-village-nord-du-pays-de-la-terre-tournois-des-maitres

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Village, nord du pays de la Terre] Tournois des maîtres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum