Derniers sujets
» k€k€lAnd PaRaDaïZ
24/7/2017, 22:50 par 

» [Musique] J'écoute...
11/6/2017, 11:21 par 

» Je relance de dix (ans) !
13/10/2016, 14:44 par Dagniir

» [Spoilers] Discu TLO Korra
14/11/2014, 21:39 par Kestrel

» [project] Xmas 2012 gift exchange
2/12/2012, 14:55 par Shu Lien

» [Projet] Fusion avec "Avatar, la leggenda di Aang & Korra"
19/11/2012, 13:07 par Lessie

» Gel du forum
18/11/2012, 15:51 par 

» Défis d'écriture... en musique
14/11/2012, 21:59 par AvatarAang

» BONJOUR
14/11/2012, 13:53 par Kestrel

» Topsites Anonymes
6/11/2012, 19:43 par Kestrel


[RP] En Quête d'une Vengeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] En Quête d'une Vengeance

Message par Salinariwan le 2/12/2010, 16:26

Lorsque Salie ouvrit les yeux, son premier réflexe fut de vérifier sa respiration, qui semblait calme et posée. Elle remua les orteils, les doigts, puis osa bouger la tête. Aucune odeur suspecte, a priori rien d’anormal à vue d’œil… Elle fit rouler ses articulations qui paraissaient libres de tout lien, puis se leva.

Une fois debout, elle vérifia une dernière fois les alentours d’un bref coup d’œil et fini de s’étirer, personne ne semblait l’avoir suivit ; cette première nuit à la belle étoile s’était bien déroulée. Et ce n’était que la première d’une longue série.

Le soleil était encore bas dans le ciel, Salie avait toute la journée devant elle.

La première adresse à laquelle elle allait se rendre, Salie avait bien réfléchit, serait celle de l’ami de son maître, Alzo Blint. Bien évidemment, elle n’avait pas confiance en cet homme, mais elle le savait très proche de Hu et si un homme pouvait disposer d’indice concernant son meurtre, c’était bien lui.

Sans attendre elle reprit sa route. Elle avait revêtit sa tenue de chasseuse, par-dessus laquelle des habits trop larges tentaient de camoufler ses courbes qui ne l’aidaient pas à passer inaperçue. Ils étaient ternes et déchirés, elle espérait passer pour une mendiante.

Son estomac lui rappela qu’elle n’avait rien mangé depuis la veille, mais elle n’avait rien sur elle. Pas même de l’argent, elle allait devoir voler. Rien de plus facile, c’était presque inné chez elle, c’était devenu une seconde nature indispensable si elle voulait survivre.

Mais pour l’instant la route était déserte, il était encore tôt et à part quelques marchands, elle n’avait croisé personne. Cela n’allait pas durer car elle se rapprochait de la ville, et le soleil montait dans le ciel. Les passants allaient bientôt abonder dans les rues, là alors elle pourrait facilement s’emparer d’une pomme ou d’une miche de pain.

Au terme d’une bonne heure de marche, Salie arriva au pied d’une colline derrière laquelle elle distingua un étendard de la nation du feu. Ce devait être celui de la ville annonçant que les remparts étaient ouverts, ou du moins accessibles, elle accéléra le pas.

Une fois au sommet de la côté, elle aperçut non pas la ville en contrebas, mais une véritable armée en marche composée d’une dizaine d’hommes chevauchant et d’une bonne vingtaine à pieds. Ils allaient droit sur elle, elle ne pouvait les croiser sans se faire repérer. Rapidement elle ramena sa capuche en avant, cachant ainsi la moindre mèche rousse, puis baissa le regard et continua son chemin avec la démarche lasse d’une mendiante affamée.

Il y avait très peu de chance pour que ces hommes en aient après elle, mais la chance n’était pas son alliée ; elle ne devait prendre aucun risque. Seule une quinzaine de mètres les séparaient maintenant, ils étaient assez proches pour qu’elle remarque qu’ils étaient lourdement armés. Dix mètres, Salie ne continuait à avancer nonchalamment, cinq, elle ne leva pas le regard, moins d’un mètre… Et ils étaient passés.

Elle ne se retourna pas, même si la taille de l’escadron l’interloqua elle était suffisamment heureuse d’être passée inaperçue. Elle leva les yeux, et discerna à quelques minutes de là les remparts de la ville. Rajjartha. Elle osa un soupir de soulagement, puis sous le grognement sourd de son ventre, accéléra le pas.


Dernière édition par Salinariwan le 26/2/2011, 16:09, édité 1 fois
avatar
Salinariwan
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Féminin Age : 23
Messages : 66
Je suis : née pour tuer
Dans le RP
Peuple : Feu
Métier : Chasseuse de prime
Situation : voyage

UE : 0
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/sali-t210.htm#2045

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] En Quête d'une Vengeance

Message par Salinariwan le 18/12/2010, 18:27

Arrivée devant les portes de la ville, des gardes de la Nation du Feu stoppèrent Salie, lui demandant son identité et les raisons de sa venue.

- Je suis venue voir un ami, déclara-t-elle.

- Quel est ton nom ?

Salie resta muette. Elle examinait les deux hommes qui se dressaient face à elle, une lance à la main, l’armure qui, sur le buste, était orné du blason de la Nation du Feu, et une carrure imposante. Néanmoins un défaut dans l’armure, le casque n’étant pas soudé au col, une fente idéale se présentait à un endroit stratégique. Elle fit glisser un couteau dans le creux de sa main.

L’un des garde s’impatienta, du bout de sa lance il fit glisser la capuche de Salie sur ses épaule, elle vit alors ses cheveux côtoyer librement les couleurs du soleil levant ; très vite celle-ci glissa en souplesse et trancha la gorge du premier garde, son corps s’effondra lourdement et avant que le deuxième garde n’ai le temps d’intervenir, il agonisait déjà à terre.

Rapidement Salie remit sa capuche et s’enfonça dans les ruelles de Rajjartha, l’alerte ne fut pas encore donnée qu’elle se confondait déjà dans la foule matinale. Elle passa à quelques pas d’un étalage de fruits, d’une main habile saisit le premier venu et s’éloigna déguster son festin.

Elle ne s’était rendue chez Alzo qu’une seule fois, étant jeune, néanmoins elle savait qu’elle n’aurait aucun mal à retrouver sa demeure. De la rue où elle était, elle distinguait d’ores et déjà les flèches effilées de ladite demeure transpercer le ciel. Alzo était riche ; très riche. C’est pourquoi si elle ne voulait pas se faire remarquer, elle allait devoir attendre la tombée de la nuit avant de pouvoir entrer dans la battisse incognito.

Elle changea donc de direction et s’engagea dans une ruelle moins peuplée où elle finit de déguster son fruit juteux ; et s’il ne l’avait pas entièrement rassasiée, elle avait au moins le sentiment de s’être hydratée.

Elle glissait discrètement le long des trottoirs, fit un rapide repérage des alentours – plus histoire de faire passer le temps intelligemment que pour un réel souci pratique, elle ne comptait s’attarder dans la ville. A vrai dire, elle comptait en sortir le soir même, une fois qu’elle aura obtenu les renseignements nécessaires.
Alors qu’elle arrivait au bout de la ruelle qui débouchait apparemment sur un axe principal, elle aperçut deux gardes armés de la même manière que ceux qu’elle venait de tuer, en train de parler à grands gestes. Si elle sortait maintenant de la rue les gardes la verraient à coup sûr, mais si elle faisait demi-tour ils s’en apercevraient de même.

De plus, elle n’était pas sûre d’avoir été repérée quelques minutes plus tôt, mais dans son métier, la paranoïa était signe de perfection. Une fois dans la foule, elle pourrait se dissimuler, mais pour y parvenir elle devait d’abord passer devant ces gardes.

-Mais que fais-tu pauvre idiote ?! Le meilleur moyen de passer inaperçu est encore de tout faire pour se faire remarquer !

C’était tellement absurde. Comment avait-elle une chance de ne pas se faire voir si elle faisait tout pour que les gens se retournent sur son passage ? Elle n’osa pas soumettre de questions, elle n’avait pas envie de se faire battre. Mais elle restait dubitative à suivre les conseils de son maître.

Une gifle la tira de ses pensées.

-Tu m’écoutes ?! Retires immédiatement ces vêtements sombres – il les lui déchira d’un geste brusque, Salie se retrouva presque nue mais ne broncha pas – qu’attends-tu pour obéir !

Il leva la main, mais Salie était déjà partie se changer.


Le ton entre les gardes montait, tirant Salie de ses souvenirs pour se concentrer sur la situation présente. Il fallait qu’elle mette en pratique son enseignement, qu’elle fasse en sorte que toutes ces années passées sous la violence ne soient pas vaines. Elle ôta sa capuche et tira ses habits trop amples pour qu'ils moulent son corps, elle fit un nœud avec le surplus de tissus et dévoila ainsi son nombril ainsi que ses courbes sensuelles. Les gardes qui étaient à présent juste devant elle se retournèrent.

-Excusez-moi messieurs, les aborda-t-elle, je suis une simple voyageuse, et je n’arrive pas à retrouver mon chemin dans cette immense ville...

Elle n’était pas bonne comédienne, et sa prestation était pitoyable. Cependant les gardes s’étaient arrêtés dans leur discussion et octroyaient maintenant à Salie toute leur attention. Elle ne savait pas grand-chose de Rajjartha, si ce n’est que cette immense ville comptait plusieurs temples. Elle devait exploiter le peu de ressources dont elle disposait, maintenant que les gardes l’écoutaient.

- Pouvez-vous m’indiquez le temple le plus proche ?

- Hem, oui bien sûr, c’est, euuh … Par là, mademoiselle, répondit maladroitement l’un d’entre eux. Vous prenez à droite à l’inter…

- Puis-je voir votre laissez passer ? le coupa son collègue.

Ce garde n’était pas dupe, s’il la regardait attentivement ce n’était pas pour la même raison que son voisin. La rue était bondée, elle allait devoir faire preuve de beaucoup de vivacité pour s’en sortir ce coup-ci.
- Bien entendu, laissez-moi le retrouver…

Tandis qu’elle remuait ses vêtements pour imiter la recherche un document dont elle ignorait jusqu’à l’apparence, elle tenta de trouver une échappatoire autre que la mort. Vite.


Dernière édition par Salinariwan le 26/2/2011, 16:10, édité 1 fois
avatar
Salinariwan
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Féminin Age : 23
Messages : 66
Je suis : née pour tuer
Dans le RP
Peuple : Feu
Métier : Chasseuse de prime
Situation : voyage

UE : 0
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/sali-t210.htm#2045

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] En Quête d'une Vengeance

Message par Salinariwan le 31/12/2010, 13:20

Lorsque tu ôtes une vie tu ne prends rien de précieux. La vie est vaine, tu es dans un monde où pour survivre, tu dois être la première à frapper. Alors frappe, vite et bien.

Qu’avaient donc fait ces hommes pour mériter pareil sort ?

Ils s’interposaient entre Salie et sa liberté. C’était, selon Hu, une raison suffisante pour mettre fin à la vie d’un être vivant, quel qu’il soit.

Tandis qu’elle remuait les plis de ses vêtements, elle effleura le manche de son couteau qu’elle caressa d’une main languide. Elle le saisit, leva les yeux vers le garde qui s’impatientait et lui offrit un sourire. Il se transforma en sourire de mort lorsque le couteau se planta entre les deux yeux de l’homme incrédule qui n’avait pas encore compris qu’il n’était plus de ce monde.

Aussi rapidement que la raison le permet, Salie prit appui sur la dépouille encore debout du garde, et d’un saut périlleux arrière se propulsa en haut du toit qui lui faisait dos. A peine eut-elle retrouvé son équilibre que l’autre garde hurla :

- C’est elle ! Elle est là saisissez la !

Elle sautait de toit en toit, évitant tant bien que mal les boules de feu envoyées par le garde qui, très bientôt, serait rejoint par des renforts. Elle devait se rendre invisible maintenant, ou la tâche deviendra bientôt bien plus ardue.
Heureusement pour elle, les toits, plats et rapprochés, lui offrait un terrain idéal pour fuir sans perdre de temps. Jusqu’à ce qu’un espace de trois ou quatre mètres la sépare du toit suivant. Elle cherchait un moyen de contourner l’obstacle ; mais sa minute d’inattention lui couta une boule de feu qu’elle accueillit de plein fouet dans l’estomac.

Elle se retrouva propulsé à terre, mais la douleur n’était que fioriture et ignorant les réticences de son ventre elle se releva, ses habits commençaient à prendre feu. Alors qu’elle reprenait ses esprits, les gardes commençaient à affluer sur le toit. D’un mouvement sec et verticale de la main, elle acheva la combustion de ses vêtements, dévoilant sa tenue rouge sang de tueuse.

Après un temps mort d’hésitation de la part des gardes, les boules de feu jasèrent de plus belles, sans réfléchir Salie sauta dans le vide et s’agrippa in extremis au bord du toit, le temps de trouver une échappatoire. Vite, parce que des gardes arrivaient en bas et ceux d’en haut se rapprochaient également.
Une fenêtre entre-ouverte à deux mètres d’elle.

Prenant appui dans les anfractuosités du mur, elle se déplaça latéralement et s’engouffra dans la fenêtre qu’elle ouvrit d’un coup de pied sec.

Aussitôt elle la referma, une enfant jouant avec une poupée la regardait, bouche bée.

Sans perdre une seconde, Salie descendit au rez-de-chaussée, elle saisit au passage une ample veste beige posée sur un porte manteau, l’enfila et sortit par une petite porte à l’arrière de la maison Après avoir rapidement mit sa capuche, elle déboucha sur une petite ruelle ; en face d’elle une autre porte du même style qu’elle l’ouvrit d’un coup de pied bien placé, puis réitéra l’opération jusqu’à se retrouver à plusieurs rues de là où les gardes la cherchaient.

Discrètement, elle s’enfonça parmi la foule. Elle allait devoir se faire toute petite à présent si elle espérait passer inaperçue cette nuit, dans la demeure d'Alzo.
avatar
Salinariwan
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Féminin Age : 23
Messages : 66
Je suis : née pour tuer
Dans le RP
Peuple : Feu
Métier : Chasseuse de prime
Situation : voyage

UE : 0
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/sali-t210.htm#2045

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] En Quête d'une Vengeance

Message par Salinariwan le 26/2/2011, 16:06

Maintenant que la nuit était tombée, elle allait tenter de s’introduire dans la demeure d’Alzo. Il avait sûrement eu vent de ses exploits plus tôt dans la journée, et peut être l’attendait-il avec un escadron de gardes supplémentaire. Mais elle n’était pas arrivée jusqu’ici pour rien, elle lui parlerait.

Elle se faufila à l’arrière de la bâtisse, et examina la structure de la façade. Il y avait d’innombrables fenêtres, quelques portes de services, plusieurs cheminées ; elle avait l’embarras du choix. Mais ce fut la fenêtre la plus au nord qui attira son attention, l’une des seules qui était allumées et à travers laquelle on pouvait distinguer une ombre danser sur de fins rideaux au même rythme que la flamme de la bougie qui lui donnait forme.

Elle jaugea la difficulté de l’exercice, puis ôta sa veste trop encombrante et sans plus attendre entreprit l’ascension du mur dans la pénombre.

Tout en souplesse, elle gagnait du terrain aussi aisément qu’un lézard l’aurait fait, sa tenue d’experte moulant parfaitement le moindre de ses gestes ; bientôt elle atteint un étroit rebord sur lequel elle se hissa, puis longea le mur jusqu’à la fenêtre visée. Elle ne distinguait aucun son, pas une parole, pas un souffle. Mais l’ombre était toujours là, Salie risqua un coup d’œil à travers les pans du rideau et entrevit une silhouette assise de dos, immobile. C’était la carrure un homme au dos fin, plutôt grand et les cheveux coupés mi-long. Ce ne pouvait être que lui.

Tel un souffle, Salie s’infiltra dans la chambre et saisit machinalement son couteau. Elle glissa jusqu’à l’homme qui lui faisait dos, prête à bondir au moindre geste. Elle n’avait pas franchi la moitié de la pièce qu’il émit un faible grognement à peine perceptible. Elle s’immobilisa. Il était trop loin pour qu’elle le maîtrise d’un simple bond ; et il pouvait s’en prendre à elle à tout instant. Elle ne sous-estimait jamais ses adversaires, encore moins lorsqu’il s’agissait des amis de Hu. Plus que jamais sur ses gardes, elle fit un pas supplémentaire vers sa proie.

- Tu es plus bruyante qu’une harde de bisons volants, Tofusin.

Salie ne pu empêcher un sursaut, le souffle court elle se redressa, toujours prête à parer un éventuel coup fourré.

- Tu es trop prévisible, dit l’homme tout en quittant son bureau, il se retourna vers Salie sans s’approcher d’elle.

Son visage était dans l’ombre, mais Salie reconnu immédiatement les traits maigres et durs d’Alzo Blint. Ses yeux froids et perçants la mettaient à nue ; ils restèrent immobiles quelques interminables secondes jusqu’à ce qu’il se détourne d’elle.

- Je suppose que tu es ici à propos de ton défunt maître. Je m’attendais à une telle visite, mais je m’attendais à davantage de prudence de ta part, disait-il tout en se servant un épais breuvage. Toutes les forces de la ville sont à ta recherche, tu ne pourras jamais sortir de cette ville indemne – il s’assied mollement dans le creux d’un fauteuil et commença à boire – mais tu as pris tellement de risque pour venir jusqu’ici, je suppose que Hu te manques terriblement.

- La ferme, le coupa-t-elle sèchement.

Elle n’avait pas bougé d’un cil.

- C’est parce que tu sembles réellement déterminée qu’il serait impoli de ma part de te dénoncer immédiatement aux gardes qui patrouillent devant cette porte. Néanmoins sache que ma patience à des limites, alors pose ta question et sors d’ici avant que mes hommes ne s’en chargent.

Il bluffait, elle en était persuadée. Il la faisait marcher, jamais il n’aurait vendu l’apprentie de son ami. Mais Alzo Blint était trop puissant pour que Salie puisse se permettre de jouer avec lui, au risque de perdre. Elle tenta de se décontracter.

- Qui est l’assassin ?

Il s’esclaffa.

- Le recherches-tu pour venger ton maître ou cherches-tu simplement à sauver ta petite personne ? A moins que tu comptes te joindre à lui ?

- La ferme. Répondez.

- Qui penses-tu être pour fouiller dans les affaires des grands ? Tu t’embarques dans des choses qui te dépassent, Hu doit véritablement te manquer.

- LA FERME !

L’instant d’un souffle, Salie se retrouva plaquée contre le mur, Alzo tenait son visage à quelques centimètres du sien, le bras droit barrant l’accès à la fenêtre et sa main gauche jouant avec le couteau que Salie brandissait quelques millièmes de secondes plus tôt. Elle était désemparée.

- Tu te laisses aveugler par tes sentiments, chuchota-t-il d’un souffle menaçant à son oreille, j’aurais eu le temps de te tuer trois fois ce soir ; tu es désarmée, imprudente, combien de temps encore penses-tu rester en vie en agissant ainsi ?

Une sueur froide parcourue son échine, d’incontrôlables tremblements de haine faisaient vibrer son corps, mais Alzo continuait, le couteau caressant le visage de Salie.

- Hu n’était qu’un abruti, c’est sa soif de pouvoir qui l’a guidé à sa perte, ses sentiments altéraient son jugement, vois ce qu’il est devenu. Et toi tu es son portrait craché, je ne sais pas pourquoi Hu t’a recueilli, mais je sais que tu deviens comme lui.

- V… Vous ne savez rien de moi.

- Que sais-tu de Hu, Tofusin ? Pourquoi es-tu ici ce soir ?

Elle restait silencieuse, pétrifiée. Alzo approcha dangereusement son visage de celui de la jeune fille qui ressentait le mépris déformer les traits de Blint. Elle fut parcourue par un frisson de dégout mais garda le menton levé.

Enfin, Alzo s’éloigna et lui fit dos. Mais Salie restait adossée au mur, incapable de contrôler ses tremblements.

- Hu n’était pas qu’un simple chasseur de prime. As-tu entendu parler des cryptes Netra ? sans attendre de réponse – que Salie était incapable de formuler – il continua : Hu était proche de la découverte de l’une d’entre elle ; il était membre à part entière de l’organisation des Pro-Avatars et le leader d’un groupe destiné à trouver ces cryptes. Plus d’un avait des raisons de vouloir la mort de Hu, et quelqu’un a réussi. Quant à l’incidence que ce meurtre a eu, je n’ai pas pris le temps de me pencher sur la question, ce ne sont pas mes affaires. Hu faisait tourner son business en dépit des conséquences, si tu veux en savoir plus c’est à Sovari qu’il faut s’adresser.

Tout en parlant, Alzo avait fini sa mixture et s’était approché de la porte.

- Qui est Sovari ?

Il ouvrit la porte et calmement interpela les hommes qui la gardaient.

- Gardes ? Je me fais agresser.
avatar
Salinariwan
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Féminin Age : 23
Messages : 66
Je suis : née pour tuer
Dans le RP
Peuple : Feu
Métier : Chasseuse de prime
Situation : voyage

UE : 0
UEM : 0

Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/personnages-f49/sali-t210.htm#2045

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] En Quête d'une Vengeance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum