Derniers sujets
» k€k€lAnd PaRaDaïZ
24/7/2017, 22:50 par 

» [Musique] J'écoute...
11/6/2017, 11:21 par 

» Je relance de dix (ans) !
13/10/2016, 14:44 par Dagniir

» [Spoilers] Discu TLO Korra
14/11/2014, 21:39 par Kestrel

» [project] Xmas 2012 gift exchange
2/12/2012, 14:55 par Shu Lien

» [Projet] Fusion avec "Avatar, la leggenda di Aang & Korra"
19/11/2012, 13:07 par Lessie

» Gel du forum
18/11/2012, 15:51 par 

» Défis d'écriture... en musique
14/11/2012, 21:59 par AvatarAang

» BONJOUR
14/11/2012, 13:53 par Kestrel

» Topsites Anonymes
6/11/2012, 19:43 par Kestrel


[RP métier] Un départ difficile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP métier] Un départ difficile.

Message par Lekshey le 15/11/2010, 14:35

La renaissance d’un homme au bord du gouffre.


Aujourd’hui était un jour spécial, le soleil à son zénith enflammait la petite route de campagne. La chaleur y était écrasante, mais étrangement Lekshey affichait une mine réjouie et ne semblait nullement affecté par l'environnement extérieur. Sa journée s’annonçait comme le ciel : sans nuage. Pour la première fois de son existence, son destin se trouvait sous son total contrôle, plus personne ne pouvait l’empêcher de réaliser ses rêves et tout était pour le mieux. Pas une ombre à l’horizon ? Pas si sûr, car un évènement des plus inattendus vint ternir ses réjouissances. En effet, au moment de vérifier sa bourse, sa main ne rencontra qu’un inexplicable vide et brassa l’air sans rien pour stopper sa folle course. Son visage alors se décomposa puis il eut du mal à respirer et pour finir les battements de son cœur s'emballèrent. « C’est impossible ! » Les mots qu'il prononça n'atténuait en rien l'horreur de la situation et il devait maintenant faire face à la cruelle réalité, une horrible image traversa son esprit et vint réduire à néant la faible lueur d'espoir. Il ne pouvait et ne voulais pas le croire, comment avait il put ne pas remarquer l’absence d’une chose aussi essentielle ? Il se sentait vraiment mal, sa tête le faisait atrocement souffrir. « Ma bourse, pourquoi ? », dans un ultime cri de douleur, il tenta d'alléger ce brusque fardeau. Ce fatal oubli allait le plonger inexorablement dans les ténèbres du désespoir et il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même, lui qui se voyait voyager l’esprit tranquille à travers le monde vivant les premières semaines grâce aux économies durement gagnés. Il était donc sans le sou, n’importe quel imbécile n’aurait pas fait une si grossière erreur, il le savait mieux que quiconque.

Deux heures le séparaient maintenant du village, il aurait largement pu rebrousser chemin, mais il savait pertinemment ce qui l'y attendrait s'il avait le malheur d'y retourner, le village entier se moquerait de lui et sa mère se ferait un plaisir de le ridiculiser de la pire des manières possibles. Il ne lui restait alors qu'une seule et unique solution pour se sortir de ce profond bourbier et d'éviter par la même occasion de mourir de faim, il devait pour cela trouver un point d'eau d'où il pourrait pêcher. La pêche...pour lui ce métier était devenu une source de souffrance, cette douloureuse défaite qui le hantait quotidiennement l'avait anéanti au plus profond de son être. Néanmoins, la survie passait avant tout et c'était peut-être pour lui le moyen d'oublier un peu cette terrible mésaventure, aller de l'avant et ainsi renouer des liens avec sa passion première.

Son œil de faucon détecta un léger éclat au loin provenant irrémédiablement d'un point d'eau reflétant les rayons implacables de l'astre de midi. Il s'arma du peu de courage restant et se précipita vers cette fugace étincelle. Au fil des pas l'infime éclat se transforma peu à peu en un champ de lumière s'étendant à perte de vue. N'étant plus qu'à quelques pas du rebord, l'eau abandonna sa robe de diamant pour prendre des teintes bleu azuré laissant ainsi transparaître une faune et une flore riche et diversifié. Cette étendue aquatique était d'une superficie raisonnable et devait probablement abriter de beaux spécimens.

Fébrilement, il porta la main à la toile entourant son précieux Tornado, cela faisait un mois et huit jours qu'il ne l'avait ni touché ni regardé, haletant il l'effleura du bout des doigts dans un premier temps puis dans un ultime élan de bravoure saisit la canne à pleine main. Un terrible frisson parcouru alors son corps, une lutte acharnée avait débuté en lui pour ne pas céder à la peur avec pour allié la faim qui l'empêchait de perdre pied. Après s'être remis de ce profond malaise, de maintes tentatives lui fut nécessaire pour enfin réussir à préparer l'hameçon. Maintenant il ne lui restait plus qu'à chercher un coin ombragé pour s'y installer, un rapide coup d'oeil aux alentours suffit à dénicher l'emplacement parfait, à l'abri d'un magnifique chêne centenaire. Il s'adossa à l'arbre et les mains encore tremblantes, il lança sa ligne de toutes ses forces, une légère brise se mit à souffler rafraichissant dramatiquement l'air autour de Lekshey le glaçant littéralement.

Les heures passèrent sans qu'aucun poisson ne daigne prêter attention à son appât, l'ennuie s'était désormais installé et le chant des oiseaux commençaient sérieusement à l'exaspérer. Il allait abandonner quand par miracle son hameçon plongea, le combat pouvait enfin commencer et avec elle un parfait exutoire pour ses déboires passés. Lekshey retrouva la joie et l'amour de la pêche, ses malheurs paraissaient loin derrière lui et comble du bonheur après quelques feintes et échanges de regard, il vainquit son premier poisson après seulement trente minutes de lutte, il venait de battre son record personnel pour un monstre d'une quinzaine de centimètres tout de même et se permit même une petite pause. Il se relança une vingtaine de minutes plus tard dans une nouvelle bataille, une bonne partie de l'après-midi lui fut nécessaire pour réunir un lot de dix poissons de taille plus que respectable, dix-huit centimètres pour le plus long. Il devait désormais rejoindre la ville la plus proche. Content de sa prise, il ne put se retenir de rire de plaisir quand il fut interpellé par le vieil homme, le même qui l'avait encouragé ce jour funeste.

- GAMIN !

Lekshey se retourna d'abord surpris, il ne le reconnut pas immédiatement, mais après une vingtaine de seconde, une vague image se forma dans son esprit.

- Sensei, que me voulez-vous ? Je dois rejoindre la ville au plus vite !
- Je vois que tu as su surmonter ta peur, je savais que tu pouvais le faire !

Il était heureux et fier de pouvoir montrer ses prises au sensei, il avait tout donné pour attraper ses dix poissons et c'était la première fois qu'il avait une proie dépassant les quinze centimètres. La joie de Lekshey était totale et n'importe quel passant aurait pu le discerner.

- N’oublie jamais de toujours t’améliorer, n’abandonne jamais devant l’adversité et tu te dois de toujours recourir à toute ta force pour ne capturer que les meilleures proies.


Le vieux maître le mit cependant en garde.

- Et surtout, la médiocrité est la porte qui mène au ridicule ! Tu ne dois pas l’emprunter au risque de tout perdre…

Il interrompit Zhi Jin, le maître des arts cachés de la pêche ancestrale, pour le rassurer.

- Le ridicule ne me tue pas, il me fait survivre !

A ses mots remplis d'enthousiasme le maître ne sut quoi répondre, l’élève avait fait preuve d’une volonté inébranlable et ces quelques mots suffirent pour le convaincre que Lekshey était spécial.

- Lekshey, tu as su trouvé ta voie, ne perd jamais ton but et écoute ton cœur dans les moments difficiles.
Une larme roula le long des joues du vieil homme, voir son disciple faire preuve de tant de fougue était la plus belle chose qui lui avait été donnée de voir.

- Vous vous sentez bien !

Ne prêtant nulle attention à son élève, il reprit son discours.

- Tu ne le sais pas encore, mais un grand avenir t’attend Lekshey et je me dois de te guider à travers le monde pour que tu puisses attraper le légendaire saumon doré.

Puis le maître s'éclipsa sans que Lekshey puisse ajouter quoi que soit. Troublé par les propos du vieil homme, il resta un moment dubitatif avant de finalement reprendre la route pour la ville, quel mystérieux avenir pouvait bien l'attendre ? Après quelques secondes d'intense réflexion, il reprit finalement la route vers la ville. Les poissons vendus non sans mal lui permettront de subvenir temporairement à ses besoins primaires tout du moins.



*************************

Edit Yuke: survie novembre ok.
avatar
Lekshey
Chi Yin
Chi Yin

IRL
Masculin Age : 28
Messages : 26
Je suis : ???
Dans le RP
PAA : Lekshey
Peuple : Feu
Métier : Pêcheur
Situation : voyage

UE : 0
Compétences :
détails:
Art pratiqué: Aucun.
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t111-presentation-lekshey

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum