Derniers sujets
» k€k€lAnd PaRaDaïZ
19/6/2017, 15:28 par Ryūji

» [Musique] J'écoute...
11/6/2017, 11:21 par 

» Je relance de dix (ans) !
13/10/2016, 14:44 par Dagniir

» [Spoilers] Discu TLO Korra
14/11/2014, 21:39 par Kestrel

» [project] Xmas 2012 gift exchange
2/12/2012, 14:55 par Shu Lien

» [Projet] Fusion avec "Avatar, la leggenda di Aang & Korra"
19/11/2012, 13:07 par Lessie

» Gel du forum
18/11/2012, 15:51 par 

» Défis d'écriture... en musique
14/11/2012, 21:59 par AvatarAang

» BONJOUR
14/11/2012, 13:53 par Kestrel

» Topsites Anonymes
6/11/2012, 19:43 par Kestrel


[RPM] Horizons en maraude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RPM] Horizons en maraude

Message par Kestrel le 18/10/2010, 02:27

Précision temporelle:
Tous les évènements décrits dans ce RP se déroulent avant notre présent actuel. Ils suivent la présentation de Doare et précèdent toutes ses autres interventions RP.

L'homme dormait à poings fermés, ses ronflements sonores et réguliers seuls troublant le calme de la pénombre. A travers les interstices des battants barrant la fenêtre filtrait l'éclat pâle de la lune gibbeuse, étalant sur les lattes épaisses des flaques de lumière claire. L'éclairage sommaire laissait entrevoir quelques meubles de modeste facture, parmi lesquels détonnait un lit d'ébène aux montants lourdement ouvragés. Aux jeux d'ombres de la lune, les visages d'anges gravés prenaient des allures de démons, dont les regards vides fixaient sans ciller les deux formes étendues sous la courtepointe brodée, un sourire déformé aux bords des lèvres.

Un œil d'ambre soutenait leur curiosité malsaine, presque avec défi. Immobile, la jeune femme ne bougeait pas d'un cil, écoutant la respiration bruyante de l'homme à côté d'elle avec une attention extrême. Nul autre bruit se semblait vouloir rompre le silence relatif qui régnait à cet étage. Les rires et gloussements des filles qui accompagnaient leurs clients dans les chambres voisines s'étaient tus depuis longtemps, lui laissant presque l'impression d'être la seule âme éveillée en ce monde. Lorsqu'enfin elle jugea le moment opportun, elle glissa hors des couvertures sans en froisser le fil.

Avec une discrétion toute féline, elle traversa la pièce, pieds nus, sans émettre un son. Sa fine silhouette se découpa dans la lumière nocturne, perturbant l'équilibre fragile des ombres qui se mouvèrent en hâte, projetant des formes fantomatiques sur le bois défraîchi. Ne prêtant pas la moindre attention au chaos qu'elle venait d'imposer au monde de la pénombre, elle posa une main sûre sur la chaise bancale où des chausses, une tunique informe et un épais ceinturon avaient élu séjour. D'autres effets avaient fini à quelque endroit sur le sol, mais elle n'aurait pas besoin de s'en préoccuper. Alourdi d'une longue gaine en cuir et d'une bourse pleine, le ceinturon pendait pesamment sur le frêle meuble en bois, visiblement l'œuvre d'un piètre charpentier. La jeune femme s'agenouilla et tendit à nouveau l'oreille, guettant le moindre mouvement du côté de l'homme, mais ce dernier était profondément assoupi, assommé par la potion mélangée plus tôt à son vin. Rassérénée, elle délia d'abord la bourse, désireuse de ne point laisser d'indice de son larcin à son réveil, et en éclaira le contenu à la lueur blême d'un rai lunaire. Des pièces d'or et d'argent frappées s'y disputaient la place, débordant presque dans sa main ouverte. Il avait dû se faire payer une avance, d'où ses airs grandioses et réjouis à son entrée dans l'établissement, bien décidé à profiter de finances ragaillardies pour se payer une nuit de jouissance avant la longue route devant lui. Aurait-il pu prévoir qu'avant même d'entamer son périple, l'objet de son office se verrait soustrait à ses soins dans le plus grand secret ?

L'argent ne l'intéressait pas, mais elle savait quelque chose dissimulé au milieu des pièces grossières. Grimaçant au boucan qu'elle devait absolument éviter de faire, elle resserra la bourse et la prit à pleine main pour la malaxer avec lenteur, tâtant en quête de l'intrus. Un sourire victorieux fendit son visage lorsqu'elle le sentit enfin, puis elle le fit glisser vers l'ouverture à gestes patients et experts, s'efforçant d'émettre le moins de bruit possible. Les parois étaient fines et le sommeil de certains légers. Son client faisait seule exception, mais il devait bien être le seul à avoir été drogué... en théorie, tout du moins, songea-t-elle avec sarcasme.

Une fois en possession du menu objet, elle le glissa sans attendre dans son corsage, y glissant également quelques pièces subtilisées en gages pour ses "services". Liant de nouveau solidement la bourse au ceinturon, elle s'intéressa ensuite à une sacoche à demi dissimulée par la tunique savamment jetée quelque temps plus tôt. Une épaisse liasse de parchemins s'y trouvaient classés, mais une fois encore, tout ne l'intéressait pas. Elle ne prit pas longtemps avant d'isoler quelques feuillets reliés entre eux d'un fin bandeau de cire, feuillets qu'elle extirpa et roula précautionneusement, avant de les introduire dans un fourreau vide, reposant au pied de la table avec le reste de ses propres affaires. La sacoche remise en place, il était temps de songer à déguerpir.

Fort heureusement, elle n'eut qu'à enfiler une veste par dessus sa chemise évasée, boucler sa ceinture et y fixer l'étui aux documents aux côtés de sa véritable dague. Empoignant ses bottes, elle se faufila hors de la pièce sans le moindre regard pour l'homme endormi, lequel se retourna lourdement dans son sommeil, un sourire heureux aux lèvres.

Moi-même: post métier mensuel validé.


Dernière édition par Kestrel le 6/6/2011, 18:41, édité 7 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RPM] Horizons en maraude

Message par Kestrel le 18/10/2010, 02:27

La clé tinta joliment en ricochant sur le porte-plume en argent, tandis que le butin était jeté négligemment sur le bureau de bois verni. Agacé par cette manifestation d'insolence, Kleftis leva des yeux gris empreints de lassitude pour les plonger dans ceux, ambrés, d'une jeune femme à l'air provoquant. Reconnaissant sa nouvelle recrue, son irritation s'effaça légèrement et il ne put retenir un sourire en coin en appréciant la charmante vue qu'elle offrait. La contrariété déformait délicieusement ses traits, la rendant plus belle qu'elle ne l'était déjà, et son allure quelque peu échevelée par une chevauchée nocturne accentuait ses airs de tigresse indomptable. Fier de son acquisition, il se permit de l'admirer encore un peu, avant de s'intéresser enfin à ce qu'elle lui apportait. Son sourire se prononça alors qu'il prenait la clé et l'examinait sous toutes les coutures, puis ouvrait la gaine de cuir et en sortait les feuillets soigneusement roulés. Balayant son bureau d'un grand geste, il les étala avec une précaution extrême, caressant presque le vélin avec révérence.

Insensible à son manège, la jeune femme ne décolérait pas. La fatigue commençait à jouer avec ses nerfs et elle n'avait qu'une envie : rejoindre son lit et dormir une semaine entière. Elle avait l'impression de ne pas avoir fait de nuit complète depuis des lustres, ce qui ne devait pas être loin de la vérité. Elle avait passé ces derniers jours à dos de cheveautruche, traçant la campagne sans discontinuer, ne s'octroyant que de courts arrêts de ravitaillement, toujours sur le qui-vive. Elle se sentait sale et courbatue, et s'étonnait de tenir encore debout devant lui. Pourtant, elle n'ouvrit pas la bouche, ne demanda pas à prendre congé, ni même si la marchandise correspondait à ses attentes. Elle se tint parfaitement silencieuse, attendant que Kleftis engageât la conversation.

- Excellent travail, Doare, je te félicite, dit-il enfin, après ce qu'il lui parut une éternité. Tu n'as pas idée de la valeur de ce que tu m'apportes.

Elle ne répondit rien, le regardant manipuler le vélin avec un ravissement non feint. Non, il était vrai qu'elle n'en avait pas la moindre idée. Il lui vint qu'elle aurait aimé être plus au courant de l'utilité de certains de ses vols, clairement non à seuls fins pécuniaires, mais elle n'était encore qu'une simple exécutante... Il lui faudrait davantage d'expérience, d'ancienneté et d'ambition avant de sortir du lot et prétendre s'imposer au même rang que Taryl, le bras droit de Kleftis. Elle se rendit compte que ce dernier avait repris la parole.

- Tu mérites bien ta récompense, et une bonne nuit de sommeil, ajouta-t-il sortant d'un tiroir une bourse fort mieux fournir que celle qu'elle avait manipulé quelques jours plus tôt. La posant à son attention sur le bureau, il poursuivit : Tu peux bien te reposer quelques jours, je ne devrais pas avoir besoin de tes services avant la prochaine lune. Profite bien de ton congé, finit-il avec une note bienveillante.

Il revint ensuite à ses précieux feuillets, s'attendant à la voir prendre sa récompense et à sortir sans demander son reste, voire en le remerciant pour le congé accordé. Toutefois, lorsqu'il nota qu'elle n'avait pas bougé d'un cil, il releva ses yeux gris perle, assombris cette fois-ci d'une pointe d'agacement.

- Quoi ?

- Je n'apprécie pas les missions qui me sont confiées, dit-elle de but en blanc.

Kleftis resta silencieux un bref instant.

- Ah non ?

- Non.

- En quoi tes missions ne te satisfont-elles pas ?

- Je ne vois pas en quoi le fait que je sois une femme me prédestinerait à me prétendre...

Elle s'interrompit, une moue de dégoût déformant brièvement son visage. Kleftis avait parfaitement compris, et enchaîna.

- Pourtant, tu as rempli d'excellents offices en remplissant ces missions que personne d'autre que toi n'aurait pu réussir. Celle-ci, par exemple, fit-il, un doigt sur les parchemins. De plus, j'ai rempli ma part du marché à ce sujet, et tu n'as toujours eu qu'à prétendre, précisément. Malheureusement, on ne fait pas toujours tout ce que l'on veut dans la vie, et lorsqu'il y a un travail, d'ordinaire on ne le refuse pas. Refuses-tu de travailler pour moi, Doare ?

La jeune femme se mordit la langue. Elle songea un instant à dire "oui", mais elle savait qu'elle commettrait la plus sotte (et la pire) erreur de son existence. Kleftis avait la main mise partout. Malgré ses compétences certaines, retrouver du travail tiendrait du miracle, et quand bien même elle y parviendrait, sa réputation serait entachée à jamais. Non, elle était mieux sous son égide, à chercher ses bonnes œuvres, que dehors, à subir son ressentiment.

- Non, bien sûr que tu ne refuses pas, répondit-il pour elle. Bien sûr que non. Alors, que veux-tu ?

- Des missions plus variées. Qui ne requiert pas forcément d'être une femme pour être réussies. Des opportunités de gagner en expérience. Plus d'opportunités, voilà tout.

Il parut réfléchir un moment, la jaugeant de son regard scrutateur. Il sait ce dont tu es capable, se dit-elle, nerveuse, cela fait six mois à présent, et il sait que tu peux faire bien plus que leurrer des hommes soûls et drogués. Il ne peut pas refuser. Il ne peut pas.

L'attente lui parut interminable. Elle s'efforça de soutenir son regard, puisant dans ses dernières ressources pour lui montrer toute sa détermination. Elle voulait plus. Elle pouvait faire plus. Elle le pensait tellement fort qu'elle se vit presque implanter ces idées dans son crâne lustré. Elle se prit à scruter le moindre de ses traits, en quête d'indices sur l'orientation de ses pensées. Si la mince ligne de ses lèvres demeurait imperturbable, ses yeux gris perle, aussi clairs que ses cheveux étaient sombres, exprimaient quelque chose d'indéchiffrable, comme si trop de sentiments s'y bousculaient, sans qu'aucun ne pusse prendre clairement le dessus. Elle se crut désespérée de ne pouvoir les déchiffrer. Enfin, la mâchoire carrée frémit, une inspiration gonfla le nez cassé et mal ressoudé. Il jeta son verdict. Elle retint sa respiration.

- Très bien. J'ai quelque chose qui devrait t'intéresser.

Non mais lol, faut que je dorme, aussi. T_T





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RPM] Horizons en maraude

Message par Kestrel le 30/11/2010, 22:58

Une brise opportune perturbe la tranquillité automnale, accompagnant un geste ample et harmonieux. Une volée de feuilles quitte le sol sans le moindre bruissement, comme en apesanteur. Suit une voie délicatement tracée.

- Larguez les amarres !

Elle exhale un souffle lent, apaisant. Fait un écart. Tourne sur ses hanches. Se laisse porter. Exaltée. Libre. Comme jamais.

- Vous d'vriez pas rester là, mam'zelle.

Un regard pâle l'observe. Patient, calme et fier. Sans bruit, il l'accompagne et danse.

Les yeux clos, elle se remémore. Une éternité, et pourtant si peu de temps. Une rencontre, un chemin, une fourche. Aussi simple que cela... ou l'était-ce ?

- Mademoiselle.

Une main sur son épaule. Elle ouvrit les yeux, ne répondant pas tout de suite à l'appel qu'elle savait répété. Elle prit un instant pour redécouvrir son environnement, rappeler à elle des souvenirs plus proches. Un plancher de bois brut, des poutres apparentes. Une lampe à huile accrochée au plafond, se balançant dans un gémissement aigu et régulier. Un hublot, couvert de buée, derrière lequel on devine une nuit noir d'encre. Une couchette miteuse, sur laquelle elle était assise. Sous sa main, une large pièce de fourrure, jurant avec l'austérité de la cabine. Et les remous, inexorables, qui claquaient les flancs du navire sur lequel ils avaient embarqué dix jours plus tôt.

Elle leva les yeux. Taryl. Il parlait mais elle n'écoutait pas. Elle fit un effort pour se concentrer sur ses paroles.

- ...faire escale.

- Pardon ? demanda-t-elle après un bref silence, esquissant un sourire d'excuse.

- Le capitaine se prépare à faire escale, la dernière avant le gros du voyage.

Elle garda le silence, s'attendant à ce qu'il précisât sa pensée. Leur mission les menait au-delà de l'estuaire, et les escales du capitaine n'avaient d'intéressant que leur aptitude à briser la monotonie des eaux qu'ils parcouraient. Encore que la descente du fleuve leur avait permis de récupérer quelques informations et outils utiles pour la suite de l'expédition. Toutefois, à partir du moment où ils s'étaient jetés dans la mer occidentale, elle avait commencé à se lasser. Le fait qu'elle fût la seule femme à bord n'arrangeait pas particulièrement les choses, pour des raisons évidentes. Fort heureusement, aucun incident n'avait à être déploré jusqu'ici, la présence quasi constante de Taryl jouant sans doute pour beaucoup.

Bien que sa fierté fût quelque peu entamée par le fait que Kleftis eût trouvé nécessaire de la faire accompagner, elle ne pouvait s'empêcher d'avouer qu'il avait eu raison, étant bien consciente de ce qu'elle risquait. Et puis, qu'il la confiât à son bras droit était chose toute particulière, à laquelle elle n'avait cessé de songer depuis le début du voyage. Etait-il là pour la jauger ? Jouait-elle ici son avenir ? Elle en était certaine. On lui donnait une chance, il lui fallait la prendre.

A cette pensée, elle se secoua quelque peu et releva des yeux interrogateurs vers l'homme.

- Qu'y a-t-il de spécial à cette escale ?

Un sourire malicieux barra son visage, le premier qu'elle lui vit depuis leur départ de Nimong. Une lueur d'intérêt ravivé éclaira alors les siens tandis qu'elle reprenait avec avidité.

- Dis-moi tout.

Edit moi-même: Survie Novembre ok

Suite du RPM : [Ville] [RPM] L'île au trésor


Dernière édition par Kestrel le 25/1/2011, 14:01, édité 1 fois





art © dark-spider

Songez à encourager vos voisins RPeurs, ça fait toujours plaisir. ♪
avatar
Kestrel
Coordinatrice
Coordinatrice

IRL
Féminin Age : 29
Messages : 3310
Dans le RP
PAA : Doare
Peuple : Expatrié(e)
Métier : Voleuse
Situation : cherche quelque chose

UE : 1410
UEM : 200

Compétences :
Art Netra:
- M. des Éléments
> Poussières [3]

- M. des Esprits
> Perceptions [2]

- M. des Distorsions
> Possibles [1]
Patrimoine :
détails:
Aucun.

http://thelastairbender.forumactif.com/t100-presentation-doare-siellan http://thelastairbender.forumactif.com/t359-ville-rpm-l-ile-au-tresor http://naravel.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RPM] Horizons en maraude

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum